Informations

Quelle image de soi la plupart des gens ont-ils ?

Quelle image de soi la plupart des gens ont-ils ?

Il semble y avoir beaucoup d'études sur l'influence de l'image de soi sur notre psychologie, mais je me suis demandé : existe-t-il des recherches sur le type d'image de soi (positive, négative) que la plupart des gens ont ? Les gens dans les pays occidentaux ont-ils tendance à avoir une image de soi positive ou négative ?


Réponse courte:

… dans l'ensemble, la plupart des gens ont tendance à se considérer positivement.

Réponse plus longue :

Il n'y a pas grand-chose de clair sur l'image de soi. Une chose est claire, c'est que l'image de soi n'est pas une chose. Dans la littérature de recherche, il peut faire référence à un conglomérat de constructions assez indépendantes / légèrement corrélées, telles que l'image corporelle, le schéma de soi, l'auto-évaluation, l'estime de soi, l'attractivité physique perçue, l'estime de soi, etc. pour dire, on peut marquer positivement sur certaines de ces mesures et négativement sur d'autres, avec peu de relation entre les scores.

La culture peut aussi jouer un rôle :

Des recherches plus récentes sur l'estime de soi dans d'autres pays suggèrent que la supériorité illusoire dépend de la culture. Certaines études indiquent que les Asiatiques de l'Est ont tendance à sous-estimer leurs propres capacités afin de s'améliorer et de s'entendre avec les autres.

L'incertitude entre l'image de soi positive et négative est soulignée par l'existence à la fois d'un effet supérieur à la moyenne et d'un effet pire que la moyenne. Chacun peut faire référence à différents aspects de l'image de soi, mais peut même faire référence aux mêmes aspects !

Par exemple, alors que les étudiants s'évaluent comme plus susceptibles que la moyenne de vivre jusqu'à 70 ans, ils pensent qu'ils sont moins susceptibles que la moyenne de vivre jusqu'à 100 ans. des tâches comme faire du monocycle.


Que comprend l'image de soi ?

  • À quoi vous pensez que vous ressemblez – votre apparence.
  • Comment vous montrez vos émotions et à quoi vous ressemblez quand vous le faites
  • Quel genre de personne vous semblez être pour les autres
  • Quel statut, croyances ou autres valeurs vous montrez par votre apparence et vos actions

Quel est le lien entre l'image de soi et l'estime de soi ?

L'estime de soi est la façon dont vous vous sentez et vous valorisez. L'image concerne la façon dont vous vous voyez et la façon dont vous pensez que les autres vous voient. Ils sont étroitement liés, car si vous vous voyez d'une certaine manière, votre estime de soi le reflétera.

L'image de soi est un facteur dans votre estime de soi. Une mauvaise image de soi entraînera une faible estime de soi. Une image de soi positive aide une personne à se sentir mieux dans sa peau (source : Kenealey et al. 1991). Ensuite, nous allons examiner les relations et la façon dont votre image de soi joue un rôle important dans les relations que vous entretenez avec les autres.

N'ignorez pas cette incroyable opportunité d'améliorer votre perception de vous-même ! Ce téléchargement d'hypnose vous apprendra à vous sentir bien dans votre image de vous-même

L'une des choses les plus importantes que vous devez faire pour améliorer votre estime de soi est de pratiquer une plus grande acceptation de soi. Accepter qui vous êtes et être honnête au sujet de vos souhaits, besoins et valeurs est un grand pas vers l'estime de soi.

Votre image de soi pourrait-elle causer un problème dans vos relations ?

Selon cet article de Gilbert Wrenn, il est vraiment important de construire une image de soi positive car cela affecte de nombreux aspects de notre vie et de la façon dont nous la vivons.

L'image de soi est liée à la perception.

Votre perception n'est pas la réalité, mais c'est votre propre idée intérieure de la réalité. Votre esprit filtre tout et le colore en fonction de vos valeurs et de votre pensée.

Vous pouvez vous considérer comme indulgent, mais les autres peuvent vous voir d'une manière tout à fait différente. Vous pourriez croire que le chapeau que vous portez vous semble idiot, mais d'autres peuvent penser qu'il vous va bien ou vous fait paraître élégant.

La façon dont vous vous voyez est vitale car cela affectera votre comportement, votre façon de penser et vos relations avec les autres. Les gens vous répondent positivement ou négativement selon votre degré de confiance en vous. Votre confiance dans les relations dépend de l'image que vous avez de vous-même.

Si vous pensez que vous avez l'air fatigué, vous pouvez commencer à vous sentir et à agir de cette façon. Si vous pensez avoir fière allure, vous serez plus positif et aurez l'impression de pouvoir conquérir le monde !

Votre vision de vous-même est façonnée par vos pensées et vos croyances uniques et vous pouvez avoir une vision déformée. L'estime de soi peut vous amener à vous voir d'une manière positive ou négative.

Si vous avez une opinion négative de vous-même, vous pouvez être très critique envers vous-même. Vous pouvez également écouter et accepter plus facilement les commentaires négatifs des autres. Cela peut facilement devenir un discours intérieur négatif. Laissez-moi vous aider à arrêter ce discours négatif qui peut détruire votre image de soi. Remplacez-le par une pensée et des mots plus encourageants - lorsque vous faites cela, vous serez surpris des opportunités qui peuvent s'ouvrir pour vous !


