L'information

Entretien avec Ana María Perales Blasco, parlant de la maladie d'Alzheimer

Entretien avec Ana María Perales Blasco, parlant de la maladie d'Alzheimer

Nous savons tous combien la santé est importante. Si nous parlons de santé mentale, nous pourrions le faire à partir de nombreuses approches et maladies. Cependant, nous voulons le faire dans cette interview sur une maladie qui affecte non seulement les personnes qui en souffrent évidemment mais aussi la famille et les amis qui la vivent jour après jour, ainsi qu'une société de plus en plus heureusement plus engagée dans la cause. On parle Alzheimer.

Pour cela nous allons et remercions tout d'abord votre attention et le temps accordé à:

Ana María Perales Blasco. Président de l'association Alzheimer Perales et de l'association Psicoactiu pour les malades mentaux.

Et bien Ana tout d'abord merci beaucoup pour votre attention pour cette interview, c'est vraiment un plaisir pour nous d'avoir des professionnels engagés comme c'est votre cas avec une maladie qui affecte malheureusement beaucoup de monde et que grâce à des professionnels comme vous c'est plus connu Notre objectif est de lui donner un peu plus de diffusion que nous imaginons toujours appréciée.

Comme nous l'avons vu, vous êtes président de l'association Alzheimer Perales ainsi que de l'association Psicoactiu pour les malades mentaux. Alors que nous voyons plus d'informations sur la psychologie, nous aimerions nous concentrer en particulier sur la maladie d'Alzheimer, en tant que sujet principal.

Si vous pensez vous rapprocher un peu de nos visiteurs, nous pouvons repartir de zéro, mais pas avant de vous demander de nous parler de vous Ana….

Je suis psychologue et pour le moment, je suis président de l'Association Alzheimer Perales et de l'Association Psychoactiu des problèmes de santé mentale.

Qu'est-ce que la maladie d'Alzheimer?

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui produit des changements dans le système nerveux central, en particulier dans le cerveau, et qui conduisent normalement à des troubles cognitifs. La maladie commence généralement par des problèmes de mémoire, bien qu'elle présente parfois des problèmes de désorientation grave, de ne pas pouvoir prendre des décisions de la vie quotidienne, de ne pas pouvoir continuer son travail, avec des comportements altérés ou des changements de personnalité.

Comment sont les premiers symptômes d'Alzheimer, le diagnostic et le traitement?

Comme je l'ai déjà dit, les premiers symptômes vont des pertes de mémoire, comme, par exemple, ne pas savoir où vous avez laissé des choses, je ne parle pas des erreurs normales et habituelles que nous avons tous, mais que cela devient quelque chose de constant et de très frappant . Ces mépris attirent généralement beaucoup l'attention sur la famille et les amis du patient. Pour donner un exemple de ces licenciements, laissez les clés dans le congélateur, oubliez le portefeuille tous les jours et ne réalisez pas non plus que vous avez oublié, retournez même chez vous et ne réalisez pas que vous avez oublié. La maladie évolue généralement peu à peu à partir de ces premiers symptômes et s'aggrave généralement. Pour que les symptômes ne s'aggravent pas et ne s’aggravent pas beaucoup, nous essayons d’avoir un traitement pharmacologique et d’autres traitements comme ceux que nous faisons au sein de l’association Alzheimer Perales. L'évolution de la maladie est généralement de plusieurs années. Il est facile de passer 10 ans d'évolution depuis le diagnostic.

Combien de personnes en Espagne souffrent de cette maladie environ, ainsi qu'au niveau européen / mondial d'une manière estimée?

Actuellement, plus de 46 millions de personnes souffrent de démence dans le monde, un chiffre supérieur à l'ensemble de la population espagnole.

Si la tendance se poursuit comme auparavant, en 2050, il y en aura 131,5 millions.

Concernant la maladie d'Alzheimer et d'autres types de troubles neurodégératifs, voici les chiffres:

Amérique - 9,4 millions.
Europe - 10,5 millions.
Afrique - 4 millions.
Asie - 22,9 millions.

