Informations

Étude montrant comment différents âges d'enfants apprennent à équilibrer des objets

Étude montrant comment différents âges d'enfants apprennent à équilibrer des objets

J'essaie de retrouver la source d'une idée que j'ai vue dans un documentaire il y a quelque temps (désolé, je ne sais pas où !). , une barre qui a la même apparence sur toute sa longueur, mais qui est en fait plus lourde à une extrémité).

En gros, le programme a suggéré que : les jeunes enfants (tout-petits ?) les enfants un peu plus âgés (5 ?) essaient d'équilibrer la barre à mi-chemin, et disent donc « ça ne s'équilibrera pas » ; enfants plus âgés, comprenez que la barre n'est pas uniformément pondérée et donc une fois de nouveau réaliser que l'expérimentation est nécessaire pour trouver le point d'équilibre.

Est-ce que j'imagine complètement que j'ai vu des recherches de ce genre? Ou est-ce que quelqu'un sait où je peux trouver un lien vers une telle recherche ?


Je suppose que vous pensez au travail de Karmiloff-Smith. Voici un extrait d'un article de 1988 correspondant presque exactement à la description.

On a demandé aux enfants d'équilibrer une série de blocs sur un support métallique étroit. Certains des blocs avaient leur poids uniformément réparti et équilibré en leur centre géométrique. D'autres avaient été percés avec du plomb à une extrémité et, bien qu'ils aient semblé identiques au premier type, ils étaient en fait très décentrés.

[… ]

Très brièvement, il a été montré que les enfants de 4 et 5 ans pouvaient faire cette tâche très facilement. Ils ont simplement pris chaque bloc, l'ont déplacé le long du support jusqu'à ce qu'ils sentent la direction du déséquilibre et l'ont corrigé en utilisant la rétroaction proprioceptive jusqu'à ce que le bloc s'équilibre. En revanche, les enfants de 6 à 7 ans plaçaient chaque bloc en son centre géométrique et étaient donc incapables d'équilibrer autre chose que les blocs où le poids était uniformément réparti. Enfin, les 8 à 9 ans ont pu équilibrer tous les types de bloc, tout comme les sujets les plus jeunes.

Je ne connais pas très bien l'auteur, mais étant donné le temps de publication et la terminologie, cela semble être un prédécesseur théorique des travaux plus récents sur la cognition incarnée, les systèmes dynamiques et la psychologie écologique.

Karmiloff-Smith, A. (1988). L'enfant est un théoricien, pas un inductiviste*. Esprit et langage, 3(3), 183-196.


Voir la vidéo: Eemilin päivä Hyvinkään sairaalassa (Décembre 2021).