Informations

La parentalité noie-t-elle votre mariage ? 6 conseils pour vous aider à renouer avec votre partenaire

La parentalité noie-t-elle votre mariage ? 6 conseils pour vous aider à renouer avec votre partenaire

C'est une histoire trop connue. James et Cindy sont venus pour des conseils de couple parce qu'ils craignent de se séparer. Avec trois enfants de moins de 12 ans, ils veulent voir s'ils peuvent sauver leur mariage. Ils ne peuvent pas imaginer briser la famille même s'ils sentent qu'ils se séparent.

Cindy est en larmes. Lorsqu'on lui a demandé la dernière fois qu'elle s'était sentie proche de James, elle a répondu que c'était probablement peu de temps après la naissance du plus jeune. Depuis lors, il semble qu'il n'y ait plus de temps pour eux en tant que couple. Elle lui manque. Elle dit qu'elle aime la maison active et énergique et toutes les activités des enfants. Elle aime son travail. Elle aime James. Comment diable les autres s'accrochent-ils à la romance alors qu'il y a tant de choses à faire en une journée ?

James, pour sa part, aime aussi ses enfants et le brouhaha qui accompagne la vie de famille. Il entraîne l'équipe de soccer de l'aîné le samedi matin et emmène ses deux filles aux entraînements de l'équipe de natation quand il le peut. Il se sent un peu coupable de ne pas trouver plus de temps pour être avec Cindy, mais regrette qu'elle ne soit pas plus compréhensive. Il fait de son mieux pour faire son travail et être papa. Il dit qu'à part les enfants, il pense qu'ils n'ont plus grand-chose en commun.

Ce mariage se noie dans la parentalité. Ce qui a évolué, c'est un arrangement centré sur l'enfant qui fonctionne pour les enfants mais pas pour les adultes. Les travaux, les tâches ménagères et les activités des enfants se sont glissées dans chaque minute disponible de chaque jour. Le seul moment où le couple se voit seul, c'est pendant les quelques minutes avant de s'endormir, lorsqu'ils sont épuisés. Ces personnes sont d'excellents parents et des partenaires efficaces dans l'entreprise d'être une famille, mais elles ont perdu une grande partie de la connexion les unes avec les autres.

Bien que compréhensible, cela reste un gros problème. Le fondement de leur famille, leur couple, s'effondre. Ils ne parlent pas de grand-chose, sauf des problèmes des enfants, des réparations à faire dans la maison ou des factures à payer, et qui va où avec qui. Ils sont devenus de moins en moins intimes physiquement. Ils ne se battent pas. Ils n'ont tout simplement pas grand-chose à se dire qui ne puisse être dit à la baby-sitter ou au plombier. Malheureusement, les enfants ne voient pas un partenariat affectueux et impliqué comme un modèle de ce à quoi devrait ressembler une relation. Au lieu de cela, ils vivent leurs parents comme étant séparés et seuls.

Si tout cela vous semble familier, sachez que vous n'êtes pas seul. La plupart des familles ont besoin de plus d'un revenu pour rester financièrement à flot. Cela signifie que les deux membres du couple jonglent avec les horaires, les tâches ménagères et la garde des enfants. La reconnexion nécessite une réévaluation des priorités et des changements. Pour préserver et développer leur relation, les adultes doivent prendre soin de leurs propres besoins ainsi que de ceux de leurs enfants.

6 façons de renouer avec votre partenaire

Quelques changements simples mais importants peuvent déplacer l'attention des enfants vers le couple - au moins suffisamment de temps pour rétablir les parents en tant que compagnons aimants.

  1. Établissez un rendez-vous nocturne.

    Nous ne pouvons être romantiques que s'il y a du temps pour la romance. Réservez un soir par semaine pour un rendez-vous galant. Si possible, trouvez une gardienne et sortez. Si vous ne pouvez pas vous permettre une gardienne, envisagez d'échanger la garde d'enfants avec un ami ou de démarrer une coopérative de garde d'enfants. Si même cela ne fonctionne pas, restez à l'intérieur mais fixez une limite autour du temps ensemble. Obtenez un film que les enfants apprécieront. Préparez-leur du pop-corn et dites-leur qu'ils ne peuvent pas déranger maman et papa pendant qu'ils dînent à moins que quelqu'un saigne ou que la maison soit en feu. Dessiner un cercle environ quelques heures par semaine montre aux enfants que le couple est important. Passer ce temps ensemble vous donne, à vous et à votre conjoint, le temps de vous reconnecter.

  2. Revoyez les horaires des enfants.

    Dans le cas de James et Cindy, chaque enfant avait trois activités différentes en dehors de l'école. C'est un total de neuf activités différentes multiplié par le nombre d'heures par semaine que chacune d'elles a besoin. Nous l'avons compté. Le couple passait près de 32 heures par semaine à transporter et à assister à des événements pour enfants. Pas étonnant qu'ils n'aient pas de temps l'un pour l'autre ! En réduisant à deux activités par enfant par semaine, ils ont libéré 10 heures pour faire d'autres choses.

  3. Équilibrez le tag-teaming avec le temps en couple.

    Pour réduire les frais de garde d'enfants, James et Cindy étaient souvent parents à tour de rôle afin que chacun puisse poursuivre ses propres intérêts. C'est certainement juste. Cela permet à chacun d'avoir du temps pour être avec ses propres amis. Mais si cela n'est pas équilibré avec le temps passé en couple, l'association par tag peut signifier que le couple se voit principalement lors des transferts mouvementés des enfants.

  4. Trouvez une activité que vous pouvez pratiquer ensemble.

    Cela peut aller de la participation à un comité municipal à la randonnée ou à la danse, en passant par la participation à un cours ou à un club. Ou vous voudrez peut-être trouver un moyen de passer du temps adulte avec des amis adultes. Vous avez besoin de quelque chose pour vous parler en plus des activités des enfants et si la pelouse doit être tondue ce week-end.

