Informations

Les flashcards espacées sont-elles efficaces pour l'apprentissage ?

Les flashcards espacées sont-elles efficaces pour l'apprentissage ?

Plusieurs applications et sites proposent un apprentissage basé sur des cartes mémoire qui répètent les cartes sur lesquelles vous faites mal sur une période de temps (plus la réponse est inexacte, plus les répétitions sont proches les unes des autres). Un exemple de ceci est Super Memo.

  • Existe-t-il un soutien empirique rigoureux pour le fonctionnement de ces types de systèmes de cartes mémoire ?
  • Exploitent-ils une fonction connue de la mémoire ?

Il existe de nombreuses recherches sur les cartes flash et elles constituent une aide à l'étude éprouvée et efficace.

Les Flash Cards fonctionnent grâce à la « Courbe d'oubli » ; la répétition et la récupération avant d'oublier un élément renforcent la mémoire avant qu'elle ne se désintègre, ce qui permet d'optimiser l'encodage dans LTM.

L'article Optimiser l'apprentissage à l'aide de cartes mémoire : l'espacement est plus efficace que le bachotage est un bon résumé des raisons pour lesquelles l'espacement aide à la rétention, soulignant pourquoi il est efficace dans l'éducation et devrait être mis en avant par rapport au bachotage, que les modèles éducatifs actuels (finales, tests) promeuvent actuellement.

L'espacement est efficace pour Memoire à long terme par opposition au bachotage/masse qui n'est efficace (mais il EST efficace) qu'à court terme comme le montre la fonction d'oubli ci-dessus.


Les cartes flash fonctionnent pour deux raisons principales :

  1. ils servent de pratique de récupération
  2. ils forcent l'étudiant à espacer la pratique

Il a été démontré que ces deux raisons améliorent l'apprentissage.

La pratique de récupération, parfois appelée effet de test, a été démontré par Roediger et ses collègues pour promouvoir l'apprentissage au-delà des études supplémentaires. Par exemple, dans une étude de 2006 de Roediger et Karpicke, certains sujets ont étudié le matériel plusieurs fois puis ont passé un test (SSST, où S = étude et T = test), tandis que d'autres sujets ont étudié le matériel moins puis ont passé plusieurs tests (STTT). Après un bref délai, la mémoire s'est avérée meilleure pour ceux qui s'étaient auto-testés par rapport à ceux qui ne l'avaient pas fait. Dans une étude de 2007 de Karpicke et Roediger qui utilisait réellement des cartes flash, l'avantage commémoratif était toujours plus important lorsque les individus s'auto-testaient plutôt que simplement réétudiaient - et surtout, mieux lorsque les individus continuaient à s'auto-tester même lorsqu'ils pensaient avoir l'information bas froid. Cela suggère que vous ne devriez pas « retirer » les cartes flash du jeu si vous les obtenez correctement une ou deux fois. Un autre article de Roediger et Karpicke en 2006 fournit des preuves supplémentaires dans des contextes plus appliqués.

L'effet d'espacement est également une influence puissante, ici aussi. Recherche par Bjork et ses collègues sur une idée parcimonieuse (mais légèrement circulaire) appelée difficultés souhaitables fournit un exemple théorique expliquant pourquoi il en est ainsi. L'apprentissage est plus puissant lorsqu'il est le plus difficile, et l'espacement de votre étude (ou, comme ci-dessus, votre test) fournit cette information avec le temps de se décomposer (ou d'être perturbée par d'autres souvenirs) de sorte que lorsque la récupération est réussie, il est plutôt puissant. Notez qu'un problème avec l'espacement est que si l'étude est poussée trop loin, une récupération réussie ne peut pas se produire, ce qui n'apporte aucun avantage à la mémoire.


Entrelacement avec des cartes flash

Je demande à mes étudiants de mélanger et de mélanger leurs cartes flash de révision lorsqu'ils les utilisent au cas où les étudiants commenceraient à se rappeler des faits dans un ordre spécifique, cela n'est pas utile à long terme. L'entrelacement est souvent considéré comme assez complexe et les étudiants ont tendance à rejeter cette idée au départ parce qu'elle peut être inconfortable et désorganisée, mais c'est en fait une autre stratégie d'étude puissante. L'entrelacement oblige les étudiants à changer et à alterner entre les sujets au sein d'un sujet pendant qu'ils étudient afin d'améliorer leur apprentissage.

Il y a une vidéo courte mais utile par les scientifiques de l'apprentissage qui explique le concept et les avantages de l'entrelacement que vous pouvez voir ici. Auteur et directeur de No More Marking, Daisy Christodolou a présenté une excellente présentation ResearchEdHome où elle a expliqué en détail comment les étudiants devraient utiliser les cartes flash pour soutenir leur mémoire à long terme et leur apprentissage. Daisy se concentre sur l'exemple de l'utilisation d'Anki pour créer des cartes flash numériques et elle promeut également le concept de mélange de cartes flash en termes de sujets et de sujets pour le rendre plus stimulant, plus efficace et plus efficace avec l'entrelacement.


Planification d'un programme de répétition espacée

La création d'un programme d'étude pour la répétition espacée peut aider votre enfant à mieux se souvenir de ce qu'il a appris. Cela le préparera à s'appuyer sur les informations apprises afin que votre enfant ait une base solide pour les tests et l'apprentissage futur.

Comment utiliser la méthode d'apprentissage espacé :

Des sessions d'étude courtes et fréquentes valent mieux que des sessions longues et peu fréquentes. Cela donne à votre enfant l'occasion de se rappeler ce qu'il a appris et de nouer de nouvelles relations, plutôt que d'essayer de tout étudier en même temps. Faites en sorte que ces sessions d'étude se poursuivent tout au long de l'année, et pas seulement que quelque chose se passe uniquement lorsqu'il y a un test à venir.

Au lieu d'essayer de rassembler tout le matériel dans une session d'étude ou deux, réservez du temps chaque jour pour réviser. Divisez le matériel en sujets et abordez chacun au cours de quelques semaines. Alternez entre les sujets, avec des périodes plus longues entre chaque session qui se concentre sur un sujet particulier.

Par exemple, si votre enfant commence une nouvelle unité en classe de sciences, consacrez-lui une session d'étude. Ensuite, revenez le lendemain pour revoir à nouveau. Après cela, attendez 3 jours et réexaminez. Ce modèle peut sembler un peu différent pour chaque élève, mais un programme de répétition espacé typique pourrait ressembler à ceci :

Jour 1 : Session d'étude initiale
Le lendemain : Revoir & Review
Après 3 jours : Revisit & Review
Après 1 semaine : Revisiter & Review
Après 2 semaines : Revoir & Review

Pendant que votre enfant étudie les informations de la classe la plus récente, assurez-vous de revenir en arrière et d'étudier les anciennes informations importantes pour les garder à jour. Avec une pratique espacée, il est effectivement bon d'oublier un peu. Pour que les études soient efficaces, votre enfant doit étudier, presque oublier, puis reprendre ses études. Le but est de faire travailler le cerveau pour se souvenir de ce qui a été étudié lors de la dernière session. Plus le cerveau est mis au défi de se souvenir du matériel du passé, mieux votre enfant pourra s'en souvenir à l'avenir.