Parlons de l'association Alzheimer Perales: quand est-il né et dans quel but exactement? Au fait, avec quelles délégations avez-vous sur le territoire national?

L'association Alzheimer Perales est née en 2013, mais c'est en 2010 que j'ai commencé à développer le projet de l'association. Cela commence par mon intérêt à améliorer et à pouvoir travailler sur tous ces problèmes que la maladie d'Alzheimer provoque, en particulier dans la partie psychologique de la maladie. J'ai commencé lentement, à étudier, à travailler avec des personnes atteintes d'Alzheimer ou d'autres démences. Il y a eu un moment où j'ai suscité l'intérêt d'un groupe de personnes pour la maladie et créé l'association. À l'heure actuelle, nous avons deux délégations dans la capitale de Valence, mais notre objectif est d'ouvrir autant de centres d'attention que possible.

Que pouvez-vous nous dire sur le Centre de stimulation avancée d'Alzheimer?

Le centre de stimulation avancée ALZPER, nous l'appelons CEALZ, est le centre où les gens travaillent dans certains ateliers avec des techniques d'intervention, telles que la thérapie Wii, l'atelier de mémoire, l'atelier de réminiscence, l'atelier d'orientation sur la réalité, Cela se fait quotidiennement. Nous travaillons également l'art-thérapie, la musicothérapie, l'orientation personnelle et familiale, le soutien familial et, en tant que nouveauté, nous avons un travail de stimulation à travers la réalité virtuelle.

Comment cette maladie affecte-t-elle un professionnel dédié à la santé mentale?

Impact comme suit. Au début, cela peut provoquer le désespoir de voir des gens souffrir. Ensuite, vous vivez avec le fait que les gens se détériorent et ne se rétablissent pas, sinon qu'ils s'aggravent petit à petit. En même temps, vous vivez aussi avec le côté positif, c'est qu'ils sont les meilleurs possibles et qu'ils sont heureux. C'est l'un de nos principaux objectifs.

On voit que vous proposez des techniques innovantes avec des ressources virtuelles, c'est quelque chose de vraiment intéressant, pouvez-vous nous dire ce que c'est?

En ce moment, nous avons commencé avec les premiers tests et nous travaillons dans différents domaines. Il consiste à utiliser la réalité virtuelle, qui est un système immersif dans lequel nous pouvons vivre de nombreuses sensations visuelles, auditives et tactiles de la réalité. Avec la réalité virtuelle, nous pouvons voyager à travers la France, sans bouger du site où nous travaillons. Nous pouvons jouer au tennis sans avoir un vrai terrain devant lui et cela nous permet de faire des utilisateurs dans des situations qui nous intéressent et d'aller travailler avec eux des choses importantes telles que où se trouvent les objets du quotidien ou où vous descendez la rue ou les stimulez avec des voyages qu'ils ne peuvent pas faire en ce moment ou avec des sensations audiovisuelles comme celles qu'ils peuvent ressentir dans une salle Snozelen. Nous commençons, mais nous pensons que c'est un immense domaine à développer.

Par conséquent, pensez-vous que la technologie sera l'avenir des traitements de santé mentale et si ce n'est pas un bon outil complémentaire?

Je ne pense pas que la technologie soit un outil complet. La technologie est toujours une aide. Mais c'est une aide considérable et bien sûr, ce sera un outil fondamental pour travailler avec ces problèmes et bien d'autres.

Quel niveau d'investigation de cette maladie peut-on considérer que nous ayons au niveau national et européen?

Nous parlerions de deux domaines de recherche. L'un serait le domaine médical et biologique, qui, à ma connaissance, si plusieurs essais cliniques sont en cours. L'Espagne participe dans le monde entier, mais ce n'est pas mon domaine et je commente car je connais le sujet. Et d'autre part, ce qui est plus psychologique, pour autant que je sache, il y a très peu de recherches. C'est vraiment dommage. Depuis ALZPER, nous essayons de mettre notre grain de sable dans cette direction.

De quelle équipe humaine et technologique votre association dispose-t-elle?

