Informations

Affirmez votre vrai moi authentique

Affirmez votre vrai moi authentique

Chaque fois que vous affirmez votre vrai moi authentique, chaque cellule de votre corps crie « Oui ! » Chaque fois que vous vous niez ou permettez aux autres de le faire, cela a des conséquences biologiques négatives. Affirmer votre vrai moi signifie prendre des mesures pour répondre à vos besoins ; exprimer qui vous êtes vraiment ; avoir de bonnes pensées sur vous-même et prendre des mesures pour faire ce que vous voulez vraiment.

S'affirmer, c'est se mettre au centre de sa prise de décision - quelque chose de difficile pour les codépendants, qui sont centrés sur les autres, ignorent leurs besoins et ont du mal à s'affirmer.

Se nier ou permettre aux autres de le faire a l'effet inverse. Les neurosciences ont étayé la connexion corps-esprit, révélant que les hormones, les neurotransmetteurs, les immunotransmetteurs et les neuropeptides répondent tous aux émotions, aux images et à la pensée. Le puissant effet placebo est un exemple de la façon dont les pensées peuvent guérir. Le simple fait de parler de nourriture peut vous donner faim, un souvenir ou un film triste peut vous faire pleurer et imaginer un citron peut vous mettre l'eau à la bouche. La recherche montre qu'une faible estime de soi est liée au stress et à des réponses plus élevées en cortisol. Au fil du temps, il affecte les structures cérébrales.

Il est important de noter que ce n'est pas seulement la quantité de stress qui est cruciale, mais la croyance en votre capacité à le gérer qui compte. Les codépendants ayant une faible estime de soi perçoivent plus souvent les situations comme stressantes – comme dire « non » ou demander de l’aide – qui n’ont pas besoin de l’être. Cependant, prendre de telles mesures face à l'anxiété renforce l'estime de soi et la confiance; les éviter augmente une réaction de peur.

Les actions d'affirmation de soi peuvent être difficiles pour les codépendants. En règle générale, ils sont déconnectés de leur moi authentique et sont préoccupés par, prennent les devants et réagissent aux autres. Ils ne croient pas inconsciemment qu'ils sont importants et méritent d'être aimés ou respectés. Certains ne se sentent pas autorisés au bonheur ou au succès. Une faible estime de soi les rend autocritiques. Il est difficile pour eux d'être fiers et de s'encourager. Leur honte mène à la peur et à l'anxiété d'être jugés, de faire des erreurs et d'échouer. Après avoir été humiliés lorsqu'ils étaient enfants, ils peuvent ne pas être en mesure d'identifier leurs besoins, leurs sentiments et leurs désirs, ou croire que leurs sentiments, leurs opinions ou leurs besoins comptent. Ce sont tous des obstacles à l'action d'affirmation de soi, à l'expression de soi, à la prise de décision et à la priorité.

Être aimé et accepté est primordial pour les codépendants. Pour s'en assurer, ils cachent qui ils sont vraiment et deviennent ce qu'ils ne sont pas. Ils ont tendance à s'adapter aux autres plutôt qu'à affirmer leur vrai moi. Ils peuvent anticiper la colère, les critiques, le rejet ou les abus pour avoir fixé des limites, car c'est ce qu'ils ont vécu dans leur enfance. En tant qu'adultes, en raison d'une faible estime de soi, ils choisissent souvent des partenaires et des amis qui répètent ce schéma. Beaucoup acceptent même les abus plutôt que de risquer le rejet ou de mettre fin aux relations toxiques, y compris les amitiés. Certains craignent d'être seuls.

En plus de leur situation difficile, les codépendants ne réalisent pas leur propre pouvoir de s'affirmer. Ils ont peut-être eu un ou des parents abusifs, narcissiques ou toxicomanes et ont appris que leur voix n'avait pas d'importance. De plus, ils n'ont jamais été protégés et n'ont pas appris à se défendre.

Les codépendants interprètent souvent mal les réponses des autres sous un jour négatif. Ce qui suit est un exemple de la façon dont les attentes des autres (y compris le fait qu'ils lisent dans vos pensées) et les interprétations négatives et personnalisées du comportement peuvent conduire à des sentiments blessants, qui renforcent la faible estime de soi et le sentiment de ne pas être aimable.

Bonnie a été terriblement blessée lorsque son petit ami Mark a refusé de lui prêter de l'argent, ce qu'il avait et dont elle avait besoin et qu'elle voulait. Elle a compris que cela signifiait qu'il ne l'aimait pas ou ne se souciait pas d'elle. Ajoutant au problème, elle n'a jamais réellement demandé un prêt, mais a présumé qu'il aurait dû l'offrir de toute façon. La vérité était qu'il avait été élevé avec des croyances différentes sur l'argent et les prêts, et n'était donc pas d'accord avec ses attentes et ses hypothèses sur la façon dont il devrait agir.

Après avoir compris ses antécédents, et même s'il était empathique à sa situation, elle ne pouvait pas lui pardonner à moins qu'il ne soit d'accord avec elle sur ce qu'il aurait dû faire. Elle a été surprise quand je lui ai demandé pourquoi son désaccord (qui n'avait clairement rien à voir avec elle) signifiait qu'il ne la comprenait ni ne l'aimait et pourquoi il ne pouvait pas à la fois l'aimer et être en désaccord. C'étaient des pensées nouvelles qui ne lui étaient pas venues à l'esprit.

Prendre des mesures d'affirmation de soi peut être inconfortable au début et créer de l'anxiété, de la culpabilité et un doute de soi. Prévoyez de vous attendre à cela - comme une douleur après avoir utilisé des muscles faibles - et sachez que c'est un signe que vous faites ce qu'il faut. Donnez-vous le mérite d'avoir pris un risque. Cela renforce l'estime de soi et votre vrai moi authentique.