Au fur et à mesure que votre enfant revisite le matériel précédent, il apprendra également du nouveau matériel. C'est l'occasion pour lui de comprendre comment les anciens et les nouveaux sujets s'articulent. Pendant que votre enfant révise et révise du matériel antérieur, encouragez-le à réfléchir à la façon dont il se connecte à d'autres choses qu'il apprend.


Piratage de la mémoire avec apprentissage espacé

En termes simples, l'apprentissage espacé est un moyen "d'étudier plus intelligemment, pas plus difficilement". La répétition espacée exploite les multiples caprices du cerveau pour améliorer la capacité même du cerveau à encoder et à retenir les informations.

Il y a trois raisons principales pour lesquelles cette méthode est si conviviale pour le cerveau :

Effet d'espacement

Si vous avez déjà essayé de bourrer un manuel de physique la veille de l'examen (je l'ai fait), vous êtes probablement passé par toutes les étapes du désespoir pendant l'examen. De toute évidence, une répétition de masse en une seule session ne fait pas le travail. Étudier plus d'une semaine avec des sessions d'apprentissage plus courtes, cependant, mène au succès.

Plus les gens étudient et examinent, plus ils se souviennent“, note Pierce Howard dans The Owner’s Manual for the Brain. Il cite une étude linguistique révélatrice. Les étudiants qui ont suivi cinq cours d'espagnol se souviennent encore de 60% du vocabulaire même après 25 ans. Ceux qui n'en ont pris qu'un ne se souviennent presque plus de rien. Pourquoi en serait-il ainsi ?

La plupart d'entre nous se désengagent de toute activité d'apprentissage des langues une fois que nous avons terminé un cours de langue. Alors la nature prend le relais, et le cerveau archive tout ce qu'il peut. Tu oublies. Mais suivre un autre cours d'espagnol force votre cerveau à récupérer cette information presque perdue. Et voici une astuce mémorielle : ce rebond de l'oubli au rappel renforce les connexions neuronales et rend la trace mnésique plus durable, ce qui conduit à une rétention à long terme.

Plus vous répétez ce cycle, mieux vous mémorisez le vocabulaire. Cependant, il n'est pas nécessaire de prendre cinq ans d'espagnol. L'apprentissage espacé produit le même effet sans vider votre compte d'épargne.

Effort de récupération

Plus le temps s'est écoulé depuis la dernière fois que vous avez vu strapiombo (qui est un mot italien pour précipice), moins vous êtes susceptible de vous rappeler ce que cela signifie. Cependant, si vous arrivez enfin au moment Aha, votre cerveau fera tout son possible pour trouver plus d'associations avec ce mot. Il utilisera ces nouveaux indices pour vous aider à vous rappeler strapiombo plus vite pour la prochaine fois.

En règle générale, plus vous laissez de temps entre chaque session de répétition espacée, plus le rappel sera laborieux. Des sessions de rappel douloureuses forcent le cerveau à réévaluer l'importance de chaque mot de vocabulaire et conduisent à un traitement sémantique plus approfondi (si vous vous en souvenez avec succès, bien sûr). 2 Et voici le point suivant.

Récupération réussie

Memrise testerait votre capacité à vous souvenir d'un nouveau mot immédiatement après qu'il vous l'ait appris. Le programme linguistique Pimsleur permet un écart de 5 secondes entre l'apprentissage et le premier rappel. Avec l'expansion de l'apprentissage espacé, la première session de rappel se produit généralement peu de temps après la session d'apprentissage. Et pour cause.

De nombreuses études ont montré qu'une fois qu'un mot a été rappelé avec succès pour la première fois, les gens n'ont aucun problème à le répéter encore et encore. Le cerveau semble se souvenir de la récupération réussie et l'utiliser comme un autre indice de rappel.

L'espacement améliore l'apprentissage et la mémoire, c'est un fait scientifique prouvé. Mais quels intervalles d'espacement sont les meilleurs pour la rétention à long terme est une toute autre question.


Les flashcards espacées sont-elles efficaces pour l'apprentissage ? - Psychologie

Les cartes flash sont une méthode ancestrale pour améliorer les capacités des élèves à se rappeler des informations et à comprendre des concepts. Il y a une raison pour laquelle les cartes flash sont aussi populaires aujourd'hui qu'elles ne l'ont jamais été - elles font leur travail, et elles le font bien. Les enseignants utilisent souvent cette technique lorsqu'ils présentent un nouveau sujet, tandis que de nombreux étudiants l'utilisent comme méthode de référence lorsqu'ils étudient pour les examens et les évaluations. Lorsque vous aidez vos enfants à étudier à la maison, les cartes flash peuvent devenir votre meilleur ami et votre outil préféré. Examinons de plus près comment les cartes flash aident réellement vos enfants à apprendre et comment vous pouvez utiliser cette technique classique.

Pourquoi les cartes flash fonctionnent-elles ?

Lorsqu'elles sont utilisées correctement, les cartes flash permettent aux étudiants d'interagir avec les informations d'une manière qui les rend plus faciles à retenir. Les cartes flash sont stratégiquement conçues pour améliorer et encourager le rappel actif. Le format, généralement une question d'un côté de la carte et la réponse de l'autre, oblige les apprenants à regarder d'un côté et à se rappeler les informations de l'autre côté.

La pratique du rappel actif crée des connexions neuronales plus fortes dans le cerveau, ce qui en fait une méthode très efficace pour améliorer la mémoire. Si votre enfant a du mal avec certaines cartes flash, vous pouvez répéter ces questions plus fréquemment que les autres cartes pour établir une meilleure connexion. Ce processus est appelé répétition basée sur la confiance, et la recherche scientifique montre qu'il s'agit d'un moyen extrêmement efficace d'améliorer la mémoire.

Au fur et à mesure que votre enfant s'engage dans le rappel actif et la répétition basée sur la confiance, les cartes flash permettent un autre processus appelé répétition espacée. Cette technique indique que l'espacement des intervalles entre l'étude à nouveau de la même information augmentera les chances de se souvenir de cette information, et les cartes flash le font naturellement. Au fur et à mesure que vous parcourez votre jeu de cartes, il y aura un espace de temps naturel avant que la même carte n'apparaisse à nouveau. Répéter cette information après une période de temps aide à créer des souvenirs permanents, alors que fourrer et forcer l'information en peu de temps ne l'aide pas à coller. Les cartes flash développent également davantage la métacognition des enfants, lorsqu'ils jugent leurs propres performances en fonction du nombre de cartes qu'ils « ont bien compris » ou dont ils se souviennent.

L'un des plus grands avantages des cartes flash est peut-être que votre enfant peut les utiliser sans soutien. Au lieu de dépendre d'une autre personne pour poser des questions ou suivre les réponses, vous pouvez encourager votre enfant à étudier de manière indépendante avec des cartes flash.

