Brièvement

Variables de risque psychologique chez les patients atteints de spondylarthrite ankylosante

Variables de risque psychologique chez les patients atteints de spondylarthrite ankylosante

Clés et lignes directrices pour contribuer en tant que professionnels de la santé à l'amélioration de la qualité de vie des patients souffrant d'EA

De manière générale, l'évaluation des maladies rhumatismales a eu sa base principale dans l'étude des variables physiques. Cependant, la recherche de ces dernières années révèle que la comorbidité avec des troubles psychologiques augmente; Cela réduit la qualité de vie du patient; Par conséquent, il est nécessaire de guider la population générale à cet égard et de mettre en œuvre des stratégies d'inclusion, ainsi qu'une intervention multidisciplinaire en temps opportun.

Le contenu

  • 1 Qu'est-ce que la spondylarthrite ankylosante (MA)?
  • 2 Conséquences pour la santé d'un diagnostic et d'un traitement tardif
  • 3 Variables psychologiques qui influencent
  • 4 8 Lignes directrices pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de MA
  • 5 Conclusion

Qu'est-ce que la spondylarthrite ankylosante (AD)?

C'est un moyen chronique et réactif de l'arthrite Quoi affecte principalement le dos, mais aussi à articulations, les nerfs et os, produisant une raideur et une douleur chroniqueest de caractère auto-immun; surtout, il affecte la base de la colonne vertébrale produisant des lombalgies qui peuvent devenir désactivation en raison du degré élevé de douleur qu'ils produisent; à leur tour, les articulations sont enflammées et gonflées. Au fil du temps, l'espace intervertébral peut disparaître, principalement celui des vertèbres affectées.

La MA secondaire peut être associée à une maladie inflammatoire de l'intestin, à l'arthrite psoriasique et à l'artérite réactive (syndrome de Reiter) ou, accompagnée d'une spondylarthrite ankylosante primaire, elles sont donc classées en spondylarthropathies à sérotonine.

La maladie en général commencer entre le 17 et les 40 ans, mais il peut commencer à des stades antérieurs, bien qu'il soit plus agressif, La gravité des symptômes et la limitation des mouvements varient d'un individu à l'autre.. Il a été déterminé que les gènes et l'hérédité jouent un rôle très important. Il existe des preuves qu'elle peut être déclenchée par certains types d'infection, l'étude de différents types de bactéries indique qu'elles pourraient influencer le développement de la MA.

Conséquences pour la santé d'un diagnostic et d'un traitement tardif

Le retard de diagnostic a été un gros problème, car il s'agit d'une maladie dégénérative chronique, 75% des personnes mettent des années à être diagnostiquées pour diverses causes. Chez les hommes, les diagnostics surviennent généralement entre 5 et 7 ans, parmi la population ayant un meilleur accès à la santé et à l'éducation. Dans le cas des plus défavorisés, il peut être reporté jusqu'à 15 ans.

Chez la femme, le diagnostic peut être différé de 4 à 5 ans en moyenne, par rapport au temps de diagnostic d'un homme, voire arriver à oublier. Parce que? Continuez à lire, vous trouverez une réponse plus tard.

Variables psychologiques qui influencent

La majorité de les maladies chroniques ont un impact négatif sur les différents domaines de la personne. Il existe un certain nombre de psychopathologies associées à la MA qui peuvent éclipser le pronostic et la qualité de vie du patient.

Il douleur chronique et ses conséquences, telles que la limitation des mouvements, générer une émotivité négative élevée pendant de longues périodes lorsqu'il n'est pas traité correctement.

Une plus grande activité inflammatoire, douleur, raideur et limitation fonctionnelle dues à des déficiences axiales… Risque accru de souffrir de troubles psychologiques », les variables psychologiques peuvent affecter l'expression de la douleur et d'autres variables physiques, aggravant les symptômes associés à ces pathologies, ce qui nuira à la santé globale du patient.

Selon le rapport de Novartis (2017), où ils déclarent que le limitations dans les activités quotidiennes des patients affectent négativement la santé mentale de jusqu'à 45% des personnes atteintes de spondylarthrite, en raison de l'impact des symptômes et de leur chronicité.

Ensuite, je citerai une série de variables psychologiques, Je les appelle comme ça, pour son fort impact sur la réponse au traitement des patients atteints de MA, ce sont des facteurs qui peuvent soulager ou aggraver les symptômes de la maladie bien qu'ils ne soient pas simplement biomédicaux.

1. Dépression

Dans la première étape, de nombreux vivre la solitude en raison d'un malentendu et d'un manque d'endiguement, en raison d'un manque de compréhension des symptômes et de la maladie elle-même, à savoir la dépression, l'anxiété et les troubles du sommeil, les facteurs de risque psychologiques les plus courants chez les patients atteints de MA.

2. Anxiété généralisée

Lorsque vous entrez dans des stades plus avancés de la maladie, où les conséquences d'un mouvement limité vont affecté d'autres domaines importants de la personne tels que le travail, les professionnels, la famille et le couple par exemple; couplés à l'impossibilité de guérir et à l'efficacité partielle des traitements utilisés, ils maintiennent la personne dans un mal-être constant qui génère beaucoup d'anxiété, de peur et de tristesse, mettant en danger l'état émotionnel et mental du patient.