Après un certain temps, de telles actions semblent plus naturelles et moins anxiogènes, jusqu'à ce qu'un jour, vous vous retrouvez à les faire spontanément - fixer des limites, demander ce que vous voulez, essayer quelque chose de nouveau, exprimer une opinion minoritaire, vous donner du crédit et faire des activités plus agréables – même seul. Vous constatez que vous avez moins de ressentiments et de jugements et que les relations sont plus faciles. Vous commencez à vous aimer et à vous aimer et à profiter du processus de la vie.


Comment trouver votre moi authentique en posant ces 5 questions simples

Apprendre à connaître le soi authentique qui se cache au fond de vous est le premier pas sur la long chemin de la libération.

Pensez-y, si vous l'osez. Votre vrai moi est caché au plus profond de vous, couvert par des couches sur des couches d'opinions, d'attentes et d'excuses. Vous n'êtes pas ce que vous pensez être ou ce que vous attendez de vous-même ou comment vous excusez votre comportement devant vous-même et les autres.

Plus tôt vous lâcherez ce personnage bien entraîné que vous incarnez, plus tôt vous atteindre votre moi authentique. C’est la personne avec qui vous vous sentirez chez vous, aussi imparfaite ou effrayée qu’elle puisse être. C'est la personne que vous pourrez non pas changer, mais façonner, modeler, affiner et améliorer.

Tout le reste serait un mensonge, et les mensonges sont lourds. Les mensonges vous pèsent comme des chaînes.


Alors que vous commencez à apporter des changements positifs dans votre vie, les gens volonté commencer à remarquer. La plupart vous regarderont avec admiration et respect – quelques-uns peut-être pas. Si vous devenez conscient de ce cynisme, soyez prudent, et leur pessimisme, ainsi que tout inconfort que vous pourriez ressentir, disparaîtront inévitablement.


Décoller les couches et trouver votre moi authentique

Ma théorie sur la raison pour laquelle Halloween est une fête si populaire : le 31 octobre est le seul jour de l'année où nous sommes fier se cacher derrière nos masques - le plus élaboré sera le mieux. Hélas, les 364 autres jours alors que nous pouvons montrer nos visages au monde, notre essence reste murée. Nous aspirons tous les deux à la peur d'être vus d'une manière qui semble vraie. Mais nous avons intériorisé la conviction que qui nous sommes vraiment est inférieur à, pas aussi bon que tout le monde.

Conforme aux attentes

Pratiquement dès l'utérus, on nous apprend quels types de comportements dans certaines situations sont appropriés et nous gagneront des éloges et de l'amour, et punis lorsque nous nous comportons d'une manière qui semble naturelle et satisfaisante mais qui n'est pas jugée appropriée.

Beaucoup de mes patients ont grandi en pensant que l'amour de leurs parents était conditionnel : ayez le bon comportement et vous êtes récompensé. Marchez au rythme de votre propre batteur et vous êtes appelé mauvais, ingrat, dans certains cas tragiques pas aimable. Ce n'était pas sûr d'être authentique.

On nous apprend que certaines normes de comportement sont attendues dans différents scénarios - à l'école, avec la famille, les pairs, les chefs religieux et au travail… En effet, il est extrêmement important d'obéir à des règles importantes : du magasin avec le collier cher que vous ne pouvez pas vous permettre. Mais chaque fois que vous vous sentez obligé d'acheter une tenue que vous n'aimez vraiment pas parce que vous avez encore mal à cause des enfants qui se moquent de vous à l'école à cause de vos tenues créatives, vous renforcez votre manque de confiance dans vos préférences vestimentaires et vous vous détachez davantage de ce qui vous va vraiment.

Se montrer authentique

La dissimulation devient si courante que la spontanéité – les réactions authentiques et la confiance en soi innée diminuent, disparaissent parfois presque totalement. Comment pouvez-vous être sûr de qui vous êtes si vous avez peur de montrer votre moi authentique même à toi-même?

Vous craignez de souffrir d'un trouble de santé mentale?

Répondez à l'un de nos quiz sur la santé mentale de 2 minutes pour voir si vous pourriez bénéficier d'un diagnostic et d'un traitement supplémentaires.

Pensez aux artistes sur scène qui se réjouissent de jouer un personnage et de recueillir des applaudissements. Mais quand ils enlèvent le maquillage lourd, certains craignent de décevoir d'autres qu'ils ne sont pas ceux qu'ils représentent.

Le poids de tout ce subterfuge est suffocant mais commence à paraître naturel. Vos véritables impulsions ont été ignorées si souvent qu'elles sont passées sous couverture. Beaucoup de mes patients disent quelque chose du genre : « Sherry, je suis tellement habituée à jouer un rôle, à être « active », je ne pense même pas savoir qui je suis vraiment.

Faire des changements

Le travail d'excavation est lent mais essentiel. Tout en entreprenant un changement, une petite étape à la fois est la meilleure façon de procéder plutôt que la destruction en gros. (Ne laissez pas tomber votre travail et votre mariage en même temps !) Je demande souvent aux patients de fermer les yeux et de se remémorer un vieux souvenir d'un moment où ils se sentaient entiers. *Pam a partagé : « J'adorais prendre de la nourriture dans mes mains – du poulet, des côtes levées, peu importe, et la mettre dans ma bouche. Ma mère me giflait la main et me disait à quel point c'était dégoûtant j'étais comme un animal. Si je voulais manger avec le reste de la famille, je devais utiliser un couteau et une fourchette. Pam a terminé en soupirant : « Cela fait des années que je n'ai pas mangé autre chose qu'un cookie sans le couper en bouchées délicates. Je ne mange même pas en désordre avec mon mari !