Différentes façons d'utiliser les cartes flash

Étant donné que nous sommes tous câblés différemment, les tactiques et méthodes d'apprentissage efficaces varieront selon chaque individu. Les cartes flash sont extrêmement polyvalentes, il n'y a donc pas une seule bonne façon de les utiliser. Expérimentez différentes manières d'utiliser des cartes flash pour voir quelles méthodes d'apprentissage fonctionnent le mieux pour votre enfant :

  • Le jeu de mémoire
  • Le jeu d'association
  • Le jeu des passes
  • Applications de cartes flash numériques
  • Apprentissage visuel

Pour profiter de tout ce que les cartes flash peuvent offrir, voici quelques précieux conseils :


Ces applications Flashcard vous aideront à mieux étudier en 2021

Quelle que soit votre spécialité, vous êtes obligé de suivre un cours qui vous oblige à mémoriser de grandes quantités d'informations. Qu'il s'agisse de dates historiques, de termes médicaux, d'équations ou de citations de l'émission télévisée préférée de votre professeur, la mémorisation d'informations peut être un défi.

Pour faciliter la mémorisation, les gens ont mis au point toutes sortes de systèmes et de techniques. Et l'un des systèmes les plus puissants est celui des cartes mémoire.

Vous avez probablement créé des flashcards en papier à l'école, mais les bonnes applications numériques peuvent faire des flashcards un outil encore plus puissant. De plus, ils sont beaucoup plus faciles à gérer qu'un tas de morceaux de papier.

Étant donné que les magasins d'applications et Internet sont inondés d'applications de cartes mémoire qui prétendent toutes être les meilleures, il peut être difficile de trouver l'application qui convient à vos besoins. Pour vous faire gagner du temps, nous avons testé plus d'une douzaine d'applications de cartes mémoire et les avons réduites à nos cinq préférées.

Que vous étudiiez pour un examen final ou un test standardisé comme le GRE, il existe une application sur cette liste qui rendra vos études plus faciles et plus efficaces.

Aperçu: Une puissante application de cartes mémoire qui utilise la répétition espacée pour rendre vos études plus efficaces et plus efficaces.

Même après avoir testé de nombreuses autres applications de cartes mémoire, Anki reste ma principale recommandation. Alors que certaines des autres applications de cette liste ont des interfaces plus fluides et plus de fonctionnalités, Anki reste supérieur pour vous aider à apprendre, conserver et réviser les informations.

Pour utiliser Anki, vous créez d'abord une flashcard comme vous en avez l'habitude (un terme d'un côté et une définition de l'autre, par exemple). Vous organisez ensuite ces cartes en « Decks » en fonction des informations que vous essayez d’apprendre.

Une fois que vous êtes prêt à étudier, Anki vous montrera un côté de chaque carte. Lorsque vous pensez avoir la réponse (ou si vous ne vous en souvenez pas), vous retournez la carte pour la révéler.

Après avoir révélé la réponse, Anki vous demandera d'évaluer à quel point il vous a été difficile de vous en souvenir. Sur la base de ce niveau de difficulté, Anki décidera quand vous montrer à nouveau la carte. Cela pourrait être dans quelques minutes ou jusqu'à un mois.

L'idée derrière cela est de revoir les informations uniquement lorsque vous êtes sur le point de les oublier. De cette façon, vous passez le plus de temps à étudier les concepts qui vous sont difficiles et ne perdez pas de temps à revoir des informations que vous connaissez déjà.

Si vous êtes curieux d'en savoir plus sur les principes sur lesquels Anki est basé, consultez notre guide sur la répétition espacée.

Prix : Gratuit (sauf pour l'application iOS, qui coûte 24,99 $)

Plateformes : Android, iOS, Linux, Mac, Windows, Web

Aperçu: Une application de carte mémoire qui utilise la répétition espacée, bien que vous deviez passer à la version Pro pour ajouter des images et des sons aux cartes.

Brainscape semble être une application de carte mémoire assez simple à première vue, mais elle comprend des fonctionnalités avancées qui sont utiles pour suivre vos progrès et vous assurer que vous avez bien appris les informations.

Pour commencer avec Brainscape, vous devrez créer une classe. Il peut s'agir d'un vrai cours que vous suivez ou simplement d'un sujet général que vous apprenez. Au sein de chaque classe, vous pouvez ensuite créer des jeux de cartes mémoire sur des sujets plus spécifiques.

Créer des flashcards dans Brainscape est assez simple, avec la question de chaque carte dans une colonne et la réponse dans une autre. Sachez que la version gratuite vous permet uniquement d'ajouter du texte dont vous aurez besoin pour passer à la version Pro pour ajouter des images et des sons (la version Pro commence à 9,99 $ par mois).

Après avoir créé votre deck, vous pouvez commencer à l'étudier. Lorsque vous révélez la réponse à une question, Brainscape vous demandera d'évaluer dans quelle mesure vous connaissiez la réponse sur une échelle de 1 (« Pas du tout ») à 5 (« Parfaitement »).

En fonction de vos notes, l'application vous attribue un score de « Maîtrise » allant de 0 % à 100 %, et elle continuera à vous interroger jusqu'à ce que vous ayez atteint une maîtrise de 100 %. C'est plus ou moins le même que le système de répétition espacée qu'utilise Anki.

Prix : Gratuit (avec une version Pro qui vous permet d'ajouter des images/sons et d'étudier les jeux de cartes mémoire d'autres utilisateurs)

Plateformes : Android, iOS, Web

Aperçu: Une application de cartes mémoire simple qui émule l'expérience d'étudier des cartes mémoire papier.

Êtes-vous à la recherche d'une application qui imite les cartes mémoire en papier sans beaucoup de cloches et de sifflets supplémentaires ? Alors Quizlet est un excellent choix.

Une fois que vous vous êtes inscrit, l'application facilite la création de cartes sur le sujet de votre choix. En plus du texte, vous pouvez également ajouter des images de votre ordinateur ou de la bibliothèque de Quizlet.

Lorsqu'il est temps d'étudier vos cartes, Quizlet vous offre une variété d'options. Vous pouvez « retourner » les cartes pour imiter l'étude des cartes papier, mais vous pouvez également étudier les cartes à l'aide de jeux ou de tests à remplir.

Si vous essayez d'apprendre à épeler des mots (comme avec une langue étrangère ou un vocabulaire technique), il existe également une option pour écouter un enregistrement généré par ordinateur et taper ce que vous entendez.

Ma seule critique de Quizlet est la façon dont il suggère des réponses/définitions pour vos cartes. Par exemple, si vous tapez « fonction » sur un côté d'une carte, Quizlet proposera des définitions telles que « une relation dans laquelle chaque élément du domaine est associé à exactement un élément de la plage ».

Bien que cela soit censé être une fonctionnalité utile, je ne suggère pas de l'utiliser. Pour vraiment apprendre des informations, vous devez les mettre dans vos propres mots et faire les cartes vous-même. Alors seulement, vous comprendrez ce que vous apprenez.