Intégrer l'estime de soi dans la psychologie positive

Le Dr Martin Seligman s'inquiète de l'acceptation ouverte de l'estime de soi dans le cadre de la psychologie positive. Il s'inquiète du fait que les gens vivent dans un monde où l'estime de soi est injectée dans l'identité d'une personne, sans se soucier de la façon dont cela est fait, tant que l'image de la «confiance» est obtenue. Il a exprimé ce qui suit en 2006 :

Je ne suis pas contre l'estime de soi, mais je crois que l'estime de soi n'est qu'un compteur qui lit l'état du système. Ce n'est pas une fin en soi. Lorsque vous vous débrouillez bien à l'école ou au travail, lorsque vous vous débrouillez bien avec les personnes que vous aimez, lorsque vous vous débrouillez bien dans le jeu, le compteur s'élèvera haut. Lorsque vous vous débrouillez mal, il enregistrera faible. (p.v)

Seligman fait valoir un bon point, car il est important de prendre ses paroles en considération lorsqu'on examine l'estime de soi. L'estime de soi et la psychologie positive ne se marient peut-être pas encore tout à fait, il est donc important de regarder ce que la recherche nous dit sur l'estime de soi avant de construire une justification pour cela en tant que chercheur, coach ou praticien en psychologie positive.


Qu'est-ce que l'image de soi ?

En termes très simples, votre image de soi est liée à la façon dont vous vous voyez à la fois intérieurement et extérieurement.

Cette idée est exagérée par Random House Dictionary qui définit l'image de soi comme :

&ldquotl'idée, la conception ou l'image mentale que l'on a de soi.»

Alors, pourquoi l'image de soi est-elle importante ?

Eh bien, l'image de soi influence la façon dont nous nous percevons, la façon dont nous interagissons avec les autres et même ce que nous ressentons à propos de notre environnement. Ainsi, il a une influence assez large sur nos vies.

Une image de soi positive a la capacité et le potentiel d'améliorer notre bien-être physique, mental, social, émotionnel et spirituel. D'un autre côté, une image de soi négative peut diminuer notre bien-être dans chacun de ces domaines ainsi que notre satisfaction et notre fonctionnement général dans la vie.

Image de soi vs concept de soi

Beaucoup de gens ont tendance à confondre image de soi et concept de soi. Les deux termes sont très similaires, donc la confusion est compréhensible. Cependant, il y a une différence importante :

Le concept de soi est un terme beaucoup plus large relatif à la façon dont vous vous voyez, pensez et ressentez vous-même.

Ainsi, l'image de soi est une partie de ce qui constitue notre concept de soi beaucoup plus large. L'image de soi est strictement la façon dont nous nous percevons, et non la façon dont nous pensons ou ressentons nous-mêmes.

Image de soi vs identité de soi

Encore une fois, comme ce fut le cas pour le concept de soi, l'identité de soi est un terme plus large et plus complet que l'image de soi.

La meilleure façon de distinguer ces deux termes étroitement liés est de dire que l'image de soi est spécifique. Il se rapporte à différents aspects de notre vision de nous-mêmes. Tous ces différents instantanés que vous ressentez lorsque vous vous regardez dans le miroir se combinent ensuite pour produire votre identité. [1]

Notre identité personnelle est l'image complète de qui nous croyons être et de la façon dont nous nous décririons aux autres personnes qui nous entourent.


Comment construire une image de soi saine

Voyons maintenant un processus en quatre étapes qui vous aidera à construire une image de soi saine. Ce processus est étroitement lié au processus que nous avons utilisé pour renforcer l'estime de soi. Parce que ces deux sont très liés, il y aura un peu de croisement. Cela dit, il existe quelques variantes ici qui vous aideront à creuser un peu plus dans ce domaine.

Étape 1 : Explorez-vous

Votre première étape consiste à explorer qui vous êtes et ce que cela signifie pour vous. C'est une première étape importante car à moins de définir clairement qui vous êtes, vous ne développerez jamais vraiment une image/idée claire et précise de « vous ». Demande toi:

Qui suis je?

Comment suis-je?

Qu'est-ce qui définit qui je suis ?

Comment je me vois ?

Quelle est la précision de cette vue ?

Est-ce vraiment qui je suis ? Est ce que c'est vraiment?

Est-ce mon vrai moi ? Ou y a-t-il quelque chose de plus sous la surface ?

Il est important que vous continuiez à creuser de plus en plus en utilisant ces questions. C'est un peu comme éplucher les couches d'un oignon. Les couches de surface révéleront une image floue de qui vous êtes. Cependant, au fur et à mesure que vous creusez de plus en plus en enlevant plus de couches, vous commencez à avoir une image/une idée plus claire de vous-même. C'est pourquoi il est important de remettre périodiquement en question l'exactitude de votre point de vue. Votre objectif est d'aller au cœur de qui vous êtes vraiment sans avoir besoin de toutes ces couches externes.

Étape 2 : Faites un inventaire personnel

Il est maintenant temps de faire un inventaire personnel en énumérant vos qualités positives, vos objectifs, vos passions et votre but. Demande toi:

Quelles sont mes qualités positives ? Je suis… donc je peux…

Quelles sont mes qualités positives selon les autres ?