Je lui ai dit d'apporter un seau de Kentucky Fried Chicken à notre prochaine session… et de laisser les ustensiles à la maison. Elle trembla : « Vraiment ? Vous ne penserez pas que je suis dégoûtant ? » J'ai dit : « J'applaudirai votre joyeuse gourmandise ! »

La session suivante, elle a fait venir KFC. Pendant quinze minutes, elle se contenta de fixer la nourriture. J'ai pris un morceau et l'ai avalé comme une femme des cavernes ! (Normalement, je mange rarement des aliments frits et je ne mange jamais devant des patients, mais je me suis dit que c'était pour une bonne cause !)

Avec hésitation, elle attrapa une cuisse, prit une petite bouchée, puis une autre et une autre ferma les yeux d'extase et fit des bruits de claquement alors qu'elle léchait les os. « Oh miam ! J'avais oublié à quel point c'était bon.

Après que la dernière miette de paradis frit soit partie, j'ai dit : « Et si tu faisais ça avec ton mari ? »

"Oh non. Je ne pouvais pas ! Il me regarderait comme si j'avais perdu la tête !

— Ou peut-être qu'il sera content que tu l'aies retrouvé. Quelle est la pire chose qui puisse arriver si vous prenez un risque ? »

La semaine suivante, elle entra, éclairée de l'intérieur. "Sherry, *Bob était si heureux que je lui ai montré mon côté "cochon". Il m'a avoué qu'il faisait normalement des trucs comme avec des amis ou seul parce qu'il ne voulait pas me décevoir. Je ne me suis jamais senti plus connecté à lui ou à moi-même.

Petit à petit, Pam a commencé à renouer avec diverses parties «perdues» d'elle-même. Heureusement, son mari a été extrêmement favorable à ce voyage, applaudissant les efforts de sa femme pour se déshabiller émotionnellement.

Six mois plus tard, elle a franchi une étape très effrayante : quitter un emploi qui n'avait jamais été confortable : « Être un conseiller financier a toujours été si faux, mais c'est ce que ma famille a encouragé, alors c'est ce que j'ai fait. »

Bien qu'elle ait subi une baisse de salaire drastique pour travailler dans une organisation à but non lucratif, elle se sent riche dans son âme.

Faites le dur travail d'apprendre à vous accepter à l'intérieur et à l'extérieur pour la créature glorieuse, si imparfaite, que vous êtes, et le port du masque sera une alouette, pas un acte de dégoût de soi.


Affirmez votre vrai moi authentique - Psychologie

Crédit photo : Antoine Gady

Avez-vous toujours l'impression de pouvoir être vous-même ou pensez-vous que vous devez parfois changer qui vous êtes dans certaines situations ? Si vous êtes comme beaucoup de gens, vous pouvez parfois vous sentir inauthentique, en d'autres termes, que vous ne pouvez pas agir d'une manière qui reflète ce que vous ressentez vraiment. Cependant, les psychologues ont suggéré que l'authenticité (un concept important en psychologie positive) peut être un élément clé du bien-être et, surtout, qu'il est possible d'augmenter notre authenticité dans notre vie quotidienne. Dans l'article d'aujourd'hui, je passerai en revue la recherche sur l'authenticité, discuterai de sa relation avec le bien-être et proposerai des moyens de travailler pour cultiver l'authenticité.

"Je pense que lorsque vous êtes authentique, vous finissez par suivre votre cœur et vous vous placez dans des endroits, des situations et des conversations que vous aimez et que vous appréciez. Neil Pasricha, auteur du blog 1000 Awesome Things

Qu'est-ce que l'Authenticité ?

Le psychologue Kennon Sheldon et ses collègues décrivent un comportement authentique comme un comportement que nous avons librement choisi et qui nous permet d'exprimer qui nous sommes. En d'autres termes, les personnes authentiques agissent d'une manière qui reflète leurs valeurs et leur identité. L'authenticité peut être difficile à définir car elle est différente pour chacun. Par exemple, un comportement qui peut sembler authentique pour une personne peut sembler inauthentique pour quelqu'un d'autre. En fin de compte, cependant, l'authenticité implique de se sentir « vous-même » et de ne pas avoir l'impression de porter un « masque » qui empêche les autres de voir qui vous êtes. En psychologie humaniste, l'authenticité est considérée comme cruciale pour le bien-être, et un manque d'authenticité peut entraîner une psychopathologie.

Selon Alex Wood (qui est connu pour ses études en psychologie positive) et ses collègues, l'authenticité a trois composantes. Le premier composant, auto-aliénation, fait référence au fait que quelqu'un a l'impression de se connaître et de se comprendre (puisqu'une personne qui ne se comprend pas vraiment se sentirait plus aliénée et moins authentique). Le deuxième composant est vie authentique, ce qui implique de sentir que vos comportements reflètent vos vrais sentiments. Le troisième élément est accepter l'influence extérieure, qui implique de changer ses comportements pour s'adapter ou d'agir d'une manière que les autres pensent que vous devriez, et est considéré comme un signe de moins d'authenticité.