Prix : Gratuit (avec des jeux de cartes mémoire préfabriqués payants pour des sujets spécifiques)

Plateformes : Android, iOS, Web

Aperçu: Une application de cartes mémoire de base qui offre une variété de façons d'étudier vos cartes, y compris des jeux.

Cram est une application de cartes mémoire assez simple avec des fonctionnalités intéressantes pour réviser et étudier vos cartes.

Pour commencer, vous créez un ensemble de flashcards avec un titre de votre choix. À partir de là, vous ajoutez des informations au recto et au verso de la carte à l'aide de texte et (éventuellement) d'images.

Notamment, vous pouvez également créer un côté « Indice » sur la carte si vous le souhaitez (ce qui peut être un moyen utile d'imiter une personne réelle qui vous interroge sur les cartes).

À partir de là, vous avez de nombreuses options pour étudier les cartes. Il existe un mode flashcard assez standard où vous retournez les cartes, ce qui vous permet également de dire à l'application si vous avez la bonne ou la mauvaise réponse.

Les cartes que vous obtenez correctement n'apparaîtront pas lors des futures sessions d'étude, tandis que les cartes que vous vous trompez réapparaîtront. Ce n'est pas aussi sophistiqué que le système d'Anki ou de Brainscape, mais c'est quand même utile.

Au-delà du mode flashcard de base, vous pouvez également choisir d'étudier vos cartes à l'aide de tests de correspondance, à choix multiples, vrai/faux ou à remplir.

Il existe même deux jeux que vous pouvez utiliser pour étudier, "Jewels of Wisdom" et "Stellar Speller". Bien qu'intéressant, je ne suis pas sûr de la valeur d'apprentissage de ces jeux (bien que cela puisse être ma préférence).

Prix : Gratuit (avec une option payante qui supprime les publicités et vous donne des outils de formatage supplémentaires)

Plateformes : Android, iOS, Web

Aperçu: Une application de cartes mémoire qui s'intègre à votre matériel d'étude.

IDoRecall est une application de cartes mémoire à répétition espacée, similaire à Anki. Cependant, il présente également des différences importantes et passionnantes.

Plus particulièrement, IDoRecall est une application conçue spécifiquement pour étudier le matériel académique. Au lieu de vous laisser créer vous-même des cartes, l'application vous permet de télécharger le matériel que vous étudiez et de créer des cartes directement à partir de celui-ci.

Ces cartes renvoient ensuite au matériel d'étude, vous permettant de rafraîchir rapidement votre mémoire si vous ne pouvez pas vous souvenir de quelque chose lorsque vous l'examinez.

L'application prend en charge une variété de formats multimédias, notamment les PDF, les PowerPoint, les documents Word, les images et les vidéos YouTube. Et une fois que vous avez créé vos cartes, IDoRecall utilise une répétition espacée pour vous assurer d'étudier uniquement le matériel que vous êtes sur le point d'oublier.

Enfin, l'application vous permet de créer des groupes d'étude virtuels où vous pouvez partager des fichiers et du matériel d'apprentissage avec vos camarades de classe. Ceci est extrêmement utile si vous étudiez avec un groupe pour un grand examen.

Prix : Une version gratuite est disponible avec une limite de 200 cartes et 10 Mo de stockage de fichiers. Pour obtenir des cartes et des téléchargements de fichiers illimités, vous devez vous abonner au forfait payant pour 96 $/an ou 16 $/mois.

Plateformes : Web (bien que la société affirme que des applications de bureau pour Windows, Mac et Linux sont en cours de développement)

Les cartes mémoire concernent la technique (pas les applications)

J'espère que ce guide vous a aidé à trouver une application de cartes mémoire pour améliorer vos études.

Mais je tiens également à souligner que pour vraiment réussir avec les flashcards, vous devez apprendre à les créer correctement. La meilleure application au monde n'est pas très utile si vous n'écrivez pas de questions efficaces.

Pour plus d'informations sur la création et l'étude de cartes mémoire (sur papier ou numériquement), consultez ce guide.


Théorie et preuves du rappel actif

Nous pensons souvent que l'apprentissage est un processus par lequel vous vous testez après avoir appris toutes les informations. C'est sûrement contre-intuitif de faire autre chose ? En fait, cela ne peut pas être plus éloigné de la vérité !

Le rappel actif consiste à récupérer des informations de la mémoire en se testant essentiellement à chaque étape du processus de révision. Le fait même de récupérer des informations et des données de notre cerveau renforce non seulement notre capacité à retenir les informations, mais améliore également les connexions dans notre cerveau entre différents concepts.

Des recherches de 2013 qui ont analysé des centaines d'études distinctes sur des techniques de révision efficaces, ont conclu que le test, ou le rappel actif, est une technique qui a une « grande utilité » et peut être mise en œuvre efficacement avec une formation minimale.

Ces études de 1939 et 2010 fournissent une vérification précieuse de l'efficacité du rappel actif mais c'est une étude de 2011 que j'ai trouvée particulièrement convaincante.

Dans cette étude, les chercheurs ont divisé les étudiants en 4 groupes, chaque étudiant étant chargé d'apprendre le même matériel avant d'être testé sur ce qu'il a appris. Cependant, chaque groupe a reçu des instructions et des paramètres différents pour apprendre le contenu.

- Le premier groupe ne lirait le matériel qu'une seule fois.

- Le deuxième groupe lirait le matériel quatre fois.

- Le troisième groupe lisait le matériel puis on lui demandait de faire une carte mentale.

- Le quatrième groupe lirait le matériel une fois, puis s'en souviendrait autant que possible.

Dans le test textuel – lorsqu'on lui a demandé de rappeler des faits – ainsi que dans le test d'inférence – lorsqu'on lui a demandé de rappeler des concepts – le groupe de rappel actif a nettement surperformé les autres groupes.

Cette étude montre que vous tester juste une fois est plus efficace que de relire un chapitre quatre fois. Je suis sûr que nous avons tous utilisé la relecture à un moment donné, mais simplement en vous testant une fois que vous pourriez améliorer considérablement l'efficacité et l'efficience de vos études. C'est une technique si simple mais qui présente des avantages si substantiels et évidents que nous serions idiots de ne pas l'utiliser !

Peut-être que la raison pour laquelle nous n'aimons pas utiliser le rappel actif est que c'est plus difficile et plus éprouvant mentalement que la relecture. Mais le point clé est la révision devrait être exigeante sur le plan cognitif ! Il est utile de penser à cela en termes d'aller au gymnase - si vous soulevez des poids légers, vous ne ferez pas beaucoup de progrès, mais si vous soulevez des poids qui testent votre force, vous êtes plus susceptible pour développer le muscle plus rapidement. C'est la même chose pour le développement du « muscle » de votre cerveau : plus nous devons travailler dur pour récupérer des informations, plus notre cerveau deviendra efficace pour stocker et rappeler ces informations à l'avenir.


Comment optimiser le processus d'apprentissage ?