Quels atouts personnels ai-je ? Je suis… donc je suis capable de…

Quels objectifs j'aimerais atteindre ?

Comment pourrais-je vivre avec plus de sens et de but ?

Qu'est-ce que tout cela signifie pour moi ?

Pourquoi tout cela est-il important ?

Le but de cette étape est de débloquer toutes les bonnes choses que vous ressentez pour vous-même pour débloquer toutes les choses que vous avez pour vous-même qui ajouteront maintenant des couches sur cet oignon pour aider à former une forte impression personnelle de qui vous êtes aujourd'hui d'un plus grand perspective de l'image.

À l'étape précédente, vous supprimiez les couches inutiles pour aller au cœur de vous-même. Au cours de cette étape, vous ajoutez des couches à ce noyau pour former une image/une idée définitive et complète de vous-même en ce moment même. Et c'est, bien sûr, cette image même qui constitue les fondements de votre image de soi.

Étape 3 : Analysez vos luttes

Un peu plus tôt, j'ai mentionné qu'une image de soi saine est principalement basée sur nos propres sentiments et perspectives personnels. En d'autres termes, la façon dont nous pensons à nous-mêmes ainsi que les opinions et les étiquettes que nous créons sont tous des éléments essentiels qui contribuent à la construction d'une image de soi saine.

Une personne avec une image de soi saine ne s'appuie pas sur des opinions ou des circonstances extérieures pour définir qui elle est. Ils doivent plutôt s'appuyer sur des ressources internes à cette fin. Il est donc absolument essentiel que nous prenions le contrôle personnel de notre monde intérieur, car c'est la seule chose qui compte vraiment lorsqu'il s'agit de construire une image de soi saine.

Pour comprendre ce monde interne, nous devons examiner quatre domaines clés. Ces domaines incluent votre voix critique, vos pensées inutiles, vos croyances sous forme d'étiquettes, ainsi que les hypothèses incorrectes que vous pourriez faire sur vous-même. Voici quelques questions pour stimuler votre réflexion dans ces domaines :

Comment ai-je tendance à me parler tout au long de la journée ?

Quand les choses tournent mal, à quoi ressemble mon dialogue interne ?

Suis-je surtout critique ou encourageant ?

Compte tenu des résultats que je voudrais atteindre, mes pensées sont-elles pour la plupart utiles ou inutiles ?

Comment mes pensées ont-elles tendance à déformer ma réalité ?

Comment ai-je tendance à m'étiqueter ?

Mes étiquettes sont-elles utiles ou inutiles ?

Ces étiquettes sont-elles rationnelles ? Est-ce que cela a même du sens pour moi de m'étiqueter de cette façon ?

Quelles suppositions ai-je tendance à faire sur moi-même ?

Comment ces hypothèses me blessent-elles potentiellement ?

Travailler sur ces questions vous aidera efficacement à mieux comprendre comment votre voix critique, vos pensées, vos croyances et vos hypothèses inutiles façonnent l'image / l'idée que vous avez de vous-même qui construit efficacement votre image de soi.

Si vous découvrez que vous avez tendance à être trop critique envers vous-même, que vos pensées ont tendance à être inutiles, que vos étiquettes sont négatives et que vous avez tendance à faire des suppositions qui vous égarent, alors il est important de travailler sur ces domaines un par un dans afin de solidifier votre image de vous-même.

Par exemple, si vous êtes constamment critique envers vous-même, cela indique que votre image de vous-même n'est pas aussi saine qu'elle pourrait l'être. Il est donc important de capter cette voix critique et de commencer à utiliser des mots plus encourageants.

Changer vos schémas linguistiques de cette manière vous aidera à calmer vos pensées et à penser plus clairement et plus efficacement. Cela signifie par la suite que vous serez moins susceptible de faire des suppositions négatives ou de vous étiqueter de manière inutile.

Je vous fournirai plus de détails sur la façon de renforcer votre image de soi dans la dernière section de cet article - pour vous aider à mieux gérer tous ces domaines.

Étape 4 : Créez une vue précise de vous-même

La dernière étape consiste à créer une vue plus précise de vous-même que vous pouvez utiliser comme base pour construire une image de soi saine. Cette vision de vous-même doit être fondée sur toutes les qualités et forces positives que vous avez décrites à l'étape 2 de ce processus. Prenez ces qualités et forces positives et posez-vous une question simple :

Comment aimerais-je être idéalement ?

Prenez le temps de vraiment réfléchir longuement à cette question et répondez honnêtement comment vous aimeriez commencer aujourd'hui. Il n'y a, bien sûr, pas de bonne réponse, mais plutôt une variété de réponses qui contribuent à la construction de votre image de soi. Oui, vous avez toujours des défauts et des choses avec lesquelles vous pourriez avoir du mal. Acceptez ces choses. Ils font partie de vous dans l'instant. Vous pouvez travailler sur l'amélioration de ces domaines au fil du temps. Ce qui est important ici, c'est que vous soyez honnête, authentique, authentique et réel. C'est qui vous êtes et c'est ainsi que vous vous voyez avec les verrues et tout.