La plupart des gens agissent-ils de manière authentique tout le temps, ou changent-ils de comportement d'une situation à l'autre ? Les psychologues appellent la tendance des gens à changer leur comportement pour correspondre à une situation particulière autosurveillance. Autocontrôles élevés sont plus susceptibles de modifier leur comportement en fonction de l'environnement social dans lequel ils se trouvent, tandis que faible auto-surveillance ont tendance à agir de la même manière dans diverses situations. Vaut-il mieux être un auto-contrôle haut ou bas ? Les psychologues suggèrent qu'il y a des avantages et des inconvénients pour les deux : trop d'autosurveillance peut faire passer quelqu'un pour inauthentique, tandis que trop peu peut faire en sorte que quelqu'un soit considéré comme inflexible. Comme l'explique le psychologue Gregory Jantz pour La psychologie aujourd'hui, « Bien que l'adaptation à votre environnement soit certainement bénéfique dans certaines situations, changer complètement de personnalité est problématique. » En d'autres termes, il est normal de ne pas exprimer exactement ce que vous pensez ou ressentez tout le temps. Par exemple, si votre ami est un très mauvais chanteur, vous ne voudrez peut-être pas lui dire cela pour épargner ses sentiments, mais c'est différent d'être inauthentique. En d'autres termes, il est important de trouver un équilibre entre s'exprimer et surveiller la situation pour décider de la façon la plus appropriée de répondre dans un contexte donné.

Les gens authentiques sont-ils plus heureux ?

Neil Pasricha, auteur du blog 1000 Awesome Things, explique dans une conférence TEDxToronto que l'authenticité peut être la clé pour vivre une bonne vie : « Je pense que lorsque vous êtes authentique, vous finissez par suivre votre cœur, et vous vous mettez dans des endroits et situations et dans les conversations que vous aimez et que vous appréciez. Vous rencontrez des gens avec qui vous aimez parler. Vous allez dans des endroits dont vous avez rêvé. Et vous finissez par suivre votre cœur et vous sentir très épanoui. En d'autres termes, il suggère que l'authenticité pourrait être liée au bonheur si elle nous amène à poursuivre des choses qui nous sont plus agréables et épanouissantes.

Que dit la recherche : les personnes les plus authentiques sont-elles vraiment plus heureuses ? Dans une étude, les chercheurs ont découvert que les personnes qui obtenaient des scores plus élevés sur une mesure de la vie authentique rapportaient un plus grand bonheur, des émotions plus positives et une plus grande estime de soi que les personnes qui déclaraient être moins authentiques. Des personnes plus authentiques ont également déclaré avoir de meilleures relations avec les autres et plus de croissance personnelle. Des résultats similaires ont été trouvés dans une autre étude : des personnes plus authentiques se sont révélées plus heureuses dans leur vie et ont une meilleure estime de soi.

Une autre étude a demandé aux participants à quel point ils se sentaient authentiques dans différents rôles de la vie (par exemple, dans des rôles tels qu'ami, employé, étudiant, etc.). Les chercheurs ont découvert que, lorsque les gens se sentaient plus authentiques dans un rôle particulier, ils se sentaient moins névrosés et étaient plus satisfaits de ce rôle particulier. De plus, lorsque les participants se sentaient plus authentiques en général (la moyenne de leur authenticité dans différents rôles de la vie), ils avaient une plus grande estime de soi et avaient moins de stress, d'anxiété et de dépression. Bien que ces études ne montrent pas que l'authenticité entraîne nécessairement un plus grand bien-être, elles suggèrent que l'authenticité peut être une partie importante de la santé psychologique.

Authenticité et relations

Les chercheurs ont également découvert que les personnes plus authentiques peuvent être plus heureuses dans leurs relations avec les autres. Dans une étude, les participants qui étaient dans des relations amoureuses ont été invités à remplir des sondages sur leur style d'attachement, à quel point ils se sentaient authentiques dans leur relation actuelle et ce qu'ils ressentaient à propos de leur relation. Les participants qui ont déclaré plus d'authenticité dans leurs relations ont obtenu des scores inférieurs sur une mesure de évitement de l'attachement— c'est-à-dire que les participants plus authentiques n'ont pas ressenti le besoin d'éviter la proximité dans leurs relations. Les chercheurs ont également découvert que se sentir plus authentique dans une relation particulière était lié à une plus grande satisfaction à l'égard de la relation dans son ensemble.

Pourquoi les gens se comportent-ils de manière inauthentique ?

"Pour que la connexion se produise, nous devons nous permettre d'être vus, vraiment vus." – Brené Marron

Bien que les personnes authentiques aient tendance à avoir des relations plus heureuses, de nombreuses personnes peuvent éviter l'authenticité dans leurs relations parce qu'elles craignent le rejet. Comme l'explique Jantz, les gens sont souvent inauthentiques parce qu'ils croient que c'est ce que les autres veulent voir : « au lieu de vous présenter comme vous-même, vous vous présentez comme la personne que vous pensez que tout le monde aimera. »

Ironiquement, cependant, nous présenter de la manière dont nous pense que les autres veulent peut en fait nous gêner lorsque nous travaillons à établir des relations étroites avec les autres. La psychologue et chercheuse Brené Brown explique qu'être authentique dans nos interactions avec les autres est crucial pour développer des relations significatives. Brown explique que "pour que la connexion se produise, nous devons nous permettre d'être vus, vraiment vus". Lorsque Brown a étudié des participants à la recherche qui se sentaient épanouis et connectés aux autres dans leur vie personnelle, elle a découvert qu'ils avaient quelque chose en commun : ils étaient capables d'être fidèles à eux-mêmes : « en raison de l'authenticité, ils étaient prêts à abandonner qui ils pensaient qu'ils devaient être pour être ce qu'ils étaient. En d'autres termes, l'authenticité semble être cruciale pour développer la proximité et la connexion aux autres, mais, paradoxalement, la peur du rejet peut être ce qui nous empêche d'exprimer notre moi authentique.