Les deux principaux facteurs de votre réussite dans l'apprentissage et la rétention de l'information sont :

  1. Quelle quantité d'informations conservez-vous encore ?
  2. Combien de temps et d'efforts avez-vous consacrés à atteindre et à maintenir votre niveau actuel de rétention d'informations ?

Évidemment, vous voudrez conserver le plus d'informations possible (1) mais avec un investissement minimum d'efforts et de temps (2).

Vous pouvez passer en revue la capitale de la Norvège toutes les minutes, toutes les heures ou tous les jours. Mais pour quoi? Si votre révision n'augmente pas votre niveau de connaissances, vous perdez simplement du temps et de la main-d'œuvre.

Optimiser l'apprentissage signifie que nous voulons faire le moins de répétitions possible pour en tirer le meilleur parti. Nous voulons passer le minimum de temps à apprendre n'importe quelle information de manière à ce qu'elle reste en permanence dans notre mémoire. Tout le temps que vous consacrez à ne pas répéter des choses que vous connaissez déjà bien, vous pouvez soit en profiter avec votre famille et vos amis, soit apprendre de nouvelles choses pour augmenter votre niveau de connaissances. Apprenez-en plus en moins de temps.

Nous voulons répéter assez souvent pour n'oublier aucune information. Mais nous souhaitons également réviser le moins souvent possible afin de ne pas perdre un temps précieux.
Nous voulons que les répétitions se produisent exactement au point idéal où nous connaissons encore l'information avant qu'elle ne soit oubliée.

La tâche de l'algorithme de répétition espacée est de déterminer l'intervalle d'espacement de répétition optimal pour une carte mémoire donnée.

Alors, comment fonctionne la répétition espacée du point de vue de l'utilisateur ?

Flashcard Learner est un logiciel de cartes mémoire avec un algorithme adaptatif de répétition espacée. Après l'avoir téléchargé et installé, vous pouvez commencer à apprendre et à répéter vos flashcards ou vous pouvez tester le logiciel avec les bases de données d'exemple incluses. La procédure générale est la suivante :

  1. Chaque jour, cochez Flashcard Learner : il vous présentera une liste de flashcards dont la répétition a été programmée ce jour-là.
  2. Vous essayez ensuite de rappeler la bonne réponse de la mémoire pour les flashcards.
  3. Pour chaque flashcard, l'apprenant vous montrera la réponse et vous évaluerez vos performances sur cette fiche. Le processus d'évaluation n'est pas seulement bon ou mauvais, mais vous devez indiquer le niveau de difficulté de répondre à la carte mémoire.
  4. Flashcard Learner programme ensuite la répétition de la carte mémoire à un moment donné dans le futur en fonction de votre évaluation de votre performance ce jour-là et de votre performance précédente de la carte mémoire.
  5. Les étapes 2 à 4 sont répétées jusqu'à ce que tous les éléments soient examinés.
  6. Les flashcards, auxquelles il était facile de répondre, seront programmées plus loin dans le futur que celles avec lesquelles vous avez eu des difficultés - celles-ci sont répétées plus fréquemment jusqu'à ce que vous les connaissiez suffisamment bien.
  7. Si vous utilisez régulièrement Flashcard Learner il s'adaptera à votre style d'apprentissage et à vos capacités uniques et sera capable de prédire de plus en plus précisément pour chaque flashcard individuel l'intervalle de répétition idéal. Vous n'avez donc plus besoin de vous soucier du calendrier de répétition. Flashcard Learner s'assure que tous les éléments de la base de données entreront en douceur et sans effort dans votre mémoire à long terme.

Flashcard Learner utilise deux modes différents : le mode Apprentissage et le mode Répétition.
L'apprentissage sert à entrer des cartes mémoire dans le processus de planification de l'algorithme de répétition espacée.

Lors d'une journée d'utilisation typique, vous répétez d'abord tous les éléments qui sont programmés pour aujourd'hui. Si vous avez encore des capacités libres et que vous souhaitez avancer dans vos études, vous apprendrez alors quelques éléments supplémentaires à partir des éléments non appris de votre base de données, qui passeront ensuite aux intervalles de révision réguliers du mode répétition.

Le logiciel de répétition espacée vous engage dans un processus de révision actif, car il attend toujours de vous une réponse. Votre cerveau doit donc se souvenir correctement de l'information demandée, ce qui à son tour active et renforce les connexions neuronales. La révision passive, comme la simple relecture du matériel, est beaucoup moins efficace.

L'avantage du logiciel de répétition espacée (SRS) est qu'il gère et planifie automatiquement les révisions de votre processus d'apprentissage. Par conséquent, vous pouvez vous concentrer sur les éléments difficiles et ne pas perdre un temps précieux à apprendre à répéter des éléments que vous connaissez déjà très bien.


Pourquoi la pratique distribuée fonctionne-t-elle ?

Il y a quelques explications pour lesquelles l'apprentissage espacé pourrait être efficace.

D'une part, l'apprentissage espacé garantit que vous ne devenez pas fatigué et désintéressé. Il n'y a qu'un temps pendant lequel vous pouvez maintenir une concentration maximale, et seulement aussi longtemps avant que la technique ne s'effondre. En fractionnant votre entraînement, vous vous accordez des pauses plus longues et commencez chaque nouvelle tentative avec plus d'énergie.

Il y a aussi une période de « refroidissement » avec tout type d'apprentissage. Après avoir mémorisé un sujet ou pratiqué une compétence, les neurones et les nerfs associés subiront une « potentialisation post-activation ». En d'autres termes : ils sont plus susceptibles de se déclencher à nouveau à l'avenir (c'est pourquoi vous avez l'impression de flotter après avoir rebondi sur un trampoline). Lorsque vous utilisez une stratégie de pratique distribuée, vous bénéficiez de plusieurs périodes de réflexion. Cela augmente finalement la durée pendant laquelle les voies impliquées sont actives !

C'est aussi pourquoi départ pratiquer est souvent la partie la plus difficile (une fois que vous êtes dans le « flux », les choses deviennent beaucoup plus faciles). Chaque fois que vous démarrez une nouvelle session d'apprentissage, vous devez recommencer « à froid ». Cela peut également signifier récupérer des informations de la mémoire à long terme et les « charger » dans votre mémoire de travail. Le résultat pourrait être que vous deveniez meilleur à récupérer ces informations.


Les méthodes d'apprentissage de cartes mémoire à répétition espacées les plus efficaces

Un logiciel de répétition espacée comme Flashcard Learner s'adapte à votre style d'apprentissage et vous présente uniquement ce que vous devez répéter juste avant de l'oublier. Les algorithmes du logiciel d'apprentissage sont optimisés pour que vous passiez le moins de temps possible à apprendre et à répéter avec un rappel garanti de 90 à 95 %. Il existe cependant certaines stratégies pour améliorer encore plus l'efficacité et l'efficience de votre apprentissage (en fonction de votre situation et de vos ambitions).