Nous avons une merveilleuse équipe. Sans lui, nous ne pourrions absolument rien faire. Ce sont les bénévoles, les collaborateurs et les étudiants qui nous aident chaque jour à pouvoir faire tout ce que nous faisons. Et la même chose nous arrive du côté technologique. Nous avons réussi à lever suffisamment d'argent pour faire un investissement, pour nous très important, dans tout ce qui est la technologie liée à la réalité virtuelle. Et puis nous gardons chaque jour petit à petit avec nos petits billets en argent. Mais bon ... ici nous résistons.

Des associations comme la vôtre bénéficient-elles d'une aide suffisante de l'administration ou des agences?

Jusqu'à présent, nous n'avons reçu aucune aide, même si nous nous attendons à ce que cela se produise dans un court laps de temps.

De quelles ressources externes disposez-vous et comment les personnes intéressées par votre travail peuvent-elles collaborer?

Les ressources externes, comme nous l'avons commenté, nous avons des gens formidables qui nous aident et financièrement nous avons eu des dons occasionnels, mais de très peu. Vous pouvez nous aider grâce à des dons. Sur notre site Web, vous trouverez toutes les informations.

Si nous visitons le site Internet de l'association Alzheimer Perales, nous constatons que vous proposez des formations et des conférences sur ce sujet. Mais à qui s'adresse-t-elle ou s'adresse-t-elle?

Nous discutons pour tout le monde. Parle aussi pour les étudiants, parle dans les écoles, les instituts, les écoles. Nous organisons également des conférences pour les étudiants universitaires, pour les professionnels de la santé. Et nous discutons avec le grand public, afin qu'il soit au courant de la maladie d'Alzheimer, qu'il prenne conscience et puisse nous soutenir. On parle aussi de prévention. Nous annonçons toujours, sur notre site Internet et sur les réseaux sociaux, toutes ces activités. Et puis nous allons selon ce que les conseils municipaux ou autres associations nous appellent, nous faisons des discussions informatives.

Pouvez-vous nous parler d'un événement à venir auquel vous devez être attentif?

Oui Le samedi 28 avril, nous avons une journée de formation, conçue pour les professionnels et les familles, qui souhaitent connaître des questions très intéressantes. Ces questions sont, par exemple, tout notre travail que nous menons avec la réalité virtuelle, ou dans un domaine très différent, quels types d'aide peuvent être obtenus. Nous avons un large contenu de différents sujets. Le 28 avril à l'hôtel Zenit, qui se trouve sur Bailen Street, juste à côté de la gare Renfe. Si quelqu'un est intéressé à participer aux discussions, vous pouvez nous contacter via le numéro de téléphone sur le site Web ou via le formulaire qui se trouve sur le même support. Il n'y a pas de problème par téléphone, nous répondrons avec plaisir aux questions auxquelles vous souhaitez que nous répondions.

Un peu plus dans le domaine personnel / travail ...

Vous souvenez-vous d'un cas particulier qui, en tant que professionnel de la santé mentale, vous a particulièrement touché en cas de maladie?

Les cas qui m'ont touché en ont eu beaucoup. Je pense que tout le monde a son impact. Certains très récents, le cas d'une personne qui faisait partie de la famille abandonnée, quelque chose qui arrive parfois, ou des familles qui sont très impliquées avec le patient mais que cela a une détérioration très importante. Malheureusement, je suis en retard pour nos mains.

Que dirait Ana aux membres de la famille confrontés pour la première fois à un cas d'Alzheimer?

Je dirais qu'il est important qu'ils recherchent du soutien, de l'aide et des informations. La recherche de ces trois points atténuera considérablement le problème. Ils se sentiront compris, soutenus, auront des réponses, des solutions et même si la maladie ne disparaît pas, elle pourra bien mieux s'entendre.

Eh bien, Ana, ce fut vraiment un plaisir d'avoir un professionnel comme vous pour dissiper un peu plus les doutes sur la maladie d'Alzheimer, tout en sachant que nous avons des gens comme vous pour nous mettre entre de bonnes mains. Cordialement à tous et merci beaucoup.

Merci beaucoup à toi.

Plus d'informations sur: //www.alzheimerperales.com/Quienes-somos/