Cependant, il est important de noter que certaines personnes peuvent craindre d'être elles-mêmes authentiques, car elles craignent que leur entourage ne les soutienne pas. Par exemple, pour les personnes LGBT, les personnes qui peuvent être confrontées à l'oppression religieuse ou les personnes qui ont des handicaps invisibles, être ouvert sur son moi authentique peut impliquer de plus grands risques. Dans une étude, les chercheurs ont testé cette idée en demandant aux personnes LGB ce qu'elles pensaient des différents types de situations sociales dans lesquelles elles se trouvaient (comme avec des amis, avec la famille ou avec des collègues). Les chercheurs ont découvert que lorsque les personnes LGB estimaient qu'un environnement social particulier soutenait leur autonomie - en d'autres termes, qu'elles se sentaient capables d'être qui elles sont vraiment - elles étaient plus ouvertes sur leur orientation sexuelle, et dans cet environnement, elles avaient des niveaux de dépression et une meilleure estime de soi. Il est important de noter que le fait de s'adresser à des personnes qui contrôlaient davantage et acceptaient moins était ne pas lié à un bien-être supérieur. En d'autres termes, le manque de soutien peut être un obstacle important pour être soi-même authentique. Cependant, trouver des personnes plus favorables et plus tolérantes avec qui s'entourer peut parfois être une première étape importante pour vivre de manière plus authentique.

Vivre de manière plus authentique

Compte tenu de l'importance de l'authenticité, comment pouvons-nous travailler pour vivre de manière plus authentique ? Les psychologues ont trouvé plusieurs techniques que nous pouvons utiliser pour augmenter le sentiment d'authenticité dans notre vie quotidienne.

  • Redéfinissez ce que signifie la vulnérabilité. Dans sa conférence TED « Listening to Shame », Brown explique qu'une chose que nous pouvons faire est de redéfinir la vulnérabilité comme un acte courageux. Elle souligne que les gens ne montrent souvent pas de vulnérabilité parce qu'ils ne veulent pas paraître faibles. Mais lorsque nous nous ouvrons, les autres sont plus susceptibles d'applaudir notre bravoure que de nous juger. En d'autres termes, une façon de travailler pour être plus authentique est de nous rappeler qu'être vulnérable et authentique est en fait un signe de bravoure et de courage.
  • Cultivez la pleine conscience. Jantz explique qu'il est courant que les gens aient du mal à rester concentrés sur le moment présent. Il soutient que rester présent et attentif est la clé de l'authenticité : « Maîtriser l'art de la présence est peut-être le moyen le plus efficace de garantir l'authenticité dans n'importe quelle situation. » Si vous voulez essayer d'être plus attentif dans les situations de tous les jours, c'est en fait plus facile que vous ne le pensez : vous pouvez essayer une application téléphonique pour augmenter la pleine conscience, ou incorporer une courte pratique de pleine conscience de 30 secondes dans votre routine quotidienne.
  • Recherchez des situations qui vous permettent d'être authentique. Les chercheurs ont suggéré que la conscience de soi est une composante importante de l'authenticité. Selon Jantz, une façon de devenir plus authentique est d'utiliser cette conscience de soi pour déterminer quelles situations et quels contextes nous permettent d'être plus authentiques. Si vous souhaitez développer ce type de conscience de soi, la psychothérapie peut être un espace sûr pour vous aider à comprendre qui vous êtes vraiment. En particulier, l'approche humaniste de la psychothérapie considère l'authenticité comme particulièrement importante. Les thérapeutes qui suivent une approche humaniste de la psychologie s'efforcent d'être authentiques dans leurs interactions avec les clients et aident les clients à cultiver ce type d'authenticité pour eux-mêmes.

Les psychologues ont découvert que vivre avec authenticité semble être une partie importante du bien-être. Les personnes authentiques ont tendance à être plus heureuses, à avoir une meilleure estime d'elles-mêmes et à se sentir mieux dans leurs relations. Malgré cela, de nombreuses personnes ont parfois du mal à être authentiques, surtout si elles craignent d'être rejetées. Cependant, en devenant plus à l'aise avec la vulnérabilité, en travaillant pour être plus attentif et en examinant la psychothérapie comme un moyen de comprendre qui vous êtes et qui vous voulez être, il est possible de vivre de manière plus authentique.

Lecture supplémentaire :

