Informations

Quelle est la charge métabolique du système visuel ?

Quelle est la charge métabolique du système visuel ?

Le cerveau consomme de l'énergie à huit fois le taux qui serait prédit à partir de la masse seule (20 % de la charge totale de l'organisme).

Dans quelle mesure cela provient-il du système visuel ?
Comment évolue la charge métabolique chez les aveugles ?
Et pour les personnes les yeux fermés ?


Je n'ai pas de réponse en termes de pourcentages, mais j'ai pensé pouvoir offrir au moins un aperçu que je pourrais avoir. Question vraiment cool, je n'y ai jamais vraiment pensé.

Donc deux façons d'aborder cette réponse. D'une part, lorsque vous fermez les yeux, vous pouvez immédiatement enregistrer ce qu'on appelle les ondes alpha à partir d'un EEG (électroencéphalographie). C'est en fait ainsi que l'EEG a été découvert pour la première fois, c'est l'oscillation cérébrale la plus simple que nous puissions capturer à travers les potentiels du cuir chevelu et voir à l'œil nu. Vous trouvez ces oscillations alpha aux emplacements occipitaux et pariétal, et sont des ondes lentes (8-12 Hz). Si vous comparez une personne alerte dans un état éveillé et une personne fatiguée ou même profondément endormie, vous constatez une différence dans l'activité oscillatoire, donc des fréquences plus élevées plus alertes (éclats gamma > 50 Hz) par rapport à une onde lente endormie (thêta, delta). Je peux me tromper et cela, et quelqu'un me corrige si je me trompe, mais je proposerais que les hautes fréquences indiqueraient plus d'activité neuronale, tandis que les basses fréquences le sont moins. Il y a bien sûr une préférence dans les populations neuronales pour avoir une fréquence à laquelle elles oscillent le mieux, alors peut-être que cette hypothèse est à la porte. Dans tous les cas, dès que vous fermez les yeux, vous obtenez ces oscillations plus lentes.

Mais même lorsque vos yeux sont ouverts et traitent des informations visuelles, déjà 100 ms plus tard, ces informations parviennent à d'autres zones du cerveau. Ainsi, des choses comme les ERP (potentiels liés aux événements) ont déjà montré des différences émotionnelles dans ces formes d'onde après 100, 200 ms. Cela indique que déjà le cerveau traite ce stimulus, pas SEULEMENT le cortex visuel.

En même temps, il ne s'agit que du cortex visuel de niveau inférieur. Presque toute la partie arrière de nos têtes et une partie des lobes temporaux sont tous des traitements d'ordre supérieur. Nous sommes très uniques parmi les vertébrés pour avoir une grande partie de notre cerveau consacrée au traitement visuel. La plupart des autres mammifères dépendent principalement de l'olfaction.

Donc, pris ensemble, je dirais qu'en raison de la quantité de masse neuronale qui est engagée dans le traitement des informations visuelles, oui, une quantité importante du budget énergétique va à la vision. Si vous regardez des images IRMf, vous pouvez voir l'ensemble du cortex occipital s'allumer, uniquement lors de la visualisation d'images, ainsi que d'autres zones parlant au cortex visuel.

Question très intéressante, je suis curieux de savoir si quelqu'un a une prédiction plus précise de la quantité d'énergie nécessaire pour que notre appareil photo fonctionne !


Voir la vidéo: Ennalta näkemisen taito +paasaus (Décembre 2021).