En détail

Se regarder dans le miroir: un acte héroïque

Se regarder dans le miroir: un acte héroïque

À mon avis, et je le dis en connaissance de cause car c'est une expérience très personnelle, je considère que se regarder dans le miroir est un acte héroïque.

Après un long moment, et dans un acte de bravoure qui me surprend moi-même, je me suis revu dans le miroir.

Et je veux dire VERME, ne pas me regarder pendant que je me rase, ou voir ce que j'ai dans les yeux, si j'ai des dents impeccablement propres, ou si je devrais me couper les cheveux à nouveau.

Me voir. Regardez-moi droit dans les yeux, sans hâte, sans jugements, avec toute l'attention, et ne regardez pas avec honte ou évitez-le lâche.

REGARDER à celui qui m'a accompagné depuis ma naissance et m'a suivi dans chacun des changements - physiques et mentaux - et ne pas l'éviter, ne pas dévier d'urgence comme dans les looks décontractés avec lesquels parfois - sans le vouloir - je me retrouve .

C'est un exercice difficile.

Nous avons tous quelque chose à nous reprocher, à regretter ou à avoir honte.

Nous nous sentons tous coupables de quelque chose.

Dans la plupart des cas, nous en venons à nous accepter - car il n'y a pas d'autre choix ... - dans les aspects où nous ne nous aimons pas, mais nous manquons presque toujours d'une acceptation globale et inconditionnelle.

Nous manquons de compréhension et d'admission de l'imperfection qu'implique le fait d'être humain, et nous nous aimons dans des aspects isolés mais nous ne sommes pas en mesure de mettre un 10 dans l'ensemble global. Pas même un 9. Pas un 8.

Je l'ai déjà écrit: VOIR dans le miroir - pas seulement en se regardant - garder ses yeux quelques minutes et ne pas émettre de reproche, ou une chaîne d'entre eux, est un peu moins impossible.

Immédiatement les malquencias et les jugements de différents calibres apparaissent que nous avons réservés.

Il est si difficile de s'aimer dans les "imperfections"!

Difficile de se sentir fier de soi malgré les "erreurs"!

C'est-à-dire: nous sommes tellement injustes ...!

Je ne sais pas pourquoi tant de gens ont un sentiment de colère envers nous-mêmes pour ce que nous n'avons pas fait "bien", pour ce que nous ne savions pas résoudre correctement, pour cette réponse, pour endurer tant de choses sans se rebeller ... chacun a ses raisons. Et nous partageons presque tous la même insatisfaction parce que nous n'avons pas atteint la perfection à chaque instant de notre vie. Et nous partageons également la difficulté de nous pardonner.

Pardonner, c'est admettre que nous sommes humains, accepter ce qui s'est passé - quoi qu'il en soit - et nous accueillir - sans jugement et sans reproche - comme nous sommes aujourd'hui et avec ce qu'il y a.

Maintenant, aujourd'hui, je me regarde et je me sens calme quand je me vois. Je m'accepte Mais pas avec résignation, mais avec compréhension. Et merci.

J'ai toujours fait les choses avec bonne volonté, même si je n'ai pas toujours eu raison dans mes décisions. C'est ce qu'il y a. C'est ce qui s'est passé. C'est ce que j'ai. C'est ce que j'ai été et ce que je suis.

Une autre chose est que ma volonté, en ce moment, est d'être attentif pour parvenir à une relation cordiale, au moins, avec des aspirations à être bonnes à court terme, et dans le but ultime de devenir excellent.

Une autre chose est que mon but est toujours à la recherche de l'opportunité de manifester mon amour, mes soins, mon acceptation - dans le bien et le mal, dans la santé et dans la maladie, jusqu'à ce que la mort me sépare de moi ... - , et que peu à peu j'ose me sourire, me regarder plus longtemps et avec sérénité, m'envoyer des messages d'amour silencieux, me remercier du bien qu'il a fait pour moi, reconnaître mes bonnes choses dans sa juste mesure, et que pouvoir m'embrasser devant le miroir et cette vision ne me réveille pas un sentiment de ridicule, mais celui d'une belle image de tendresse.

Je recommande l'expérience si vous pensez avoir suffisamment de préparation. Si vous n'avez pas l'air trop fort, commencez par quelques secondes.

Bien sûr, c'est une condition indispensable, non négociable, inévitable, que vous le fassiez par amour et par le désir d'une réconciliation inconditionnelle avec la partie de vous qui ne vous accepte pas du tout, que ce soit avec un amour authentique - oui, c'est possible -, étant Complet, gentil avec vous, et que vous vous présentiez la proposition d'un pacte qui vous mènera - à vous et à cette partie critique qui ne tolère pas certaines choses que, bien sûr, vous essayerez de résoudre - à une coexistence harmonieuse et à un reste de vie gentil et attentionné.

Je te laisse avec tes réflexions ...

Photo: //pixabay.com