  • Brafman, R. (2008). L'authenticité mène-t-elle au bonheur ? La psychologie aujourd'hui. https://www.psychologytoday.com/blog/dont-be-swayed/200808/does-authenticity-lead-happiness
  • Brown, B. (2010). Le pouvoir de la vulnérabilité. TEDxHouston. https://www.ted.com/talks/brene_brown_on_vulnerability
  • Brown, B. (2012). Écouter la honte. TED. https://www.ted.com/talks/brene_brown_listening_to_shame
  • Furnham, A. (2017). Surveillance de soi : Êtes-vous un auto-surveillant élevé ou faible ? La psychologie aujourd'hui. https://www.psychologytoday.com/blog/sideways-view/201701/monitoring-the-self-are-you-high-or-low-self-monitor
  • Goldman, B.M., & Kernis, M.H. (2002). Le rôle de l'authenticité dans le fonctionnement psychologique sain et le bien-être subjectif. Annales de l'Association américaine de psychothérapie, 5(6), 18-20. https://www.researchgate.net/profile/Brian_Goldman3/publication/251802973_The_role_of_authenticity_in_healthy_psychological_functioning_and_subjective_well-being
  • Jantz, G.L. (2015). 4 façons d'être une personne plus authentique. La psychologie aujourd'hui. https://www.psychologytoday.com/blog/hope-relationships/201503/4-ways-be-more-authentic-person
  • Kaufman, S.B. (2016). Du grain et de l'authenticité. Esprit scientifique américain. https://blogs.scientificamerican.com/beautiful-minds/grit-and-authenticity/
  • Legate, N., Ryan, R. M., & Weinstein, N. (2012). Est-ce que sortir est toujours une « bonne chose » ? Explorer les relations de soutien à l'autonomie, d'extériorisation et de bien-être pour les personnes lesbiennes, gaies et bisexuelles. Psychologie sociale et sciences de la personnalité, 3(2), 145-152. http://selfdeterminationtheory.org/SDT/documents/2012_LegateRyanWeinstein_SPPS.pdf
  • Lopez, F.G., & Rice, K.G. (2006). Développement préliminaire et validation d'une mesure de l'authenticité de la relation. Journal de psychologie du conseil, 53(3), 362-371. http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.559.5686&rep=rep1&type=pdf
  • Pasricha, N. (2010). Les 3 A de génial. TEDxToronto. https://www.ted.com/talks/neil_pasricha_the_3_a_s_of_awesome
  • Pedersen, T. Autosurveillance. PsychCentral. https://psychcentral.com/encyclopedia/self-monitoring/
  • Sheldon, K.M., Ryan, R.M., Rawsthorne, L.J., & Ilardi, B. (1997). Trait self et vrai self : variation des rôles croisés dans les traits de personnalité des Big-Five et ses relations avec l'authenticité psychologique et le bien-être subjectif. Journal de la personnalité et de la psychologie sociale, 73(6), 1380-1393. https://www.researchgate.net/profile/Barbara_Ilardi/publication/232491028_Trait_Self_and_True_Self_Cross-Role_Variation_in_the_Big-Five_Personality_Traits_and_Its_Relations_With_Psychological_Authenticity_and_Subjective_Well
  • Wood, A. M., Linley, P. A., Maltby, J., Baliousis, M., & amp Joseph, S. (2008). La personnalité authentique : une conceptualisation théorique et empirique et le développement de l'échelle d'authenticité. Journal de psychologie du conseil, 55(3), 385-399. https://www.researchgate.net/publication/42739517_The_Authentic_Personality_A_Theoretical_and_Empirical_Conceptualization_and_the_Development_of_the_Authenticity_Scale

À propos de cette contributionr : Elizabeth Hopper a obtenu son doctorat en psychologie de l'Université de Californie à Santa Barbara, où elle a mené des recherches sur la psychologie positive et la gratitude. Avant de fréquenter l'UCSB, elle a obtenu son baccalauréat en psychologie et en études sur la paix et les conflits de l'UC Berkeley et a travaillé dans un laboratoire de recherche à l'UC San Francisco pour étudier la psychologie de la santé. Ses intérêts de recherche incluent la gratitude, les émotions positives, les relations intimes et la santé. Lorsqu'elle n'écrit pas sur la psychologie, on trouve souvent Elizabeth en train d'explorer la région de la baie et de passer du temps avec son chien, Luna. En plus de HealthyPsych, les écrits d'Elizabeth ont également été publiés par le Greater Good Science Center.


« Comment vivre votre meilleure vie qui soit authentiquement alignée, c'est de toujours, toujours vous souvenir du « pourquoi ? »

Pourquoi êtes-vous si passionné par l'alignement avec l'univers ?

Réfléchissez à votre réponse et ancrez cette intention profondément enracinée dans la Terre Mère, faites une pause puis laissez-la partir. Mère/Père/Dieu/univers s'occupera du reste et saura sans aucun doute que la réponse viendra. Regardez et écoutez les murmures, les signes et soyez curieux.

Vivez dans l'excitation de ce qui viendra toujours, rappelez-vous, c'est pourquoi l'univers s'occupera du « comment ! »"

Ramie Haas est hypnothérapeute et praticienne Reiki.


La vérité qui dérange sur votre moi &ldquoAuthentic&rdquo

Tout le monde veut être authentique. Vous voulez être fidèle à vous-même, pas un adepte servile des attentes sociales. Vous voulez &ldquoliver votre meilleure vie», poursuivant vos désirs particuliers, plutôt que de vous conformer à tout ce que tout le monde pense que le bonheur exige. Des études ont même montré que le sentiment d'authenticité peut aller de pair avec de nombreux avantages psychologiques et sociaux : une meilleure estime de soi, un plus grand bien-être, de meilleures relations amoureuses et une meilleure performance au travail.

Mais l'authenticité est une chose glissante. Bien que la plupart des gens définissent l'authenticité comme agissant conformément à votre ensemble idiosyncratique de valeurs et de qualités, la recherche a montré que les gens ressentir plus authentiques lorsqu'elles se conforment à un ensemble particulier de qualités socialement approuvées, telles qu'être extraverti, émotionnellement stable, consciencieux, intellectuel et agréable.

C'est le paradoxe de l'authenticité : afin de récolter les nombreux avantages de se sentir authentique, vous devrez peut-être trahir votre vraie nature.

Du point de vue de la science psychologique, une personne est considérée comme authentique si elle répond à certains critères. Les personnes authentiques ont une connaissance d'elles-mêmes considérable et sont motivées à en apprendre davantage sur elles-mêmes. Ils sont également intéressés à comprendre leurs forces et leurs faiblesses, et ils sont prêts à réfléchir honnêtement aux commentaires, qu'ils soient flatteurs ou non.

Plus important encore, les personnes authentiques se comportent conformément à leurs valeurs et qualités uniques, même si ces particularités peuvent entrer en conflit avec les conventions sociales ou d'autres influences externes. Par exemple, les personnes introverties sont authentiques lorsqu'elles sont silencieuses lors d'un dîner, même si les conventions sociales exigent que les invités génèrent une conversation.