En fin de compte, une image de soi saine dépend de vous. Tout dépend de la façon dont vous et vous seul – sans influences extérieures – vous voyez vous-même. Et c'est cette image/idée de « vous » qui compte avant tout. Vous êtes à la place du conducteur ici, vous seul définissez comment vous vous voyez, et c'est ce qui compte au final.


Une réponse simple à la question « qu'est-ce que les gens pensent de vous ? » peut vous donner la définition la plus appropriée de l'image de soi. L'image de soi signifie essentiellement ce que vous vous décrivez. Non seulement en termes d'apparence physique mais aussi en termes d'expériences que vous avez vécues dans votre vie et les leçons que vous en avez tirées. Même l'image de soi d'un individu peut être divisée en trois types différents :

  1. L'image créée par l'individu sur lui-même, comment il se perçoit comme étant.
  2. L'image créée dans l'esprit des gens et la façon dont ils vous perçoivent
  3. Et la troisième image est créée par l'individu à partir de ce que les autres pensent de lui.

Mais nous ne pouvons pas ignorer le fait que ces trois types d'image de soi ne sont pas tout à fait exacts.

Création de curriculum vitae efficace, recherche d'emploi, formation au recrutement sur le campus et autres

L'image de soi peut également être divisée en deux types différents : l'un est l'image de soi positive et l'autre est l'image de soi négative. Créer le type d'image de soi que vous souhaitez créer vous-même réside dans la confiance que vous ressentez en vous-même. Si vous êtes une personne confiante, vous créerez automatiquement une image positive de vous-même non seulement dans notre esprit mais aussi dans l'esprit de vos pairs, mais si vous n'êtes pas une personne aussi confiante, vous devrez faire beaucoup de travail pour arriver à le côté positif.

Importance d'une image de soi positive

Ce sera l'une des plus grandes erreurs commises par quiconque de penser que créer une image de soi positive n'est pas une tâche si difficile. Tout comme le développement de toute autre compétence, le développement d'une image de soi positive est tout aussi exigeant et demande beaucoup d'efforts conscients de la part du développeur.

La première étape vers la création d'une image de soi positive serait d'adopter une attitude positive envers vous et envers le monde dans son ensemble, mais gardez à l'esprit que cette attitude positive doit être dans le domaine de la réalité. Vous devez vous apprécier pour qui vous êtes. À moins que vous n'ayez confiance en vous, il n'y a aucun moyen dans ce monde que quelqu'un d'autre ait confiance en vous.

L'image positive n'est créée pour personne d'autre mais pour vous faciliter la vie. Le motif derrière l'amélioration de l'image de soi pour créer une attitude d'acceptation de soi de l'individu et l'amener à s'efforcer de se surpasser. Vous devez travailler à l'envers. Vous devez changer votre façon de penser avant de changer les circonstances si vous voulez vraiment créer une image de vous-même positive. Une fois que vous avez suffisamment confiance en vous, il n'y a pas de problème assez gros au monde qui vous empêchera d'atteindre vos objectifs et nos ambitions.

Étapes pour créer une image de soi forte et positive

Votre guide pour créer une image de soi positive pour vous-même est ici ! Tout ce que vous avez à faire est de suivre quelques étapes simples écrites ici et vous êtes prêt à partir ! Ce n'est pas vraiment un gros travail ! Juste quelques petits changements que vous devez apporter à votre style de vie pour obtenir cette image de soi positive !

Arrêtez de vous critiquer :

ARRÊTEZ DE VOUS CRITIQUER ! Rien de bon ne sortira de vous si vous continuez à vous battre pour les petites erreurs commises par vous. Vous êtes après tout un être humain, vous êtes programmé pour commettre des erreurs et en tirer des leçons. C'est comme ça que ça va être. Se critiquer n'aidera personne. Cela ne fera que vous faire sentir moins confiant et donc vous faire paraître négatif à l'extérieur. Personne ne croit en vous si vous ne les faites pas croire en vous et cela commence par vous pardonner les erreurs commises par vous et par apprendre de ces erreurs pour vos futures références. Après tout, ce sont les expériences qui composent l'image de soi d'une personne. Si vous continuez à considérer ces « expériences » sous un jour négatif, comment pouvez-vous vous attendre à en tirer un résultat positif ? Apprenez à vous pardonner. Croyez-moi, c'est la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous-même.

Quand tu te regardes dans le miroir, souris :

un simple cadeau de sourire de vous à vous-même peut faire des merveilles sur votre image de soi. Cela vous donnera non seulement plus confiance en vous et vous fera travailler plus dur pour atteindre vos objectifs. Cela vous aidera non seulement à vous faire bien paraître à l'extérieur, qui n'aime pas une personne souriante, mais vous fera également vous sentir bien à l'intérieur. Ce sourire donnera une bonne image de vous dans les yeux des autres, mais vous fera également paraître bien dans vos yeux. Et à quel point est-il difficile de sourire, même si c'est un faux sourire. Même un faux sourire peut faire des merveilles pour soulager votre mauvaise humeur. Essayez de sourire, c'est un cadeau merveilleux à offrir à n'importe qui et c'est gratuit.