  5. Faites de l'heure du coucher un moment intime.

    Fermez les ordinateurs et travaillez à l'extérieur une demi-heure à une heure avant le coucher. Utilisez ce temps comme temps de couple. Vous pouvez décompresser, parler, vous câliner, vous frotter le dos ou être sexuellement intime. Une demi-heure peut sembler peu, mais le rituel quotidien peut être une affirmation importante de votre prise en charge mutuelle. Il y a quelque chose dans le fait de passer du temps ensemble à la toute fin de la journée qui se prête à la proximité.

  6. Plan.

    S'il vous plaît, ne vous laissez pas emporter par l'idée qu'être un couple amoureux et passer du temps ensemble devrait être spontané. La vie de famille moderne ne permet pas beaucoup de spontanéité, même si l'idée peut nous plaire. Les couples, comme les jardins, les appareils électroménagers et les amitiés, prennent l'entretien. Cela signifie une certaine planification.

James et Cindy ont reçu un appel au réveil. Ils ont pu se reconnecter et réorganiser leur vie. Faire de la place au quotidien dans leurs horaires pour être proches les uns des autres les a aidés à redécouvrir les nombreuses bonnes choses qui les ont réunis en premier lieu.


Comment reconnaître la déconnexion émotionnelle dans votre relation et que faire pour vous reconnecter

La déconnexion émotionnelle dans une relation se produit lorsqu'un partenaire ne ressent pas la proximité qu'il admirait plus tôt dans sa relation. Lorsque les partenaires sont proches, ils partagent leurs sentiments et leurs émotions. La proximité vécue entre les partenaires est essentielle à la construction de la relation par l'engagement, la communication et la satisfaction des besoins des uns et des autres. Lorsque cet élément est manquant, un partenaire peut se sentir seul et déconnecté ou détaché. Le sentiment est évident lorsqu'un partenaire semble plus souvent distrait ou qu'il ne vous regarde plus dans les yeux avec intérêt comme avant.

Déconnexion émotionnelle définie

C'est un sentiment dévastateur de se séparer et de sentir votre partenaire s'éloigner de vous. Lorsque vous vous sentez bien dans votre relation, vous vous sentez heureux et satisfait. Les émotions que vous ressentez sont réciproques avec votre partenaire. Lorsque le détachement émotionnel se produit, l'un des partenaires ou les deux ne sont pas sur la même longueur d'onde émotionnellement. Cela peut conduire à des conflits, à un sentiment de négligence ou à vous demander si vous avez fait quelque chose de mal. Certains se demandent si leur partenaire n'est plus amoureux d'eux ou veut mettre fin à la relation. D'autres peuvent soupçonner une trahison sous la forme de tricherie.

La déconnexion émotionnelle entre les partenaires se produit généralement lentement au fil du temps. Ce n'est peut-être pas aussi évident pourquoi cela s'est produit, mais c'est courant dans les relations. Lorsque la communication et la participation à des activités amusantes diminuent, ce sont des signes potentiels que quelque chose ne va pas dans la relation. Les raisons peuvent avoir quelque chose à voir avec les actions de l'un ou l'autre des partenaires. Pourquoi ces sentiments de déconnexion se sont-ils produits ? Qu'est-ce qui pousse un partenaire à s'éloigner ? Avez-vous l'impression d'être le seul à essayer de garder les choses en vie ? Comprendre ce qui se passe dans votre relation peut vous aider à déterminer quoi faire.

À quoi ressemble la déconnexion émotionnelle ?


1. Le problème : vous ne vous connectez pas

Lorsque vous ne parvenez pas à faire de votre relation une priorité, vous commencez à manquer de cette connexion romantique qui vous rendait autrefois fou l'un de l'autre. Au lieu de partenaires passionnés, vous pourriez commencer à vous sentir comme de bons colocataires.

Un manque de communication dans votre mariage peut entraîner une foule de problèmes. Des malentendus qui conduisent à des disputes et à un sentiment de solitude pour l'un ou les deux partenaires.

Si vous pouvez parler à votre conjoint, vous pouvez commencer à vous confier à quelqu'un de nouveau, ce qui peut conduire à des intérêts romantiques en dehors du mariage.


2. Contrôlez votre colère et blâmer

Si vous cherchez à vous réconcilier avec votre conjoint, il est contre-productif de lui cracher de la colère, de la haine et des reproches.

Cela ne fera que vous éloigner davantage, augmentant le ressentiment et l'hostilité entre vous après votre séparation de votre conjoint.

Vous devez atteindre un endroit où vous pouvez partager votre blessure de manière constructive en vue de la compréhension et de la coopération pour surmonter les problèmes de votre relation.

Afin de raviver un mariage après une séparation, c'est la première chose dont les deux partenaires doivent se séparer, afin de voir les choses sous un autre angle.

Assumez la responsabilité de vos propres actions et attitudes plutôt que de blâmer l'autre personne.


Comment améliorer votre relation après avoir eu des enfants

Au début, mon mari et moi étions si éperdument amoureux que nos amis communs s'étouffaient lorsque nous nous embrassions et nous appelaient « Nian », parce que nous étions tellement collés l'un à l'autre que nos noms individuels (Natalie et Ian) n'étaient pas plus pertinent ou nécessaire.

Avance rapide de quelques années et vous me trouverez en train de pleurer des larmes de rage silencieuses dans ma chambre, fantasmant de le quitter (même en regardant dans les hôtels) parce qu'il ne savait pas de quelle taille de couches notre bébé avait besoin.

Je le haissais. Il . ne m'aimait pas beaucoup non plus. Que diable était-il arrivé à notre relation ?