Mais un certain nombre d'études ont montré que les gens sentiments d'authenticité sont souvent façonnés par autre chose que leur fidélité à leurs qualités uniques. Paradoxalement, le sentiment d'authenticité semble lié à une sorte de conformité sociale.

Dans ces études, les gens sont d'abord invités à caractériser les qualités qui reflètent leur vrai moi. Ensuite, ils effectuent des évaluations&mdash quotidiennement ou une fois par semaine sur une période de plusieurs semaines&mdashsur la mesure dans laquelle leur comportement reflétait leurs qualités et dans quelle mesure ils se sentaient authentiques. Nous nous attendrions à ce que les gens se sentent plus authentiques les jours où leur comportement correspond étroitement à leur modèle unique de valeurs et de qualités.

Considérez deux personnes qui diffèrent dans la mesure où elles évitent de se quereller avec d'autres personnes. Disons que Jane est agréable et que John est hostile. Un jour où chacun se dispute avec quelqu'un, on s'attendrait à ce que Jane déclare se sentir moins authentique que John parce qu'elle s'est engagée dans un comportement qui est incompatible avec ses qualités idiosyncratiques.

Au lieu de cela, la recherche révèle que les gens déclarent se sentir plus authentiques lorsque leur comportement confirme un modèle spécifique de qualités : à savoir, lorsqu'ils sont extravertis, émotionnellement stables, consciencieux, intellectuels et agréables. C'est-à-dire que nous nous sentons plus authentiques lorsque nous agissons comme un croisement entre l'invité parfait et le parfait collègue. Par conséquent, malgré leurs différences de personnalité, la recherche suggère que les deux Jane et John rapporteraient s'être sentis inauthentiques un jour où ils se disputaient avec quelqu'un.

Dans notre laboratoire et d'autres laboratoires qui étudient l'authenticité, nous avons tendance à étudier des personnes de pays où les pratiques et les institutions parentales jouent un rôle dans le renforcement des comportements qui sont socialement extravertis, équilibrés, fiables, compétents et agréables pour les autres.

La recherche a montré que nous considérons les gens comme moins que pleinement humains lorsqu'ils ne se conforment pas aux conventions sociétales. For example, people with soiled clothes do not conform to societal conventions surrounding hygiene, and they tend to be treated as less than completely human.

So, when it comes time to actually make a judgment about our own authenticity, we may use criteria that are closer to how we judge the authenticity of an object such as food. A passion fruit tiramisu may be unique, but the authenticity of tiramisu is judged by its conformity to a conventional recipe. Similarly, it appears that the more we conform to social conventions about how a person should act, the more authentic we feel.

We want to believe that authenticity will bring us benefits. It&rsquos not surprising that businesses such as Microsoft, BlueCross BlueShield, and Gap have worked with consultants to leverage authenticity in the workplace. However, until we learn more about whether being authentic reaps the same benefits as sentiment authentic, we are left with a tough decision between loyalty to our true selves and conformity to social convention.

Les opinions exprimées sont celles des auteurs et ne sont pas nécessairement celles de Scientific American.


For 31% you are: Ready to learn about your true self? You are loyal to all you know - especially to those most important in your life. You should be proud of your accomplishments, and should remember to put yourself first sometimes. You are one of the few who are most concerned about others, and while that is a wonderful, enviable quality, self-care is not selfishness. This is a great way to be, so congratulations!
25% of 126606 quiz participants had this profile!

You could also get this result:
For 31% you are: Ready to learn about your true self? You are like a burning flame. People in your life depend on you to warm their hearts and to light their way to the places they need to go. You don't often put yourself first, but you need to sometimes. You have so many followers, but you can't help them all, as much as you might want to. This is a great way to be, so congratulations!

For 31% you are: Ready to learn about your true self? You are true to yourself, and to your family. You don't have trouble telling others they are wrong, and can stand up for yourself. Bien pour vous! So many are shrinking back, afraid to be honest with themselves and others. Pas toi. You are all about understanding what is real. This is a great way to be, so congratulations!

You are loyal to all you know - especially to those most important in your life. You should be proud of your accomplishments, and should remember to put yourself first sometimes. You are one of the few who are most concerned about others, and while that is a wonderful, enviable quality, self-care is not selfishness. This is a great way to be, so congratulations!

This is basically telling me to be more selfish.

For 31% you are: Ready to learn about your true self? You are bubbly and have a happy personality. You are lovely and are going far in life! But don't ever let other people push you around. People will try, since you're so good-natured. You don't have to go on the offensive or defensive just be aware and ready to protect yourself when you need to. Knowledge is power, but don't be overpowered with skepticism. Just be wonderful you, with some extra wisdom added to the mix. This is a great way to be, so congratulations!
7% of 123814 quiz participants had this profile!

You could also get this result:
For 31% you are: Ready to learn about your true self? You are calm like a lake on a sunny day or a peaceful evening. You know where to go when all the others are lost. You are serene and strong for yourself and for others. Lead them well, and in doing so, you'll protect yourself as well, and build wonderful relationships that will last a lifetime. This is a great way to be, so don't change a thing!

chiz whiz, i'm two ppl, WHY YOU DO THIS TO ME! I JUST WANTED TO HAVE AN UNDERSTANDING OF WHO I WAS, AND IT SAYS THIS!

For 31% you are: Ready to learn about your true self? You are loyal to all you know - especially to those most important in your life. You should be proud of your accomplishments and should remember to put yourself first sometimes. You are one of the few who are most concerned about others, and while that is a wonderful, enviable quality, self-care is not selfishness. This is a great way to be, so congratulations!