Énumérez dix choses que vous aimez chez vous avant d'aller au lit :

il y a beaucoup de choses sympathiques chez une personne, tout ce que vous avez à faire est de les reconnaître, de les noter et de vous en souvenir chaque jour. Cela vous aidera à réaliser que vous n'êtes pas aussi mauvais que vous le pensez. Et par conséquent, cela améliorera votre perception de vous-même, créant ainsi une image de soi positive. Il n'y a rien de pire que de ne pas réaliser sa propre valeur. Prenez simplement un stylo et un papier et notez toutes les choses que vous aimez chez vous. Elle peut être aussi petite que votre coupe de cheveux qui vous va bien ou aussi grande qu'une récente démonstration de confiance en vous, il suffit de l'écrire. Penser à ces choses vous donnera le regain de confiance et de moral dont vous avez tant besoin. Allez, tu peux trouver dix choses que tu aimes chez toi. De vos yeux à votre sourire, en passant par la façon dont vous vous habillez, tout et n'importe quoi fera l'affaire. L'important ici n'est pas ce que c'est, mais ce que vous ressentez. Si vous vous sentez bien, considérez que mission accomplie !

Obtenir beaucoup de sommeil:

Qu'est-ce qui est mieux pour votre confiance en vous, dormir suffisamment et vous sentir frais et heureux lorsque vous vous réveillez ou pour être sous-sommeil et vous réveiller grincheux et irritable ? Il ne faudrait pas un génie pour répondre à cela. Alors dormez bien, dormez bien, dormez suffisamment pour que vous puissiez avoir cette humeur parfaite et une confiance parfaite pour passer toute la journée. Et pas seulement la confiance, mais la volonté de passer la journée.

Cela peut faire merveille pour votre image aux yeux des autres. Personne n'aime être entouré d'une personne grincheuse ou frustrée, qui n'a pas la volonté d'accomplir la tâche à accomplir. Cela cause un double dommage, l'un affectant votre image dans les yeux des autres et donc affectant votre image dans vos yeux. Comme on dit, bien commencé est à moitié fait donc si vous avez bien commencé votre journée alors la bataille est déjà à moitié gagnée.

Portez des vêtements flatteurs :

Imaginez deux filles assises devant vous, l'une porte les vêtements qui conviennent à sa morphologie, qu'elle est capable de bien porter et qui lui vont bien même si elle porte un simple t-shirt et un jean et le une autre fille porte les vêtements les plus à la mode et porte tout ce qui est à la mode mais ne sait pas comment les emporter qui aurait une meilleure image ? Bien sûr celui qui porte des vêtements flatteurs !

Ici, permettez-moi d'attirer votre attention sur le sens du terme flatteur, cela ne signifie pas seulement les vêtements à la mode, mais cela signifie ce qui vous va bien, ce dans quoi vous vous sentez à l'aise. Alors portez les vêtements dans lesquels vous vous sentez bien, qui vous vont bien. sur vous, même s'ils ne sont pas particulièrement à la mode. Vous devez d'abord vous impressionner plus que quiconque. Pourquoi porter quelque chose que vous n'aimez pas et en quoi vous n'avez pas confiance et donc à son tour faire baisser votre image au lieu de porter ce que vous aimez et transformer votre image dans le sens positif.

Mettez vos cheveux en valeur, maquillez-vous si vous voulez :

Vous voulez vous teindre les cheveux, faites-les teindre ! De quoi se faire couper les cheveux très court, foncez ! Vous voulez porter cette très belle robe que vous avez achetée, levez-vous et portez-la ! Ne vous empêchez pas de faire quelque chose qui vous rendra heureux. Au lieu de cela, faites exactement ces choses ! Vous voulez vous maquiller et avoir fière allure, et puis ne vous arrêtez pas. Arrêtez de vous soucier de la façon dont les gens vont penser ! Ils penseront exactement ce que vous voulez qu'ils pensent ! Ce que vous ressentez pour vous-même ! Alors ayez confiance, sentez-vous bien !

Faites les choses qui vous intéressent :

Toute votre vie, vous avez fait des choses que les autres voulaient que vous fassiez. Pour une fois, fais des choses que tu as voulu faire ! Soyez la personne que vous avez toujours rêvé de devenir ! Il n'y a pas de meilleur moment pour le devenir ! Vous vous changez à l'envers, quoi de mieux que ça ? Partez pour le road trip que vous avez toujours voulu faire ! Faites quelque chose que vous avez toujours voulu faire ! Ce sont les expériences qui peuvent faire une réelle différence dans votre niveau de confiance. Vous devez briser toutes les limites que vous vous êtes fixées !

Soistoimême:

vous êtes fou et stupide, que ce soit ! Vous êtes intelligent et sophistiqué, que ce soit ! Vous êtes calme et posé, que ce soit ! Soyez la meilleure version de vous-même ! Je sais que c'est une phrase très clichée mais elle a beaucoup plus de sens quand on la considère comme un mode de vie ! Il n'y en a qu'un de disponible ! N'essayez pas de réaliser l'idée de la perfection de quelqu'un d'autre. Peu importe à quel point vous essayez, vous n'en serez jamais un et vous échouerez toujours à quelque chose parce que vous n'êtes pas cela ! Cela ne fera que baisser votre confiance! Tout le contraire de ce que vous voulez ! De plus, vous ne vous sentirez jamais à l'aise de porter la peau de quelqu'un d'autre ! Soyez votre idée de parfait! Vous n'aurez même pas besoin d'essayer si fort pour réaliser cette idée ! Et aussi, vous n'aurez pas à être conscient tout le temps des choses que vous faites ! Soistoimême! Être à l'aise! Et imaginez le coup de boost que cela vous apportera !