D'accord, nous avons eu un bébé, et même si nous avons juré que cela ne nous arriverait pas, notre mariage est devenu une merde. Et, si les conversations que j'avais avec mes amis mamans et dans les groupes de parents Facebook étaient une indication, nous n'étions pas seuls.

Les bébés mettent vraiment à rude épreuve les relations

Les deux tiers des parents sont moins satisfaits de leur mariage après avoir eu un bébé, selon une étude de 2011 largement citée par les célèbres thérapeutes de couple, John et Julie Gottman. En fait, c'est si courant que beaucoup de gens pensent que c'est inévitable et acceptable, a déclaré John Gottman à l'American Psychological Association.

La raison de tout ce mécontentement se résume principalement au changement : à votre identité, à votre vie sexuelle, à la division du travail et au stress qui accompagne tout ce changement.

« Pire encore, cette diminution de la satisfaction conjugale entraîne probablement un changement de général bonheur, car le plus grand prédicteur de la satisfaction globale de la vie est la satisfaction de son conjoint », a écrit Matthew D. Johnson, président et professeur de psychologie et directeur du laboratoire d'études sur le mariage et la famille à l'Université de Binghamton, dans The Conversation.

Alors, comment arrangez-vous les choses?

Il existe un certain nombre de conseils que les nouveaux parents peuvent essayer pour remettre leur relation sur les rails. Et non, il ne s'agit pas uniquement de soirées rendez-vous (bien que celles-ci soient toujours importantes).

Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions éprouvées pour travailler sur votre relation après une bombe de bébé.

1. Dormez plus

Écoutez, je sais plus que quiconque à quel point LOL cela peut sembler impossible quand vous avez un nouveau bébé. Les bébés sont, après tout, les tueurs ultimes du sommeil.

REGARDER : La vérité sur le sommeil de bébé. L'histoire continue ci-dessous.

Mais ni vous ni votre partenaire n'êtes à votre meilleur lorsque vous êtes chroniquement privé de sommeil. Les petites choses sont plus susceptibles de vous déclencher lorsque vous êtes épuisé, et si votre bébé est debout toute la nuit, cela signifie que vous et votre partenaire perdez également du temps bien nécessaire sans bébé.

Besoin de plus de conviction ? Un sondage britannique auprès de nouveaux parents a révélé que trois sur dix ont déclaré que la privation de sommeil était un facteur expliquant leur rupture.

Lorsque ma propre relation était à son pire environ six mois après la naissance de notre fils, j'ai décidé de m'entraîner au sommeil. Je n'exagère pas que je pense que cela a peut-être sauvé notre mariage. Nous sommes passés de somnoler en 45 minutes à une bonne nuit de sommeil, nous avons retrouvé nos soirées, le stress d'essayer d'endormir notre bébé chaque nuit en vain avait été éliminé, et de faire en sorte que notre fils s'en tienne à un emploi du temps nous a donné quelque chose sur quoi travailler — ensemble.


7 étapes pour améliorer votre mariage en une semaine seulement

Les gens vous ont sans doute prévenu que le mariage est difficile, mais vous pensiez probablement que le vôtre serait différent, que ce ne serait pas si difficile. Bien que le mariage soit une partie impressionnante de la vie, ce n'est pas facile. Si vous êtes dans les tranchées des listes d'épicerie interminables, que vous équilibrez les nombreux besoins de vos enfants et que vous essayez de payer votre hypothèque tout en conservant une sorte de raison et de romance, vous n'êtes pas seul.

Et même si vous pensez que votre mari et vous êtes plutôt heureux, il est normal qu'une relation évolue progressivement. Non seulement à cause de tout le temps que vous passez ensemble (pendant lequel ces petites choses qui étaient autrefois mignonnes deviennent plutôt irritantes), mais aussi à cause du fait que vous êtes deux individus qui changent et changent continuellement. Comme l'explique Courtney Geter, thérapeute matrimoniale et familiale agréée, "Une relation est comme un bâtiment ou une structure. Au fil du temps, les bâtiments et les structures subissent l'usure et ont besoin d'un entretien continu ainsi que de réparations intensives."

Mais avant de planifier une séance de thérapie, accordez une semaine à votre relation. Comme de nombreux thérapeutes et experts conjugaux en conviennent, vous pouvez réellement renforcer votre lien, approfondir votre connexion et vous reconnecter en vous mettant au défi pendant seulement 7 jours. Qu'avez-vous à perdre? (Et pendant que vous surfez sur cette vague d'auto-amélioration, voici comment enlever 25 livres en seulement 2 mois&mdashand se sentir plus radieux que jamais&mdashwith La prévention nouveau plan Jeune dans 8 semaines !)

Une grande partie de ce défi consiste à réaliser que vous devez travailler pour obtenir des résultats. Et cela signifie regarder à l'intérieur. « Rendre un mariage plus fort commence par la décision consciente de vous améliorer », explique Geter. "Il s'agit de ce que vous allez faire, pas de ce que votre conjoint doit faire."

Geter dit de se tenir devant un miroir, de se regarder dans les yeux et de comprendre ce que vous voulez changer à l'intérieur. Demandez-vous ce qui doit changer pour que vous deveniez plus fort, meilleur et plus heureux en tant que personne. Devenir la meilleure version de vous-même renforcera votre mariage plus que toute autre chose. Si vous en avez besoin, faites une liste.

À présent, votre partenaire sait qui vous êtes et ce que vous n'êtes pas. Ils savent ce qui vous irrite plus que toute autre chose, ils savent à quel point vous aimez votre café et ils peuvent identifier ce regard qui signifie "ne me parle pas maintenant". Et ils savent aussi ce qui les irrite le plus chez vous. Quelles que soient ces choses, Geter dit de leur accorder votre attention et de déterminer s'il y a quelque chose que vous pouvez changer, altérer ou arrêter de faire. Bien que vous ne devriez jamais (évidemment !) transformer complètement qui vous êtes, s'il y a quelque chose que vous pourriez faire mieux ou différemment, pourquoi ne pas simplement le faire ?