I am 100% sure this is false. I am not loyal. I am very selfish. I do not care about other people unless they really are important to me.

For 31% you are: Ready to learn about your true self? You are like a burning flame. People in your life depend on you to warm their hearts and to light their way to the places they need to go. You don't often put yourself first, but you need to sometimes. You have so many followers, but you can't help them all, as much as you might want to. This is a great way to be, so congratulations!
13% of 123665 quiz participants had this profile!

My True Self
For 38% you are: Ready to learn about your true self? You are bubbly and have a happy personality. You are lovely and are going far in life! But don't ever let other people push you around. People will try, since you're so good-natured. You don't have to go on the offensive or defensive just be aware and ready to protect yourself when you need to. Knowledge is power, but don't be overpowered with skepticism. Just be wonderful you, with some extra wisdom added to the mix. This is a great way to be, so congratulations!
7% of 123528 quiz participants had this profile!

For 23% you are: Ready to learn about your true self? You are loyal to all you know - especially to those most important in your life. You should be proud of your accomplishments, and should remember to put yourself first sometimes. You are one of the few who are most concerned about others, and while that is a wonderful, enviable quality, self-care is not selfishness. This is a great way to be, so congratulations!
26% of 123071 quiz participants had this profile!

You could also get this result:
For 23% you are: Ready to learn about your true self? You are calm like a lake on a sunny day or a peaceful evening. You know where to go when all the others are lost. You are serene and strong for yourself and for others. Lead them well, and in doing so, you'll protect yourself as well, and build wonderful relationships that will last a lifetime. This is a great way to be, so don't change a thing!

Or even this one:
For 23% you are: Ready to learn about your true self? You are like a burning flame. People in your life depend on you to warm their hearts and to light their way to the places they need to go. You don't often put yourself first, but you need to sometimes. You have so many followers, but you can't help them all, as much as you might want to. This is a great way to be, so congratulations!


What does being your 'authentic self' actually mean?

We hear all the time from self-development books, podcasts or instagram coaches that we should be our ‘authentic selves’. On a run the other day, I heard the term again and started to question what it actually means to be our ‘authentic selves’ and how do we get there? Here’s a deep dive…

Brene Brown says it best: “Authenticity is the daily practice of letting go of who we think we are supposed to be and embracing who we actually are.”

Being your true authentic self means that what you say in life aligns with what your actions. This means, you are being your true self through your thoughts, words, and actions. It goes beyond what your job title is, what possessions you own, or a role you play for someone (e.g. sister, best friend, wife).

This is also in contrast to not being our authentic self putting up a facade. We see this so often in the form of only showing our best edited self the highlight reel we like to show on instagram that shows perfection and not the messy unknown. We also have the pressure of social norms (wanting to be liked and fitting in) that can slowly chip away at the core of our authenticity. We layer ourselves with masks of what others will accept.

The benefit of being our authentic selves

When we are authentic, we stay true to ourselves, and who we genuinely are. We are present in the here and now. We can clearly define and maintain boundaries. We do what makes us happy, we follow our passions regardless of who we disappoint, or how it may be perceived by others. We have the opportunity for others to love us and accept us for who we are at our core. When we are being authentic, we are being vulnerable we are showing all parts of us, the good with the bad. When we do this, we allow for more intimate and honest relationships, and we allow for true acceptance and unconditional love.

The cons of being our authentic selves

Living a life of authenticity is a constant effort and this can mean sacrifice. Not everyone in our lives will respond well to our authentic selves because of how it may impact them. When we are being authentic, we are being vulnerable we are showing all parts of us, the good with the bad.

How do we know if we’re being our authentic selves?

What we do gives us a sense of purpose or fulfilment, rather than feeling drained and lacking energy. Our relationships are based off of honesty, and genuine respect for who we truly are. We have confidence and self-love in who we are, and proud to share that person with others.

Here are some tips to become more of our authentic selves:

Maintain alignment between what you feel and need and what you say and do.

Journal to bring your awareness to your actions and thoughts: What does it feel like when you are more authentic vs when you are “presenting?” Do feel happy or guilty when you are being authentic, or are you drained? Are your thought different: are you more positive, negative, are you more or less focused on materialistic things? You could also use our monthly guide for self reflection, goal setting and creating inspired action.

Connect with your loved ones: The next time someone asks: “How are you ?” Really think about your answer before you so quickly responding. It’s a simple interaction, but it’s an easy moment to create authentic connection instead of an empty answer.

Speak up for yourself and ask for what you want and maintain your boundaries, especially around the level of energy you can handle being around or taking in.

Developing and revealing our authenticity is a process, that you need to be patient with. When in doubt, ask yourself if your thoughts and feelings match your behaviours, because that is where the true authenticity lies.


Being Your True Self at Work: Integrating the Fragmented Research on Authenticity in Organizations

In tandem with a surge of public interest in authenticity, there is a growing number of empirical studies on individual authenticity in work settings. However, these studies have been generated within separate literatures on topics such as authentic leadership, emotional labor, and identity management, among many others, making it difficult for scholars to integrate and build on the authenticity research to date. To facilitate and advance future investigations, this article reviews the extant empirical work across 10 different authenticity constructs. Following our research review, we use a power lens to help synthesize our major findings and insights. We conclude by identifying six directions for future research, including the need for scholars to embrace a multifaceted view of authenticity in organizations. Overall, our review both reinforces and tempers the enthusiasm in contemporary discussions of authenticity in the popular and business press.


Voir la vidéo: Anges terrestres, affirmez-vous!: Comment être aimant plutôt que trop gentil - Doreen Virtue (Décembre 2021).