Notez tous vos traits, bons et mauvais :

nous avons tous quelque chose de bon et de mauvais en nous. Personne n'est parfait mais les écrire nous aidera à les reconnaître. Écrire les bonnes choses en nous nous aidera à avoir confiance en nous ! Aidez-nous à reconnaître notre valeur! Et écrire les mauvaises choses nous aidera à changer ces choses en nous pour de bon ! Vous avez juste besoin de les reconnaître et de les accepter et de faire un effort conscient pour les changer. La confiance retrouvée vous aidera à réaliser les talents en vous que vous n'auriez jamais pensé avoir ou que vous aviez oubliés depuis longtemps.

Lâchez-vous et amusez-vous :

vous n’aurez qu’une vie à vivre, et si vous le faites correctement, une seule suffit !’ nous avons tous entendu cela mais nous n’y avons jamais vraiment réfléchi ! Eh bien, ce sera le bon moment pour le faire ! Maintenant que vous faites tout ce que vous pouvez pour changer votre image, alors pourquoi ne pas simplement vous amuser en faisant ça ! Devenez fou et faites ce que vous avez toujours voulu faire ! Cochez toutes les choses de votre bucket list ! Ce sera une confiance encore jamais vue en vous. Et c'est exactement le genre de chose que vous voulez. Exactement le genre d'image que vous voulez donner de vous-même ! Que vous êtes une personne confiante qui n'a pas peur de faire les choses qu'elle aime ! Ils sont prêts à prendre des risques !

Ces étapes peuvent sembler triviales et peuvent sembler être quelque chose qui ne nécessite pas beaucoup de travail, mais quand vous vous mettez à les faire, elles représentent un sacré travail, croyez-moi ! Mais tout ce que vous avez à faire est d'être persistant dans ce que vous faites ! Les résultats peuvent être lents, mais ils apparaîtront certainement ! Allez, vous pouvez le faire vous-même ! Vous devriez le faire pour vous-même !


Comment « l'effet grenouille-étang » déforme votre image de vous-même

P our une étude de 2012 en PLOS Un, des chercheurs ont invité une jeune femme dans un laboratoire de l'université de l'Ohio.

La femme a appris qu'elle participerait à une expérience de « jugement esthétique ». Les chercheurs ont pris une photo de son visage et lui ont ensuite demandé de s'asseoir à une table contenant deux objets : un écran d'ordinateur et un miroir.

Sur le moniteur, la femme a visionné une série de portraits de ce que l'étude a qualifié de "modèles professionnels attrayants" - tous des femmes. Après ce barrage de beaux visages, la propre photo de la femme est apparue à l'écran. Mais ce n'était pas une seule photo, la femme a vu 13 photos d'elle éparpillées sur le moniteur. En regardant attentivement, elle pouvait voir que chaque version de son visage était différente de toutes les autres.

À l'aide d'un programme de retouche photo spécialement conçu, les chercheurs avaient pris la photo de la femme et créé des « morphes » – des copies manipulées pour rendre la femme plus ou moins attirante. En plus de sa photo originale, la femme regardait maintenant huit photographies qui retouchaient et rehaussaient son apparence – de façon spectaculaire, dans certains cas – et quatre photographies qui entachaient son apparence.

Avec le miroir pour la guider, la femme a été chargée de choisir sa vraie image des fausses. Même si les coups de tête gratuits étaient plus nombreux que ceux frelatés par une marge de deux pour un, la femme a choisi l'une des photographies peu flatteuses comme la représentation la plus authentique de ce qu'elle a vu dans le miroir.

Les chercheurs ont répété des versions de cette expérience avec environ 70 autres hommes et femmes. À maintes reprises, les personnes qui regardaient des files de beaux visages avaient tendance à sélectionner des autoportraits qui avaient été manipulés pour paraître moins attrayants.

D'un autre côté, lorsque les chercheurs ont inversé le script et montré aux gens des visages peu attrayants, ces personnes avaient tendance à voir leur propre visage plus favorablement.

D epuis le début de la théorie de la comparaison sociale au début des années 1950, les psychologues et les sociologues ont accumulé des preuves que les êtres humains se forment une opinion d'eux-mêmes - leur apparence, leurs aptitudes, leur intelligence et leurs réalisations - en grande partie sur les qualités qu'ils voient dans le personnes avec lesquelles ils s'identifient et s'associent. Lorsque ces comparaisons conduisent à des auto-représentations ou des évaluations inexactes, cette distorsion est parfois appelée « effet grenouille-étang ».

L'expression provient d'un article de 1966 qui a révélé que les étudiants des universités d'élite qui avaient de faibles MPC avaient tendance à considérer leurs propres capacités académiques moins favorablement que les étudiants des collèges de niveau inférieur qui avaient de bonnes MPC. « Il vaut mieux être une grosse grenouille dans un petit étang qu'une petite grenouille dans un grand étang », a écrit l'auteur de cet article.