"Si vous savez que votre conjoint aime les câlins plus que tout au monde, prenez la décision consciente de le serrer dans ses bras une à trois fois par jour pendant la semaine prochaine. S'il se plaint toujours de s'occuper des animaux de compagnie, prenez la décision de prendre en charge le promenades et tétées de chien pour la semaine prochaine », suggère Geter.

En retour, demandez à votre mari de faire de même. Peut-être que c'est sortir la poubelle sans qu'on le lui demande. Ou t'apporter des fleurs à la maison comme il le faisait avant. Le fait est que vous effacez les petites irritations qui provoquent souvent beaucoup de bagarres. "Après une semaine, asseyez-vous et parlez de ce que ces gestes signifiaient pour chacun de vous", dit Geter.

Lorsque vous voyez votre meilleure amie, roulez-vous des yeux dans sa direction générale, faites-vous une sorte de grognement de « Salut » ou vous lancez-vous instantanément dans une liste de choses à faire ? Probablement pas. Bien sûr, agir trop excité pour saluer le même gars que vous voyez jour après jour semble exagéré. Mais selon la thérapeute de couple Marni Feuerman, LCSW, LMFT, ça vaut le coup. "Vous pourriez être surpris de voir comment ce comportement relativement petit, nouveau et facile oriente votre mariage dans une direction différente."

La difficulté à suivre les conseils d'amis ou de membres de la famille, c'est qu'ils sont biaisés. Votre mère pensera probablement toujours que vous êtes les genoux de l'abeille, et vos meilleurs amis pourraient être assez courageux pour vous dire quand vous vous trompez, mais peut-être pas. C'est pourquoi Feuerman suggère d'essayer la technique de la "réévaluation émotionnelle". Lorsque la maison est calme, asseyez-vous avec votre mari et parlez de votre dernier désaccord.

"Commencez par vous demander comment un tiers neutre, comme un juge ou un médiateur, décrirait votre dernier combat ou désaccord. Concentrez-vous sur le comportement, pas sur les pensées ou les sentiments", explique Feuerman. "Cette technique fonctionne parce qu'elle vous aide tous les deux à avoir une perspective plus rationnelle du problème. Elle est susceptible de réduire le stress et de vous aider à vous réunir pour résoudre le problème."

Alors que Geter suggère de le faire tous les jours, si cela vous semble un peu étrange (attention : ce sera probablement le cas), vous pouvez commencer quelques jours plus tard. Pendant ce temps, Geter dit de respecter quelques règles de base : ne pas toucher, ne pas parler , et aucune distraction. C'est vrai, rien d'autre qu'aimer le regard.

"Regarder dans les yeux de votre partenaire crée une intimité émotionnelle sans les distractions de la vie quotidienne", dit-elle. "Cette activité peut être inconfortable au début, mais continuez et ne détournez pas le regard. Après le temps qui vous est imparti, parlez à votre partenaire de ce que l'activité a ressenti ou des pensées que vous avez eues pendant le moment." (Découvrez ces 10 choses que font les couples connectés.)

À quand remonte la dernière fois que vous avez vraiment, honnêtement complimenté votre conjoint ? Pas seulement pour lui dire que ses fesses ont fière allure dans ce jean ou pour dire « bon travail » lorsqu'il a dit que sa présentation s'était bien passée, mais pour quelque chose d'authentique et de spécifique ? Et peut-être plus important encore, à quand remonte la dernière fois où vous vous êtes vraiment félicité de toutes vos qualités incroyables ? Selon Geter, non seulement les compliments sont faciles à ignorer, mais leur pouvoir est souvent sous-estimé.

« Nous sommes tellement concentrés à essayer de plaire aux autres que nous oublions de reconnaître nos propres efforts et notre travail acharné », dit-elle. "Alors chaque matin ou chaque soir, regardez-vous dans le miroir et faites-vous un compliment sur vos efforts dans votre relation. Essayez de choisir quelque chose de différent chaque jour. Si vous êtes une personne qui aime le toucher, faites-vous aussi un gros câlin. Ces astuces sont couramment utilisées en thérapie pour aider à soulager la dépression et l'anxiété, alors pourquoi ne pas essayer une autothérapie à la maison ? »

Pendant que vous êtes occupée à expliquer pourquoi vous êtes géniale, faites de même pour votre mari. Vous pourriez lui dire : « J'aime vraiment le soutien et l'encouragement que vous portez à notre fils. Il vous aime et vous apprécie tellement, et moi aussi. Vous êtes un père merveilleux.

Si vous voulez ressentir à nouveau ces papillons, vous devez traiter votre partenaire comme quelqu'un que vous venez de rencontrer. Une partie de la précipitation d'une relation précoce consiste à découvrir quelqu'un de nouveau. À quand remonte la dernière fois que vous avez appris quelque chose de surprenant sur votre conjoint, comme quelles affiches étaient dans sa chambre quand il était enfant, comment il a eu cette cicatrice au-dessus de son coude ou où ses propres parents sont allés en lune de miel ?

Feuerman encourage les couples à poser des questions quotidiennement et pas seulement sur qui prépare le dîner et qui récupère le chien chez le toiletteur, mais sur de vraies questions pour vous faire connaître. En traitant votre mari comme un étranger, vous avez la chance de retomber amoureuse de lui. (Prêt à faire bouger les choses dans la chambre ? Ce masseur 4 en 1 sensible à la pression de Rodale rend les couples très, très heureux.)


Mais d'abord, c'est un must

Réparer votre lien avec votre enfant après les moments difficiles est certainement important. Mais vous pouvez réduire ces moments et les éloigner en trouvant petit, des moyens faisables de se connecter tous les jours.