Ces stratégies sont divisées en deux grands groupes :

Méthodes pour ajouter au mieux de nouvelles cartes mémoire à vos sessions de répétition :


Méthodes pour s'assurer que votre état mental est préparé de manière optimale pour la session de répétition et d'apprentissage afin de maximiser votre taux de rétention et de rappel et de minimiser le temps total investi :


Les flashcards espacées sont-elles efficaces pour l'apprentissage ? - Psychologie

Les cartes flash sont une méthode ancestrale pour améliorer les capacités des élèves à se rappeler des informations et à comprendre des concepts. Il y a une raison pour laquelle les cartes flash sont aussi populaires aujourd'hui qu'elles ne l'ont jamais été - elles font leur travail, et elles le font bien. Les enseignants utilisent souvent cette technique lorsqu'ils présentent un nouveau sujet, tandis que de nombreux étudiants l'utilisent comme méthode de référence lorsqu'ils étudient pour les examens et les évaluations. Lorsque vous aidez vos enfants à étudier à la maison, les cartes flash peuvent devenir votre meilleur ami et votre outil préféré. Let’s take a closer look at how flash cards actually help your children learn and how you can use this classic technique.

Why Do Flash Cards Work?

When used correctly, flash cards allow students to interact with information in a way that makes it easier to retain. Flash cards are strategically designed to enhance and encourage active recall. The format, usually a question on one side of the card and the answer on the other, requires learners to look at one side and recall the information from the other side.

Practicing active recall creates stronger neural connections in the brain — making it a very effective method for improving memory. If your child struggles with certain flash cards, you can repeat those questions more frequently than the other cards to establish a better connection. This process is called confidence-based repetition, and scientific research shows it to be an extremely effective way to improve memory.

As your child engages active recall and confidence-based repetition, flash cards allow for another process called spaced repetition. This technique states that spacing out intervals between studying the same information again will increase the chances of recalling that information, and flash cards do this naturally. As you run through your deck of cards, there will be a natural space of time before the same card appears again. Repeating that information after a period of time helps create permanent memories, whereas cramming and forcing the information in a short time doesn’t help it to stick. Flash cards also further develop children’s meta-cognition, when they judge their own performance based on the number of cards they “get right” or remember.

Perhaps one of the greatest perks of flash cards is that your child can use them without support. Instead of being reliant on another person to ask questions or track answers, you can encourage your child to study independently with flash cards.

Different Ways to Use Flash Cards

Since we are all wired differently, the learning tactics and methods that are effective will vary with each individual. Flash cards are extremely versatile, so there’s no one right way to use them. Experiment with different ways of employing flash cards to see which learning methods work best for your child:

  • The Memory Game
  • The Matching Game
  • The Passing Game
  • Digital Flash Card Apps
  • Apprentissage visuel

To take advantage of all that flash cards can offer, here are some valuable tips:


Interleaving with flash cards

I instruct my students to shuffle and mix up their revision flash cards when using them in case the students begin to recall facts in a specific sequence this isn’t helpful in the long term. Interleaving is often viewed as quite complex and students tend to initially reject this idea because it can feel uncomfortable and disorganised but it is actually another powerful study strategy. Interleaving requires students to switch and alternate between topics within a subject whilst they study in order to improve their learning.

There is a short but useful video by the Learning Scientists that explain the concept and benefits of interleaving that you can view here. Author and director of No More Marking, Daisy Christodolou delivered an excellent ResearchEdHome presentation where she spoke in-depth about how students should use flash cards to support their long term memory and learning. Daisy focuses on the example of using Anki to create digital flash cards and she also promotes the concept of mixing up flashcards in terms of topics and subjects to make it more challenging, effortful and effective with interleaving.


Hacking memory with spaced learning

Simply speaking, spaced learning is a way to “study smarter, not harder”. Spaced repetition exploits the brain’s multiple quirks to upgrade the brain’s very capacity for encoding and retaining information.

There are three major reasons this method is so brain-friendly:

Spacing effect

If you ever tried to cram physics textbook the night before the exam (I did), you probably went through all the stages of despair pendant the exam. Clearly, a single-session mass repetition doesn’t do the job. Studying over a week with shorter spaced learning sessions, however, leads to success.

The more that people study and review, the more they remember“, notes Pierce Howard in already familiar to you The Owner’s Manual for the Brain. He cites a revealing linguistic study. Students who took five courses of Spanish still remember 60% of vocabulary even after 25 years. Those who took just one, hardly remember anything. Why would it be so?

Most of us disengage from any language learning activities once we complete a language course. So nature takes on, and the brain archives whatever it can. You forget. But taking another Spanish course forces your brain to recover this nearly lost information. And here comes a memory trick: this bouncing from forgetting to recalling strengthens neuron connections and makes memory trace more durable, which leads to long-term retention.

The more times you repeat this cycle, the better you memorize vocabulary. There is no need to take five years of Spanish, however. Spaced learning produces the same effect without emptying your savings account.

Retrieval effort

The more time lapses since the last time you saw strapiombo (which is an Italian word for precipice), the less likely you are to recall what a heck it means. However, if you finally get to the Aha moment, your brain will do everything possible to find more associations with this word. It will use these new cues to help you with recalling strapiombo faster for the next time.

As a general rule, the more time you allow between each spaced repetition session the more effortful will be the recall. Painful recall sessions force the brain to reassess the importance of each vocabulary word and lead to deeper semantic processing (if you successfully recall it, of course). 2 And here comes the next point.

Retrieval success

Memrise would test how well you remember a new word immediately after they taught it to you. Pimsleur Language Program allows 5 seconds gap between learning and the first recall. With expanding spaced learning, the first recall session typically happens shortly after the learning session. And for a good reason.

Multiple studies have found that once a word was successfully recalled for the first time, people have no problem doing it again and again. The brain seems to remember the successful retrieval, and use it as another cue for recall.

Spacing enhances learning and memory it is a proven scientific fact. But what spacing intervals are best for long-term retention is a whole another question.


The most effective spaced repetition flashcard learning methods

A spaced repetition software like Flashcard Learner adapts to your learning style and presents you only what you need to repeat right before you forget it. The algorithms of the learning software are optimized so that you spend as little time as possible on learning and repeating with a guaranteed recall of 90-95%. There are however some strategies how you can improve the effectiveness and efficiency of your learning even more (depending on your situation and ambitions).

Those strategies are divided into two major groups:

Methods how to best add new flashcards to your repetition sessions:


Methods to make sure that your mental state is optimally prepared for the repetition and learning session in order to maximize your retention and recall rate and to minimize the total invested time:


Why Does Distributed Practice Work?

There are a few explanations as to why spaced learning might be effective.

For one, spaced learning ensures you don’t become tired and disinterested. There’s only so long you can maintain maximum focus, and only so long before technique breaks down. By splitting your training up, you give yourself longer breaks and start each new attempt with more energy.

There’s also a “cool off” period with any type of learning. After memorizing a subject, or practicing a skill, the associated neurons and nerves will experience “post activation potentiation.” In other words: they are more likely to be triggered again in future (this is why you feel like you’re floating after bouncing on a trampoline). When you employ a distributed practice strategy, you will gain multiple cool-off periods. This ultimately increases the amount of time that the involved pathways are active!

