Brièvement

Irvin Yalom et la théorie des groupes

Irvin Yalom et la théorie des groupes

Irvin Yalom est professeur à psychiatrie Il a effectué de nombreuses études sur la psychothérapie et la condition humaine. La théorie des groupes est l'une des plus célèbres de cet auteur. Voyons de quoi il s'agit.

Le contenu

  • 1 Qui est Irvin Yalom
  • 2 Théorie des groupes d'Irvin Yalom
  • 3 Comment la thérapie de groupe affecte

Qui est Irvin Yalom

Fils d'immigrants juifs, Irvin David Yalom est né à Washington DC en 1931. Il est professeur de psychiatrie à l'Université de Stanford et psychothérapeute. De plus, tout au long de sa vie, il a écrit de nombreux livres.

Son travail est divisé en manuels, essais et livres de fiction. Certains des plus importants sont Le jour où Nietzsche a pleuré, qui était tout à fait un best-seller en Israël, ou Une année avec Shopenhauer.

Dans ce dernier, il raconte comment l'introduction des enseignements du penseur allemand en thérapie de groupe a permis à ses membres de profiter de plus qu'ils n'en avaient déjà. Il le fait à travers l'histoire d'un psychothérapeute qui découvre qu'il a une maladie en phase terminale et se demande ensuite comment vivre.

La théorie des groupes d'Irvin Yalom

Irvin Yalom a joué un rôle clé dans le développement de la thérapie de groupe. Leurs conclusions et propositions sont réalisées par un grand nombre de thérapeutes travaillant avec des groupes aujourd'hui.

Selon les conclusions d'Irvin Yalom, une simplification excessive se fait généralement lorsqu'on parle de théorie des groupes, car il y a une grande diversité de courants dans ce domaine et il peut être donné de nombreuses approches.

La théorie de groupe fait référence aux principes fondamentaux de la psychothérapie de groupe. Selon leur point de vue, le groupe devient un espace de protection pour l'individu qui participe à ce type de thérapie.

Comment la thérapie de groupe affecte

Des chercheurs comme Yalom ont identifié une série de facteurs curatifs ou thérapeutiques dans la thérapie de groupe. Celles-ci permettent d'introduire des mécanismes et des changements chez les patients. Ainsi, ce professionnel a développé un inventaire empirique, composé d'un total de onze facteurs et mécanismes thérapeutiques qui fonctionnent en psychothérapie de groupe.

Ce sont les suivants: instiller l'espoir, l'universalité, transmettre des informations, l'altruisme, le développement de techniques de socialisation, le comportement imitatif, la récapitulation corrective du groupe familial primaire, les facteurs existentiels, la cohésion du groupe et l'apprentissage interpersonnel.

L'universalité reconnaît comment les expériences ont tendance à être universelles, c'est-à-dire qu'elles sont vécues par tous les êtres humains. Cela aide améliorer l'estime de soi, car il élimine le sentiment d'isolement.

Il l'altruisme aide à développer ses propres compétences interpersonnelles, puisque la personne qui participe collabore en proposant aux autres membres différentes propositions et styles d'adaptation.

Tout cela mène à installation d'espoir. Cela se réfère au fait que la personne peut trouver des personnes qui ont vécu des situations similaires à la leur et qui les ont surmontées, en plus de les aider à trouver différentes façons de les gérer.

Il échange d'informations C'est une autre clé de cette thérapie. Il s'agit d'un échange très enrichissant, car les participants trouvent très utile d'en savoir plus sur les autres utilisateurs.

Parler en séance de thérapie de groupe permet également de développer techniques de socialisation, améliorer les compétences sociales et le comportement interpersonnel, car la personne se sent dans un environnement sûr et favorable.

Il encourage également les comportements d'imitation. Cela se réfère au fait que, dans de nombreux cas, les participants ont tendance à développer des habiletés d'adaptation et des mécanismes par l'observation et l'imitation, ce qui est positif pour eux.

La cohésion est un autre avantage de ce type de thérapie. Cela s'explique par le fait que les êtres humains, par nature, doivent faire partie d'un groupe, avoir un sentiment d'appartenance, d'acceptation et de validation. C'est quelque chose qui est réalisé en thérapie de groupe.

Les facteurs existentiels se réfèrent à la façon dont nous pouvons apprendre à travers les expériences des autres et les conséquences de leurs décisions. Écouter les erreurs d'une autre personne et voir comment elle a affecté sa vie peut nous aider à donner l'exemple et à ne pas les faire nous-mêmes.

Catharsis fait référence à l'expérience de soulagement de la détresse émotionnelle par l'expression. Dans ce type de thérapie, l'émotion est désinhibée et les sentiments refoulés sont soulagés.

L'apprentissage interpersonnel aide à interagir avec d'autres personnes Ils offrent des informations sur leur comportement. Cela permet à la personne d'avoir une meilleure conscience de soi et de mieux se comprendre, ce qui est essentiel pour faire un pas vers le changement et le rétablissement.

En conclusion, la théorie de groupe d'Irvin Yalom se réfère aux possibilités offertes au niveau thérapeutique en exposant ses propres problèmes en groupe pour ainsi acquérir de nouvelles perspectives et possibilités de solution.