Pour nous aider à rester connectés au quotidien - au lieu d'attendre simplement les moments négatifs à venir - la solution numéro un de ma famille est cet ensemble des meilleurs démarreurs de conversation familiale. Contrairement à beaucoup de sujets de conversation pour les enfants, ces questions travail pour obtenir plus d'un mot de réponses de vos enfants.

Nous utilisons ces amorces de conversation à table, sur le trajet aller-retour à l'école et à tout autre moment où nous avons quelques minutes de libre. Cette habitude a été une changeur de jeu pour notre famille, nous aidant à terminer chaque journée en nous sentant connectés, aimés et heureux.

1. Dites-moi comment vous vous sentez.

Amener votre enfant à décrire l'émotion qu'il ressent - même si ce n'est qu'un mot ou deux - enlève le pouvoir de l'émotion en engageant le cortex préfrontal du cerveau. Et c'est un très bonne chose parce que c'est le cortex préfrontal qui agit comme le "grand" et vous empêche de jouer à des jeux vidéo toute la journée ou de réagir comme un enfant de trois ans à chaque petite déception.

† Ce site est pris en charge par les lecteurs. Lorsque vous achetez via nos liens, nous pouvons gagner une commission d'affiliation.

2. Je veux comprendre comment vous vous sentez.

Encore une fois, vous demandez à votre enfant de trouver des mots pour décrire ce qu'il ressent, et cela l'aidera à passer à autre chose. Mais aussi, avec cette phrase, vous montrez que vous ressentez de l'empathie pour elle et ce qu'elle ressent. L'empathie sera construire un pont d'où vous êtes à l'île en train de couler où votre enfant se sent coincé.

Pour que cette phrase et la phrase précédente fonctionnent, assurez-vous de regarder votre enfant dans les yeux et d'écouter vraiment ce qu'il vous dit.

3. Je t'aime, même quand tu te sens en colère.

Je suis sûr que vous savez déjà pourquoi cette phrase fonctionne. Les enfants ont besoin de l'amour inconditionnel de leurs parents pour s'épanouir physiquement et émotionnellement. Cette phrase montre à votre tout-petit que même lorsque vous ne vous entendez pas, vous l'aimez toujours.

Remplacez « en colère » par l'émotion que ressent votre enfant.

4. C'est normal de se sentir en colère.

Si votre enfant essaie de supprimer ce qu'il ressent, le sentiment s'intensifiera probablement et sortira d'une manière encore plus désagréable. Les sentiments font partie intégrante de l'être humain, même les moins amusants. Lorsque vous reconnaissez qu'il est normal d'avoir des sentiments dégoûtants, vous montrez à votre enfant que vous l'aimez toujours même pendant ces périodes.

Encore une fois, changez « folle » pour l'émotion que votre enfant éprouve.

5. Puis-je vous faire un câlin ?

Dans ces moments, quelque chose dans le cerveau de votre enfant appelé l'amygdale prend le relais. Pourquoi est-ce que je vous parle d'un doohickey cérébral aléatoire qu'aucun de nous ne peut prononcer ? Parce que lorsque vous ressentez une émotion négative, l'amygdale prend vie comme une alarme de voiture trop réactive. Alors ton cerveau s'arrête à la logique et interprète chaque petite chose comme une menace. C'est pourquoi raisonner avec votre enfant lorsqu'il est contrarié ne sert à rien.

Voici la bonne nouvelle : en faisant un câlin à votre enfant, vous obtiendrez les substances chimiques heureuses que sont l'ocytocine et la sérotonine. Mieux encore, l'ocytocine réduit la réactivité de l'amygdale. N'oubliez pas d'en faire un bon – il s'avère que vous devez atteindre ce nombre magique de secondes pour un bon câlin.

6. Prenons une grande respiration ensemble.

Des respirations profondes peuvent arrêter la réponse au stress d'un corps et abaisser la fréquence cardiaque. Et c'est quelque chose que vous et votre enfant pouvez certainement utiliser pendant ces périodes difficiles.

7. Comment puis-je aider ?

Poser cette question amène votre enfant à réfléchir à des solutions au lieu de se concentrer sur l'émotion négative. Afin de réfléchir à des solutions, votre enfant devra engager son cortex préfrontal. Et même si elle ne peut penser à rien, le fait que vous proposez votre aide montre clairement que vous vous souciez vraiment de ce qu'elle ressent.

8. Pouvons-nous recommencer ?

Cette question fonctionne comme un bouton de réinitialisation. Mais d'abord, un avertissement : les premières fois que vous l'utilisez, il peut ne pas fonctionner. Voici comment y remédier.

9. Je suis désolé pour

Vous êtes humain, après tout. Montrez à votre enfant qu'un vrai adulte reconnaît ses erreurs, et votre tout-petit apprendra à le faire aussi. Peut-être que vous n'avez pas reconnu les sentiments de votre enfant au début. Ou peut-être avez-vous utilisé un ton frustré avec elle lorsque vous étiez réellement contrarié par quelque chose qui s'est passé au travail, ou parce que vous venez de réaliser que vous avez fait un chèque sans provision, ou parce que vous n'avez pas dormi plus de trois heures d'affilée en trois ans.

Pour mémoire, ce n'est pas des excuses efficaces : « Je suis désolé d'avoir perdu mon sang-froid, mais vous devriez savoir mieux. » La recherche montre que des excuses sincères aident à réparer une relation, mais aucun « mais » n'est autorisé.

10. La prochaine fois, je’ll…

Par exemple, vous pourriez dire : « Je suis désolé d'avoir perdu mon sang-froid, et la prochaine fois, je ferai plus d'efforts pour rester calme. » Une promesse de changement est une partie essentielle des excuses.