L'« effet grenouille-étang » continue d'apparaître dans la recherche aujourd'hui.

« Nous utilisons le terme« effet grenouille-étang » comme raccourci pour cette tendance des personnes ayant un rang élevé dans un groupe de rang inférieur à s'évaluer plus favorablement que les personnes ayant un rang faible dans un groupe de rang élevé», explique Ethan Zell , PhD, auteur du PLOS Un étude et professeur agrégé de psychologie à l'Université de Caroline du Nord, Greensboro.

« Ces effets sont amplifiés lorsque nous nous comparons à des personnes que nous considérons comme des pairs. »

En d'autres termes, nous regardons les autres comme un cadre de référence lorsque nous nous évaluons nous-mêmes. Alors que les comparaisons sociales « à la hausse » peuvent nous faire sentir moins attrayants, moins capables ou autrement inférieurs, les comparaisons sociales « à la baisse » ont tendance à avoir l'effet inverse. "Ces effets sont amplifiés lorsque nous nous comparons à des personnes que nous considérons comme des pairs ou à celles qui se trouvent dans une situation similaire à la nôtre", explique Zell.

Il est difficile d'exagérer le rôle que joue la comparaison sociale dans nos vies, peut-être surtout lorsque nous sommes jeunes ou vulnérables.

La recherche a montré que nous nous engageons tous dans des comparaisons sociales - consciemment ou inconsciemment - des dizaines et peut-être des centaines de fois par jour. Dans une mesure ou une autre, ces comparaisons influencent toutes les facettes de notre bien-être et de notre comportement, de notre confiance et estime de soi, à notre volonté de prendre des risques, à la probabilité que nous développions de l'anxiété ou de la dépression.

La comparaison sociale ascendante n'est pas intrinsèquement nuisible. « Cela peut nous inciter à mieux prendre soin de nous-mêmes ou à être ambitieux de manière positive », déclare Zell. Mais comme toute autre chose, une trop grande quantité peut causer des problèmes.

Malheureusement, la vie moderne peut nous submerger de comparaisons qui déforment notre image de soi et menacent ainsi notre bien-être.

Dans le contexte des médias sociaux, l'effet « highlight reel » décrit la tendance des gens à ne mettre en ligne que leur meilleur et le plus flatteur. Il existe de plus en plus de preuves, en particulier chez les jeunes, que plus nous passons de temps à regarder ces représentations glamour des autres, plus l'effet grenouille-étang et les comparaisons sociales ascendantes ont un impact sur notre ego.

« Les médias sociaux et la technologie ont vraiment élargi la portée des comparaisons », déclare Zell. Comme la jeune femme de son étude dont l'auto-évaluation a pris un coup après avoir vu de beaux visages, beaucoup d'entre nous ne peuvent s'empêcher de se sentir inférieurs lorsque nous sommes exposés à image après image ou post après post de personnes qui semblent plus cool, plus intéressant, plus drôle, plus joli ou plus stylé que nous.

"Quand nous sommes entourés de gens que nous considérons comme meilleurs que nous - même si objectivement nous sommes au-dessus de la moyenne - cela peut être vraiment démoralisant ou dégonflant", explique Zell.

Les influenceurs des médias sociaux peuvent être particulièrement dommageables pour notre auto-évaluation. Nous avons tendance à considérer ces personnes comme des pairs plutôt que comme ce qu'elles sont réellement : des célébrités mineures qui sont souvent payées généreusement pour projeter une certaine image ou un certain style de vie. We may hear about their bad days or insecurities, but the overall message our brain is receiving is “this is a better version of me.”

“Changing our attention from the things we do not have to an appreciation of thing we do have may protect humans from the dangers of social comparisons.”

Before social media, most of our comparisons were based on face-to-face interactions with friends, schoolmates, co-workers, and those who occupied our real-world social spheres. We saw the good and the bad — the features and the flaws — in something closer to equal measure. And this helped properly calibrate our self-assessments.

There’s also evidence that, in offline contexts, we frequently downplay our shiniest attributes. Research has found that being the target of an upward social comparison is unpleasant for us, and so we tend to shift our behavior in an effort to better mesh with our peers. “We can sense when other people feel bad because we’re better off than them and we adjust, but that doesn’t seem to be the case on social media,” Zell explains.

All of this suggests that limiting your exposure to online sources of upward social comparison may pay all sorts of dividends. In the infinitely large pond that is the internet, almost all of us are going to end up feeling like small frogs.

There’s also evidence that gratitude practices are an effective countermeasure against negative self-appraisals.

Research has found that while social comparisons often trigger a sense of deprivation and all the negative feelings that attend it, gratitude has just the opposite effect. “Changing our attention from the things we do not have to an appreciation of thing[s] we do have may protect humans from the dangers of social comparisons,” wrote the authors of a 2019 study in Frontières en psychologie.

Two gratitude practices seem to be especially helpful.

First, write down in a journal what you’re thankful for. Focus on people and positive social interactions, rather than personal achievements or possessions. “Reflect back on your day and think of the people you met and interacted with and are grateful for,” counsel the authors of a 2017 study in the Journal de psychologie clinique. Doing this three times a week was associated with measurable improvements in well-being and positive affect, that study found.