This is also why starting to practice is often the hardest part (once you’re in “the flow,” things come a lot easier). Each time you start a fresh learning session, you need to start again “from cold.” This might also mean retrieving information from long-term memory and “loading” it into your working memory. The result could be that you become better at retrieving that information.


How can we optimize the learning process?

The two main factors for your success in learning and retaining the information are:

  1. How much of the information do you still retain?
  2. How much time and effort did you spend to reach and maintain your current level of information retention?

Obviously you will want to retain as much information as possible (1) but with a minimum investment of effort and time (2).

You could review the capital of Norway every minute, or every hour or every day. But what for? If your reviewing does not add to any increase in your level of knowledge, you are simply wasting time and manpower.

Optimizing learning means that we want to make as few repetitions as possible to reap the maximum benefit out of it. We want to spend the minimum amount of time to learn any piece of information such that it permanently stays in our memory. All the time you spare not repeating things you already know well you can either enjoy with your family and friends or learn new things to increase your level of knowledge. Learn more in less time.

We want to repeat frequently enough that we don’t forget any of the information. But we also want to review as infrequently as possible so as not to waste valuable time.
We want the repetitions to occur exactly at the sweet spot where we just still know the information before it is forgotten.

The task of the spaced repetition algorithm is to determine the optimal repetition spacing interval for a given flashcard.

So how does spaced repetition work from the user’s perspective?

Flashcard Learner is a flashcard software with an adaptive spaced repetition algorithm. After you have downloaded and installed it, you can start learning and repeating your flashcards or you can test the software with the included sample data bases. The general procedure is as follows:

  1. Each day, check Flashcard Learner: it will present you with a list of flashcards, which have been scheduled for repetition on that day.
  2. You then try to recall the correct answer from memory for the flashcards.
  3. For each flashcard Flashcard Learner will show you the answer and you rate your performance on this flashcard. The rating process is not just right or wrong, but you should indicate the difficulty level of answering the flashcard.
  4. Flashcard Learner then schedules the flashcard to be repeated again at some point in the future based on your rating of your performance that day and on your previous performance of the flashcard.
  5. Steps 2-4 are repeated until all items are reviewed.
  6. The flashcards, which were easy for you to answer, will be scheduled further into the future than the ones which you had difficulties with — those are repeated more frequently until you know them sufficiently well.
  7. If you use Flashcard Learner regularly it will adapt to your unique learning style and abilities and will be able to predict more and more accurately for each individual flashcard the ideal repetition interval. So you don’t need to worry any more about repetition schedule. Flashcard Learner makes sure that all the items in the database will enter smoothly and effortlessly into your long term memory.

Flashcard Learner uses two different modes: the Learning mode and the Repetition mode.
Learning serves as entering flashcards into the scheduling process of the spaced repetition algorithm.

On a typical day of use you first repeat all the items that are scheduled for today. If you still have free capacities and want to move on in your studies you would then learn some more items from the unlearned items in your database, which will then move to the regular reviewing intervals of the repetition mode.

Spaced repetition software engages you in an active reviewing process, since it always expects you to provide an answer. So your brain has to remember correctly the asked piece of information, which in turn activates and strengthens neural connections. Passive reviewing, such as simply re-reading material is much less effective.

The advantage of spaced repetition software (SRS) is that it automatically manages and schedules revisions in your learning process. Therefore you can focus on difficult items and don’t waste valuable learning time repeating items, which you know already very well.


Active Recall Theory and Evidence

We often think that learning is a process whereby you test yourself after having learnt all the information. Surely it’s counterintuitive to do anything else? In fact, this can't be further from the truth!

Active recall involves retrieving information from memory through, essentially, testing yourself at every stage of the revision process. The very act of retrieving information and data from our brains not only strengthens our ability to retain information but also improves connections in our brains between different concepts.

Research from 2013 which analysed hundreds of separate studies about effective revision techniques, concluded that testing, or active recall, is a technique that has ‘high utility’ and can be implemented effectively with minimal training.

These studies from 1939 and 2010 provide valuable verification of the effectiveness of active recall but it was a study from 2011 that I found particularly convincing.

In that study, the researchers split students into 4 groups with each student tasked with learning the same material before being tested on what they learnt. However, each group was given different instructions and parameters for learning the content.

- The first group would read the material only once.

- The second group would read the material four times.

- The third group would read the material then were told to make a mind map.

- The fourth group would read the material once, then recall as much as possible.

In both the verbatim test – when asked to recall facts – as well as the inference test – when asked to recall concepts – the active recall group significantly outperformed the other groups.

This study shows that testing yourself just once is more effective than rereading a chapter four times. I'm sure we’ve all used rereading at some point but simply through testing yourself une fois que you could drastically improve the efficacy and efficiency of your studies. This is such a simple technique but has such substantial, obvious benefits that we would be foolish to not use it!

Perhaps the reason we don't like to use active recall is that it's more difficult and mentally taxing than rereading. But the key point is revision should be cognitively demanding! It’s useful to think about this in terms of going to the gym – if you’re lifting weights that are light, you’re not going to make much progress but if you’re lifting weights that test your strength, you’re more likely to develop muscle faster. It’s the same with developing the ‘muscle’ of your brain - the harder we have to work to retrieve information, the more effective our brains will become in storing and recalling that information in the future.


These Flashcard Apps Will Help You Study Better in 2021

No matter what your major, you’re bound to take a class that requires you to memorize large amounts of information. Whether it’s historical dates, medical terms, equations, or quotes from your professor’s favorite TV show, memorizing information can be a challenge.

To make memorization easier, people have come up with all kinds of systems and techniques. And one of the most powerful systems is flashcards.

You probably made paper flashcards in school, but the right digital apps can make flashcards an even more powerful tool. Plus, they’re a lot easier to manage than a bunch of pieces of paper.

Since the app stores and internet are flooded with flashcard apps that all claim to be the best, it can be difficult to find the app that’s right for your needs. To save you time, we tested over a dozen flashcard apps and narrowed them down to our five favorites.

Whether you’re studying for a final exam or a standardized test like the GRE, there’s an app on this list that will make your studies easier and more effective.

Aperçu: A powerful flashcard app that uses spaced repetition to make your studies more efficient and effective.

Even after testing many other flashcard apps, Anki remains my top recommendation. While some of the other apps on this list have slicker interfaces and more features, Anki remains superior for helping you learn, retain, and review information.

To use Anki, you first create a flashcard in the way you’re used to (a term on one side and a definition on the other, for example). You then organize these cards into “Decks” based on whatever information you’re trying to learn.

Once you’re ready to study, Anki will show you one side of each card. When you think you have the answer (or if you can’t remember), you flip the card over to reveal it.

After you’ve revealed the answer, Anki will ask you to rate how difficult it was for you to recall it. Based on this difficulty rating, Anki will decide when to show you the card again. This could be as soon as a few minutes from now or as long as a month.