50 questions à poser à votre partenaire pour se connecter plus en profondeur

Je veux dire, vraiment les connaître les questions profondes : leurs goûts, leurs aversions, leurs traumatismes, leurs regrets, leurs passions, leurs rêves et leurs plus grands désirs ?

Je ne dis pas cela pour miner votre relation, simplement pour signaler un domaine à améliorer, quelque chose qui doit être renforcé si vous espérez traverser non seulement les bons moments, mais aussi les mauvais.

Heureusement, il existe un moyen assez simple de renforcer votre lien. Et je dois dire que c'est beaucoup de plaisir (même si ça peut parfois devenir lourd).

Se rappeler: à quand remonte la dernière fois que vous avez eu une conversation significative avec votre partenaire ?

Une conversation ouverte et honnête peut vous aider à vous rapprocher en renforçant la confiance, la compréhension mutuelle et la compassion.

S'autoriser à être vulnérable, en pratiquant une écoute active et empathique, a aussi tendance à révéler beaucoup sur le caractère de son partenaire, ses valeurs, son passé et ses visions pour l'avenir. C'est l'occasion d'en savoir plus sur votre partenaire et, finalement, sur vous-même.

La communication apportera la compréhension et la compréhension entraînera des relations mutuelles harmonieuses qui peuvent établir la paix et la stabilité.

– Lobsang Tenzin

Le pouvoir des questions

Poser la bonne question au bon moment peut nous aider à réaliser des avancées dans de nombreux domaines importants de la vie, de la découverte de ce que nous voulons faire de notre vie à l'amélioration des relations personnelles.

La compréhension est la passerelle vers la compassion et l'amour, et les questions nous permettent d'obtenir ce niveau de compréhension nécessaire, nous aidant à comprendre pourquoi notre partenaire se comporte ou pense d'une certaine manière.

Vous êtes-vous déjà demandé quelles sont les bonnes questions profondes à poser à votre petit ami, petite amie, conjoint ou partenaire ?


Rééducation relationnelle : comment se déstresser, se reconnecter et s'amuser davantage avec son partenaire

Le stress affecte même les relations les plus saines et, grâce à COVID-19, la plupart d'entre nous se trouvent sous une pression constante. Que nous soyons inquiets à propos de problèmes financiers, que nos amis et les membres de notre famille élargie nous manquent, que nous nous efforcions d'aider nos enfants à se concentrer sur l'apprentissage à distance ou que nous luttions simplement pour passer la journée sans interruption, nous jonglons tous beaucoup. Bien qu'il soit impossible d'isoler nos partenariats des facteurs de stress pandémiques, nous pouvons contrôler les dommages causés à nos relations en nous assurant que nous sommes calmes avant d'interagir avec notre autre significatif et en n'oubliant pas de nous donner (et à notre partenaire) une certaine grâce. Que vous soyez confronté à de nouveaux défis dans votre partenariat et votre rôle parental ou à l'escalade de problèmes existants, nos experts ont des idées solides pour vous aider à vous détendre, à vous reconnecter et à vous amuser davantage avec votre partenaire.

Connectez-vous avec vous-même et votre partenaire

Les vies bien remplies rendent beaucoup trop facile de mettre nos propres besoins en veilleuse, et nous nous retrouvons avec plus rien à donner. « Il y a toujours un e-mail de plus à joindre, une pile de linge de plus, une bouche de plus à nourrir ou un chien de plus à promener. Cela nous amène à avoir une connexion moins intime avec nous-mêmes, et il devient encore plus difficile de se connecter avec un partenaire ou un ami ou même nos enfants lorsque nous ne sommes pas auto-connectés », explique Gina Senarighi, Ph.D., une relation expert et auteur de "Love More, Fight Less: Communication Skills Every Couple Needs."

Lorsque nous sommes épuisés, interagir avec notre partenaire ou avec quelqu'un d'autre peut sembler être plus de travail. Pour éviter l'épuisement professionnel, prenez du temps pour décompresser chaque jour – vous et votre relation le méritez.

« La lessive et l'email seront toujours là quand vous reviendrez, en pause ou pas. Si souvent, nous pensons : « Encore une chose avant que je ne me donne ce temps-là », et cette dernière chose se transformera en une centaine de choses, puis nous sommes simplement épuisés ou nous n'avons pas l'énergie mentale. Nous finissons par agir de manière grincheuse et courte les uns avec les autres au lieu de collaborer réellement avec [notre partenaire] ou de nous connecter avec eux comme nous le voulons. Nous pensons que notre relation est vouée à l'échec, alors qu'en réalité, nous sommes juste fatigués. Et être capable de reconnaître ce qui se passe – qu'aucun de nous n'est à son meilleur – est important », explique Senarighi.

La résidente de Seattle Amy Jerrett-Kotsenas et son mari, Matt, ont eu leur premier enfant le 22 novembre, lorsque le nombre de cas de coronavirus a de nouveau augmenté. La paire reste forte en répondant aux besoins de l'autre.

« COVID a été difficile pour chaque relation, et avoir un nouveau-né est difficile pour une relation. Pour nous faire avancer, je me suis appuyée sur mon mari pour m'aider à éviter de me sentir dépassée. Pendant que je suis en congé de maternité et qu'il est de retour au travail, il m'a aidé à prioriser une ou deux choses - en plus de prendre soin du bébé - dont je dois m'occuper chaque jour, qui comprend généralement un élément d'auto-soins. Cela a été essentiel pour mon bien-être mental et physique, surtout ces jours-ci, avec la liste toujours croissante et écrasante de choses à faire », explique Jerrett-Kotsenas. «Pour mon mari, je l'encourage et j'essaie de le tenir responsable de courir – c'est un coureur d'ultramarathon, et courir est pour lui un moyen de soulager son stress – et j'essaie de m'assurer qu'il mange, même s'il commande la livraison. Je suis reconnaissant chaque jour d'avoir le partenaire que j'ai, et je sais que cette expérience nous a rendus encore plus forts et mieux préparés pour affronter ce qui nous attend », a déclaré Jerrett-Kotsenas.