Second, take time to tell the people in your life why you’re grateful for them.

“Expressing gratitude is really, really important because it helps us to overcome self-serving bias,” says Robert Emmons, PhD, a professor of psychology at the University of California, Davis, and a leader in the field of gratitude research. “Grateful people are absorbed by the good that others are doing for them, and they don’t keep silent about it.”

We can’t switch off our social-comparison tendencies. But with a little effort, we can recalibrate them.


The Impact on Employee Performance

Anne Ward, a doctoral candidate in NCU's PhD in Business Administration with a specialization in Industrial/Organizational Psychology, asserts that the ties between self-image and performance are more important to your organization than you might think. "Employee performance is important to improving bottom line revenue," she explains. "Someone with high self-esteem will be satisfied with work performance and be more productive."

Leaders within your organization may understand the importance behind this link, but in an environment that proves difficult to manage your own self-esteem on a daily basis, how can leaders help their team members struggling to overcome hurdles?

Ward emphasizes that leaders should remember to be sensitive to the fact that there are a variety of factors both inside and outside of work that may be affecting self-image in the workplace. "[Remember], low self-esteem can harm the unit or organization, as these team members do not respond well to stressors, which makes them feel even worse," she explains.

"When you have a team member that has low self-esteem, find an area where they have high self-esteem and try to emphasize that area to help them be successful at work," suggests Ward. "Increase their self-esteem through [providing opportunity for] real accomplishments and positive feedback." This exercise may include opportunities both inside and outside of work.

Tips on Improving Self-Image

Looking for ways to improve your own self-image or ideas on how to help impact employee performance? Henrik Edberg provides these tips (and more) in his blog, How to Improve Your Self-Esteem: 12 Powerful Tips:

  • Say stop to your inner critic.
  • Use healthier motivation habits.
  • Write down three things that you can appreciate about yourself.
  • Stop falling into the comparison trap.
  • Spend more time with supportive people (and less time with destructive people).

Visit the Positivity Blog for more tips and details on how each of these can help you and your team members make positive change in your personal and professional life. Ultimately, a positive self-image contributes to your level of contentment both inside and outside the workplace. Remembering to take each workplace or life challenge in stride can help you achieve a work-life balance that promotes happiness as well as productivity.


21 Self-Image Examples and Activities to Use the Theory Today

Our self-image is all about how we see ourselves. It gives us a sense of our personality and helps gives us clarity and understanding about our life.

Our self-image is also about how we perceive ourselves in terms of our life. Self-image also determines what kind of person we think we are and what we believe others think about us.

It really boils down to how much we believe in ourselves and in our self-worth. If you hesitate to do things because of what others might think or have thoughts about yourself that you continually want to change, you may have issues when it comes to a healthy self-image.

In this article, we will review what self-image theory is, some examples of it, as well as ideas to improve your self-image.


Self Image Formation

Let's consider for a moment how a person's self image is formed.

When we are born, we are totally helpless. All our needs have to be taken care of by someone else. And we soon learn that by raising our voice and making a bit of noise (in a normal household), our needs are attended to.

Self Image

As time goes by, we find that this is no longer enough. We have to wait for our wishes to be granted. We are surrounded by these mighty giants who, in comparison to ourselves, are all powerful.

An accurate image of ourselves at this time would be, I guess, small, powerless and dependant on other people of outstanding power and influence. And that is what we learn.

Pretty soon we get a lot of things under our belt. We learn an element of self-care, how to use the toilet, how to get food into our own mouths, but this never quite seems enough to keep the giants happy. They always seem to want us to learn more.

Before we know it, we're in school. We learn and achieve even more. We even master a few elementary social skills. After a while, and with practice, we gain more and more control over our lives.

Then, as we move up through the school system, we encounter older kids. More capable kids. In comparison we are somewhat clumsy, unaccomplished, and in many ways inferior. Quite an accurate assessment. So that is what we learn. Another blow to our self image.

Eventually we become better at things, and become one of the bigger kids ourselves. Our self image at this stage may even begin to improve a little - then disaster - puberty.

Just as we're getting it all together we hit our teenage years. Hormones on the rampage, maybe spots on the face. Feelings of awkwardness and embarrassment as strange, powerful, unexplained feelings sweep through us. Our bodies, ever dependable before this, start to change in ways we may not even understand.

We want to be treated as adults because childish things no longer interest us, but compared to the adults, what are we?

Inadequate, clumsy, socially inept. And certainly not in control of our lives no matter how much we'd like to be. The final nail in the coffin of our self image.

Then, we grow up. Suddenly we are one of those mighty giants. But it doesn't feel like it does it? Most of us move through adulthood with a self image formed of a series of restrictive beliefs about ourselves which were generally accurate at the time they were formed, but which now form a core of inadequacy inside us.

And this can have a significant effect on how we deal with the circumstances of life.

Remember that family I mentioned? The eldest, brought up with a heightened sense of danger, rarely takes risks as an adult. He's unlikely to be killed crossing the street. But then, all progress in life involves some risk. And his self image has been built in such a way that any sense of risk unconsciously sets off all the alarms and leads to paralysing indecision.

In contrast, the youngest takes these risks because he is confident he is special and whatever the outcome in this particular gamble, he sees himself as clever enough to come out ahead in the long run.