Informations

Quel effet les visiteurs aléatoires ont-ils sur les enfants dans les orphelinats et les personnes dans les maisons de retraite ?

Quel effet les visiteurs aléatoires ont-ils sur les enfants dans les orphelinats et les personnes dans les maisons de retraite ?

À la tête d'une équipe de bénévoles, je suis allé dans un orphelinat où la sœur (qui a suivi un cours de psychologie) qui dirigeait l'orphelinat était stricte sur le fait que les bénévoles devraient passer au moins 3 mois à enseigner aux enfants le week-end s'ils le voulaient, car les enfants se développent un attachement aux visiteurs. Une autre ONG insiste pour que les volontaires s'engagent pour un minimum d'un an s'ils souhaitent encadrer un enfant.

Dans un autre orphelinat fréquenté par des bénévoles de nombreuses entreprises, un travailleur a déclaré que les enfants avaient l'habitude de voir des étrangers tous les jours. Des filles d'un orphelinat à Delhi ont dit à mon ami (chef d'un orphelinat à Bangalore) qu'elles n'aimaient pas quand des visiteurs (bien intentionnés) arrivent et leur demandent de se tenir devant elles et de raconter un poème ou de chanter une chanson pour eux.

En tant que leader bénévole, j'encourage les gens à contribuer de manière significative à la société. Je veux savoir quel est le meilleur effet psychologique/émotionnel que nous pouvons avoir sur les enfants. Serait-ce mauvais pour les enfants à long terme, de voir des étrangers venir organiser des événements pour eux où ils chantent et dansent, distribuent des collations et des cadeaux et que les enfants ne puissent plus jamais revoir ces personnes. Des gens de diverses entreprises rendent visite à ces enfants. Est-il préférable de ne pas organiser de tels événements et de s'assurer plutôt que les bénévoles rendent visite à ces enfants chaque semaine/mois, découvrent quels sont leurs besoins, se familiarisent avec les enfants et les aident de toutes les manières possibles ?

Le problème ici, c'est que beaucoup de bénévoles voient ce que font d'autres entreprises et sont plus intéressés à organiser un grand événement dans des orphelinats/maisons de retraite, à donner de l'argent ou des cadeaux, puis à s'en aller. Ils disent qu'ils n'ont pas le temps pour plusieurs visites.

  1. Dois-je décourager les gens de faire cela ? (un ami l'a décrit comme étant similaire à la visite d'un zoo)
  2. Ne devraient-ils pas passer plus de temps avec les enfants/personnes âgées ? Empathie et compréhension.
  3. Cela ne fera-t-il pas que renforcer la conviction des enfants/personnes âgées que personne ne se soucie vraiment d'eux ?
  4. Y a-t-il des recherches effectuées sur l'effet psychologique/émotionnel que cela a ?

Il y a effectivement des recherches sur le sujet. Quelques liens :
http://www.thinkchildsafe.org/thinkbeforevisiting/
http://www.hsrc.ac.za/HSRC_Review_Article-195.phtml
http://www.thinkchildsafe.org/thinkbeforevisiting/resources/Misguided_Kindness.pdf
http://www.thinkchildsafe.org/thinkbeforevisiting/resources/UN%20Guidelines%20Alternative%20Care.pdf
http://en.wikipedia.org/wiki/Volunteer_travel

Extraits :

Le droit d'un enfant à la vie privée En vertu du droit international, les enfants des orphelinats ont les mêmes droits que les enfants du monde entier à avoir un foyer sûr et privé. Les visites d'orphelinat à court terme de touristes et de voyageurs réduisent l'intimité d'un enfant à l'intérieur de sa propre maison. De plus, des rapports montrent que les visites à court terme peuvent nuire au développement et au bien-être émotionnel d'un enfant. Nous pensons que tout le monde convient que les enfants ont besoin de sécurité, d'intimité et de stabilité.

et

Comment faire du mal aux enfants en visitant un orphelinat ?
De nombreux orphelinats dépendent presque entièrement des dons des visiteurs pour survivre. Ainsi, les directeurs peuvent volontairement maintenir de mauvaises conditions de vie pour les enfants afin d'obtenir des fonds auprès des touristes. Les enfants qui semblent mal desservis peuvent apparaître comme un appel à l'aide plus que les enfants qui semblent bien nourris et soignés. Cela, bien sûr, culpabilise les touristes s'ils n'aident pas immédiatement. En visitant des orphelinats et en faisant un don, vous alimentez peut-être un système qui exploite les enfants.

et

Les enfants placés en institution auront ainsi tendance à manifester la même affection sans discernement envers les bénévoles. Au bout de quelques jours ou semaines, cet attachement est rompu au départ du volontaire et un nouvel attachement se forme à l'arrivée du prochain volontaire. Bien qu'il existe peu de preuves empiriques sur les réactions des enfants à des attachements répétés à très court terme au fil du temps, les preuves provenant de l'étude des enfants placés en famille d'accueil temporaire ou instable indiquent que les ruptures répétées de l'attachement sont extrêmement perturbantes pour les enfants, en particulier les très jeunes enfants.


Nav a déjà fourni une réponse fantastique, mais je voulais en ajouter un peu plus (principalement pour mettre en évidence ce post fantastique sur le sujet, pas par moi) en répondant à certaines des questions de votre message (pas la question du titre).

Tout d'abord, je vois ce problème comme un problème très similaire aux problèmes des voyages de missions génériques à court terme. Le message ci-dessus décrit quelques aspects clés du problème. Le principal est que lorsque de nombreuses personnes s'engagent dans un voyage missionnaire à court terme, elles ou ils ont tendance à repartir avec l'attente d'une expérience (l'expérience d'"aider"). Ceci est mis en évidence par « le désir de faire un grand événement… et puis de s'en aller ». Les orphelins et les personnes âgées sont des populations complexes et vulnérables dans presque tous les sens du terme. Ils méritent un examen plus attentif.

Comment cela est-il alors abordé ? Un élément majeur d'une solution holistique est le mouvement d'engagement communautaire. De nombreux aspects de cela sont répertoriés dans votre question "… découvrez quels sont leurs besoins, familiarisez-vous avec les enfants et aidez-les de toutes les manières possibles" dont ils ont besoin! L'idée est de se concentrer sur les besoins réels de la communauté, et non sur les choses qui font que les volontaires se sentent bien. Il y a même un bon guide sur l'engagement communautaire trouvé ici et officiellement référencé ci-dessous.

Tout ce qui précède étant dit, j'ajouterai une mise en garde : parfois les bailleurs de fonds seront moins enclins à faire un don si ce n'est pas le cas ressentir comme s'ils avaient "fait quelque chose". Ainsi, bien qu'il puisse y avoir de meilleures façons pour les orphelins et les personnes âgées d'être aidés (que de « raconter un poème »), il peut y avoir un coût compensatoire de moins de financement et de temps consacré à la cause. Comme vous l'avez noté, moins de gens sont intéressés par le long terme.

Les références

Ahmed, S.M., & Palerme, A.-G. S. (2010). Engagement communautaire dans la recherche : Cadres pour l'éducation et l'examen par les pairs. Journal américain de santé publique, 100(8), 1380-1387. http://doi.org/10.2105/AJPH.2009.178137


Voir la vidéo: Une crèche dans une maison de retraite: une belle initiative! (Novembre 2021).