Crédit : Shaira Dela Pena

Ne laissez pas le stress prendre le dessus

Des niveaux de stress très élevés sont la norme de nos jours, et nous le ressentons tous. Mais nos corps ne sont pas faits pour supporter une pression aussi constante.

«Nous avons évolué pour les sprints, pas pour les marathons tous les jours. Dans la culture moderne, nous sommes passés à un excès de stress absolu », explique Laura Kastner, Ph.D., professeure clinicienne au Département de psychologie et au Département de psychiatrie et des sciences du comportement de l'Université de Washington, ainsi qu'au auteur de plusieurs livres sur la parentalité. « Nous entrons dans la crise du COVID et nous obtenons un surplus de cortisol et d’adrénaline, ce qui se produit lorsque le système de menace du corps est trop activé. »

Procédez avec prudence lorsque vous vivez un moment brûlant, prévient Kastner. “We’re not supposed to talk to loved ones under the influence of inebriation, and we should not deal with our loved ones under the influence of extreme emotions, when you have diffused thinking and quality of judgment. You have black-white thinking: ‘I’m a victim. You’re the villain. I’m right. You’re wrong,’” says Kastner.

To avoid inciting a full-on argument with your partner, understanding your body’s physiological arousal cues, such as an accelerated heart rate or a rush of adrenaline, is the first step, advises Kastner. “[Tell yourself] ‘I need to take care of my arousal, so when I enter a situation dealing with my partner, I’m in good shape. Then, the two of us need to be in good shape as individuals and as a couple, so we don’t have spillover of [stress] to our child,’” says Kastner.

When you’re seeing red, de-escalate before engaging with your partner or kids. In the middle of a heated argument, step away to cool off. Kastner recommends a paced respiration exercise: Concentrate on inhaling for four seconds, holding your breath for seven seconds and then exhaling slowly for eight seconds.

But whatever you do, do not talk until you’re calm. “If you go into another room and you just recite your resentments, which most people do, it won’t work. You’re going to stay very mad when you get back together,” says Kastner.

When it’s time to talk, leave your grudges at the door and actively listen to your partner’s concerns, instead of approaching the dialogue with an “I do so much, and you don’t do enough” message. “Empathy is always the place to start,” says Kastner. “Say ‘I know I’m listing all the stuff I did this week for the family, but you’ve got a list just as long. I went straight for the stuff you didn’t do instead of what you did do, and that’s my bad. I appreciate all the things you do for this family. I still want to talk about this thing that happened, but I do see all the things you do,’” says Kastner. “Sometimes you just want to apologize that you both yelled at each other and leave it there.”

Embrace fun moments and new experiences

Many parents are working from home in close quarters with their children and partner. Seattle mother of three Sharon Van Epps has taken advantage of the circumstances to prioritize extra bonding. “Honestly, all the time together at home has been a boost to our relationship: taking walks together, eating lunch together sometimes, running errands together to fight boredom, talking about our respective work issues throughout the day and often cooking dinner together. All the simple pleasures our busy schedule didn’t allow for in the past have been soothing,” says Van Epps. “My husband will be retiring in a few years, and I no longer feel anxious about having him home all the time! I also noticed that so much togetherness made it easier for us to buy each other Christmas gifts this year we were more in tune with what the other needed/wanted. Everything has not been perfect, but I really have tried to focus on what is going right,” says Van Epps.

Kastner encourages regularly allocating separate time to connect with ourselves, as a family and as partners. “You want some connection time, and you want some business-meeting time, maybe some fun family time, and then you want intimacy time. So, you need to think about yourself and the marriage as ‘How do I pay the meter? How do I fill the tank?’” says Kastner.

Research shows that couples who plan dates involving novelty have more marital satisfaction than couples who do the same thing every week. “I love routine, and it’s very sweet when people have pizza and beer every Wednesday, but I do a lot of marital therapy where I’ll say trade off planning a surprise date it’s called ‘No Fail,’ and you’re not allowed to be negative. Your partner has to put some effort into it. During COVID, it could be something as simple as walking in a different park. You get coffee on the way, or you go to a different takeout place that’s a surprise,” says Kastner. “It’s really easy to not look at the big picture, especially if you’re being pulled in a negative direction all the time. We want to broaden and build our perspective on a regular basis about all those things our spouse is doing right, everything they’re doing to keep the engine going,” says Kastner.

Credit: Mitchell Luo

Go back to basics to ramp up desire

Sexual desire isn’t easy to conjure when our systems are overloaded. Senarighi urges prioritizing pleasure in nonsexual ways, such as allowing ourselves the time to really taste and enjoy a meal, taking an extra-long shower or engaging in any activity that soothes our soul.

“We want to create an environment that is conducive to being intimate with ourselves, being able to prioritize our pleasure so we’re more likely to prioritize intimacy and pleasure with our partner. For most people, and especially most women, the way arousal works is responsive desire. The environment is right. I feel like I’m in a good mood. I’ve had a pretty good day. Maybe I could make out. Maybe I could do a back massage for a minute. It’s very much contextual. And then I respond to my environment and the stimuli around me, and that puts me in the mood to [have] sex,” says Senarighi.

Be open to physical closeness with your partner without the expectation of sex, Senarighi proposes. “It turns into this ‘sex or no sex conversation,’ where if my partner even looks at me a certain way, let alone touches me or kisses me a certain way, I will respond with a yes or no, not to the kiss, but to the question of sex. Make out every day for a week for five minutes solid. Voyez comment ça se passe. It will remind you how fun it is. No sex though, because if you have sex, it will ruin it,” says Senarighi.