The idea behind this is to review information only when you’re about to forget it. This way, you spend the most time studying the concepts that are difficult for you and don’t waste time reviewing information you already know.

If you’re curious to learn more about the principles that Anki is based on, check out our guide to spaced repetition.

Pricing: Free (except for the iOS app, which is $24.99)

Platforms: Android, iOS, Linux, Mac, Windows, Web

Aperçu: A flashcard app that uses spaced repetition, though you’ll need to upgrade to the Pro version to add images and sounds to cards.

Brainscape seems like a fairly simple flashcard app on the surface, but it includes some advanced features that are helpful for tracking your progress and ensuring that you’ve learned information thoroughly.

To get started with Brainscape, you’ll need to create a class. This could be a real class you’re taking, or just a general subject you’re learning. Within each class, you can then create decks of flashcards on more specific topics.

Creating flashcards in Brainscape is quite easy, with each card’s question in one column and the answer in another. Be aware that the free version only allows you to add text you’ll need to upgrade to the Pro version to add images and sounds (the Pro version starts at $9.99 per month).

After you’ve created your deck, you can start studying it. When you reveal the answer to a question, Brainscape will ask you to rate how well you knew the answer on a scale of 1 (“Not At All”) to 5 (“Perfectly”).

Based on your ratings, the app assigns you a “Mastery” score ranging from 0% to 100%, and it will continue to quiz you until you’ve reached a 100% Mastery. This is more or less the same as the spaced repetition system that Anki uses.

Pricing: Free (with a Pro version that lets you add images/sounds and study other users’ flashcard decks)

Platforms: Android, iOS, Web

Aperçu: A simple flashcard app that emulates the experience of studying paper flashcards.

Are you looking for an app that mimics paper flashcards without a lot of added bells and whistles? Then Quizlet is a great choice.

Once you sign up, the app makes it simple to start creating cards on the topic of your choice. In addition to text, you can also add images from your computer or Quizlet’s library.

When it’s time to study your cards, Quizlet gives you a variety of options. You can “flip” the cards over to mimic studying paper cards, but you can also study the cards using games or fill-in-the-blank tests.

If you’re trying to learn how to spell words (such as with a foreign language or technical vocabulary), there’s also an option to listen to a computer-generated recording and type what you hear.

My only criticism of Quizlet is how it suggests answers/definitions for your cards. For instance, if you type “function” on one side of a card, Quizlet will suggest definitions like “a relation in which each element of the domain is paired with exactly one element of the range.”

While this is supposed to be a helpful feature, I don’t suggest using it. To truly learn information, you need to put it into your own words et make the cards yourself. Only then will you understand what you’re learning.

Pricing: Free (with paid, pre-made flashcard decks for specific topics)

Platforms: Android, iOS, Web

Aperçu: A basic flashcard app that offers a variety of ways to study your cards, including games.

Cram is a fairly straightforward flashcard app with some interesting features for reviewing and studying your cards.

To start, you create a set of flashcards with a title of your choice. From there, you add information to the front and back of the card using text and (optionally) images.

Notably, you can also create a “Hint” side to the card if you want (which can be a useful way to emulate a real person quizzing you on the cards).

From there, you have many options for studying the cards. There’s a fairly standard flashcard mode where you flip the cards, which also lets you tell the app if you got the answer wrong or right.

Cards that you get right won’t show up in future study sessions, while cards that you get wrong will appear again. This isn’t as sophisticated as the system in Anki or Brainscape, but it’s still helpful.

Beyond the basic flashcard mode, you can also choose to study your cards using matching, multiple-choice, true/false, or fill-in-the-blank tests.

There are even two games you can use to study, “Jewels of Wisdom” and “Stellar Speller.” While interesting, I’m not sure how much learning value there is in these games (though that could just be my preference).

Pricing: Free (with a paid option that removes ads and gives you additional formatting tools)

Platforms: Android, iOS, Web

Aperçu: A flashcard app that integrates with your study materials.

IDoRecall is a spaced repetition flashcard app, similar to Anki. However, it also has some important and exciting differences.

Most notably, IDoRecall is an app designed specifically for studying academic material. Instead of leaving you to create cards on your own, the app lets you upload the material you’re studying and create cards directly from it.

These cards then link back to the study material, letting you quickly refresh your memory if you can’t remember something when you’re reviewing it.

The app supports a variety of media formats, including PDFs, PowerPoints, Word Docs, images, and YouTube videos. And once you’ve created your cards, IDoRecall uses spaced repetition to ensure you only study the material you’re about to forget.

Finally, the app lets you create virtual study groups where you can share files and learning materials with classmates. This is extremely helpful if you’re studying with a group for a big exam.

Pricing: A free version is available with a limit of 200 cards and 10 MB of file storage. To get unlimited cards and file uploads, you’ll need to subscribe to the paid plan for $96 / year or $16 / month.

Platforms: Web (though the company claims that desktop apps for Windows, Mac, and Linux are in development)

Flashcards Are About Technique (Not Apps)

I hope this guide has helped you find a flashcard app to improve your studies.

But I also want to emphasize that to truly succeed with flashcards, you need to learn how to create them correctly. The best app in the world isn’t very useful if you’re not writing effective questions.

For more information on how to make and study flashcards (on paper or digitally), check out this guide.


Planning A Spaced Repetition Schedule

Creating a study schedule for spaced repetition can help your child better remember what he or she has learned. This will prepare him or her to build upon the information being learned so your child has a solid foundation for tests and future learning.

How To Use The Spaced Learning Method:

Short and frequent study sessions are better than long, infrequent ones. This gives your child a chance to recall what he or she has learned and make new connections, rather than trying to study everything at once. Make these study sessions ongoing throughout the year, not just something happens only when there is an upcoming test.

Instead of trying to cram all of the material into a study session or two, set aside time each day to review. Divide the material into topics and tackle each over the course of a couple weeks. Alternate between topics, with longer periods of time between each session that focuses on a particular topic.

For example, if your child is starting a new unit in science class, devote a study session to it. Then, go back the next day to review again. After that, wait 3 days and review again. This pattern may look a bit different for each student, but a typical spaced repetition schedule might look like this:

Day 1: Initial study session
Next day: Revisit & Review
After 3 days: Revisit & Review
After 1 week: Revisit & Review
After 2 weeks: Revisit & Review

As your child studies information from the most recent class, make sure to go back and study important older information to keep it fresh. With spaced practice, it’s actually good to forget a little. In order to make studying effective, your child needs to study, almost forget, and then restudy. The point is to make the brain work to remember what was studied in the last session. The harder the brain is challenged to recall past material, the better your child will be able to remember it in the future.

As your child revisits previous material, he or she will also be learning new material. This is a chance for him or her to understand how old and new topics fit together. While your child is revising and reviewing past material, encourage him or her to think about how it connects to other things he or she is learning.


Voir la vidéo: Micro-SD флешка 128 гб samsung. Распаковка покупок из Китая 2016. (Décembre 2021).