The logistics of having everyone at home can make intimacy feel impossible. Jamie Beth Cohen, a Lancaster, Pennsylvania, mom of two children, ages 8 and 11, decided to be upfront with her kids about sex. “I had always preferred to have sex when the kids weren’t home, and that’s just not happening these days, because we made the decision to keep them out of school and extracurriculars for everyone’s safety. Our solution was to be honest with them about when we’re having sex, so they know not to interrupt us. This has allowed us to continue speaking with them honestly, frankly and appropriately about sex. I hope this will have lasting benefits for our kids as they start to engage with intimacy as teenagers and beyond, and in my relationship with my spouse as we continue our 20-plus-year relationship,” says Cohen.

Make an effort to spend time alone with your partner, even if that means watching a movie together in the bedroom while the littles enjoy their own flick in another area of the house. “It’s really important that your kids know you like each other, that romance is a part of your life, and that there might be some boundaries with that,” says Senarighi.

Take it easy on yourself and let go of worries

In a world where bad news is readily available 24/7, our attention is constantly drawn toward the negative. “We hold on to the ‘owies,’ to the disgruntlement, to the resentment. It’s very understandable from a species point of view it paid off to look at bad things. We needed to know about predators and dangers, but by having that bias toward the negative, it’s really easy to not look at the big picture. We want to broaden and build our perspective on a regular basis. If we worry, worry, worry, it’s just not good for us,” says Kastner.

To nudge yourself toward a more positive outlook, let go of self-imposed, unrealistic expectations. “Accept yourself exactly the way you are. You are doing the best you can. You want to have a positive mindset. You can eke out a little energy to make things a little bit better. Lower those expectations, because then you won’t feel so crappy about the disparity between where you are and where you think you should be,” says Kastner.

During tough times, reflecting on the good things is essential. “It’s amazing how much a gratitude practice helps, especially if you write down three things you’re grateful for. It really helps reset the brain to offset the negativity bias,” says Kastner.

When the world feels heavy and we’re drowning in stress, having fun is the last thing on our minds. But if we make an effort to look on the bright side, we, along with our relationships with our partners and kids, will benefit immensely.


Everyday Ways to Reconnect and Nurture Your Relationship

When stress leads to tension in your relationship, find ways to cultivate fondness and admiration.

When stress leads to tension in your relationship, find ways to cultivate fondness and admiration.

When stress leads to tension in your relationship, find ways to cultivate fondness and admiration.

Reconnect and nurture your relationship. With daily lives upended due to the pandemic, it’s understandable if your relationship receded into the background or feels fractured lately.

After all, when stress strikes, romantic relationships are usually the first to suffer. Partners become last on the list as you give the bulk of your time, energy, and effort to work, kids, relatives, grocery shopping, laundry, and bills.

Even when you are in the same space together, your frayed nerves might lead to snapping, saying things you regret, and seeing conflict where there is none, piling on additional tension.

La solution? Cultivating fondness and admiration. Dr. John Gottman notes in “The Seven Principles for Making Marriage Work” that fondness and admiration are “two of the most crucial elements in a rewarding and long-lasting romance.”

Of course, you might be wondering how you’re supposed to do that amidst completing a hundred tasks on your never-ending list. Here are seven simple, but impactful ways to reconnect and cherish each other, even in a global pandemic.

Mind your manners

Particularly when you feel overwhelmed, your manners can go out the window with your partner. You forget small, but significant words like “good morning,” “have a good day,” “please,” and “thank you.” A sincere greeting, kind wish, or show of gratitude can go a long way in fostering positive feelings on both sides.

Make it a point to be polite and kind even when you’re frustrated with your partner. Don’t treat a stranger better than you treat your sweetheart.

Share appreciative stories

Take a few minutes to reflect on one trait you appreciate about your partner and a story that illustrates that quality. Then let your partner know, whether that’s in person, over text, or in a quick email. Strive to share one story each day.

Leave love notes

Using sticky notes, jot down a few sweet messages to your spouse. Surprise them by taping these notes on their steering wheel, bathroom mirror, their coffee mug, or any other place they’d really appreciate a loving gesture, particularly if it’s currently a source of stress (like their work laptop).

Need help finding the perfect note? Let The Gottman Institute help. Order our Sound Relationship Postcards today!

Go down memory lane

For just several minutes, reminisce with your partner about the start of your romantic relationship. Talk about your first date—the nerves, excitement, funny moments—and what led you to fall in love with each other.

Get artsy

As you’re busy, you may rarely look at your partner, even when you’re talking to each other. To reconnect, set a timer for 10 minutes and draw each other’s faces. Yes, even if it’s been decades since you’ve picked up a crayon. The key here is to give your spouse the gift of your time, complete attention, and admiration—to say, I see you.

Add a positive thought

As stress levels lead to disconnection, it’s easier to zero in on negative traits and everything your partner is ne pas doing, which further expands the distance between you. To counteract the negativity, follow up a critical thought with a positive one.

This can be anything such as “I love my partner’s eyes,” “I appreciate that they support my goals,” or “I’m grateful that we have the same values.”

Share a gratitude journal

To further express your gratitude, dedicate a notebook for writing down what you appreciate about each other. For example, every night, each person jots down something like: “I’m grateful that you made dinner.” Then at the end of the month, read it together, growing your appreciation, and your relationship.

Honoring each other doesn’t require grand, complicated gestures. In times of stress and uncertainty, often simply noticing and appreciating your partner is powerful in bringing you closer and helping you reconnect and nurture your relationship.

Show how much you care. Order the Sound Relationship Postcards and send them to the ones you love.


Voir la vidéo: EroKompassi: Tukea perheen erotilanteeseen (Novembre 2021).