La incertitude constante et inquiétude excessive pour l'avenir, la peur de penser que peut-être plus tard il y aura une plus grande limitation des mouvements, avec une légère tendance à présenter une plus grande fréquence de pensées catastrophiques, augmenter terriblement le niveau d'anxiété chez la personne. "Il vaut mieux faire face à quelque chose que nous pouvons faire, que de nous inquiéter de tout ce que nous ne pouvons pas faire, surtout parce que cela nous prend un peu plus de temps qu'auparavant pour faire des activités quotidiennes apparemment simples”.

3. Troubles du sommeil

Insomnie, parce que la douleur s'intensifie et de nombreux patients ne peuvent pas rester au lit pendant plusieurs heures d'affilée, ce qui somnolence excessive par la journée et la fatigue, qui après des années se traduit par fatigue chronique, ce qui affecte tous les domaines de la personne de manière négative.

De même, nous pouvons observer troubles du rythme circadien, en raison de la présence persistante d'un rythme de sommeil non structuré et de dysomnies non précisées.

4. Modèle de douleur évitant la peur

Ils sont à l'origine de l'évitement du mouvement, de certaines variables dispositionnelles telles que l'anxiété généralisée, couplées à des variables cognitives telles que le catastrophisme et les croyances trop adaptatives ou normalisées sur la douleur. Le manque de mouvement intensifie la chronification de la douleur, et cela à son tour, augmente la limitation du mouvement en soi.

5. Dispositions affectives du sens de l'humour

Des dimensions telles que le sentiment de joie, de gratitude, la capacité d'être surpris et de rire contribuent à l'amélioration de l'état de santé. Ainsi que, la disposition cognitive qui est en partie, notre façon de concevoir le monde. Si nous adoptons une attitude positive face aux défis quotidiens, cela influe sur la santé physique et psychologique directement.

6. Stress

Il y a beaucoup stresseurs sociaux autour de la MAprincipalement généré par la perception de l'image, qui, en raison des déformations de la progression de la maladie, du travail et des problèmes relationnels dérivés de la maladie, peuvent entraîner distorsions cognitives, suscitent la peur de souffrir du rejet et de l'abandon, entre autres.

Par conséquent, de nombreux patients préfèrent se blesser ou autoriser des situations de maltraitance, pour faire plaisir aux autres, consciemment ou non, de cette façon, ils croient qu'ils seront moins vulnérables au rejet ou à l'abandon même si leur maladie progresse.

7. Problèmes sexuels

Parfois, le le désir sexuel est diminué par les périodes de réactivité à la maladie, de douleur, de raideur et de fatigue du corps. Les hommes peuvent présenter épisodes d'impuissance, dysfonction érectile et testiculaireC'est multifactoriel, car cela a à voir avec la difficulté à laquelle le patient est confronté lorsqu'il est dans certaines positions. De même, il y a une augmentation des problèmes relationnels associés à la maladie.

Les altérations de l'image corporelle qui sont présentées, si elles ne sont pas traitées psychologiquement, peuvent générer perte d'estime de soi, diminution de la satisfaction sexuelle et à la fin, il déclenche un désintérêt pour les rapports sexuels, il y a aussi un diminution de la fréquence des rapports sexuels chez les patients avec ce diagnostic, perdant ainsi les avantages que le sexe apporte à la santé.

Il est important de s'éduquer à la sexualité, l'organe sexuel le plus puissant du corps s'appelle: le cerveau! Il faut se réinventer, d'abord dans la relation à soi-même, puis aux autres. Nous pouvons trouver de nouvelles façons de générer du plaisir, sans nous blesser. Pendant les rapports sexuels, ils sont libérés importants les neurotransmetteurs, tels que la dopamine, l'ocytocine, les endorphines, etc.. Idem qui peut nous aider à soulager un peu la douleur, à calmer l'anxiété et à chasser les pensées négatives; Eh bien, pendant les rapports sexuels, puis ils sont libérés, générant en nous une sensation de bien-être, alors: aimez-vous et laissez-vous aimer! Cela fait du bien à votre corps, à votre esprit et à votre cœur.

8. Différences entre les sexes

La MA est plus facilement reconnue chez les hommes. Chez les femmes, en raison de facteurs socioculturels, le diagnostic prend environ 4 à 5 ans, par rapport à celui des hommes, ou est ignoré. Les hormones sont un peu coupables de ces différences, car elles ajoutent, par exemple, un peu d'œstrogène, qui joue un rôle important dans la perception de la douleur. En outre, il a été observé que le Le niveau de réactivité de la maladie évolue, selon les phases du cycle menstruel chez les femmes souffrant de douleur chronique, avec une augmentation des symptômes avant et pendant la période menstruelle.

Les hommes ont tendance à se concentrer davantage sur les sensations physiques qu'ils perçoivent, et les femmes sur les aspects émotionnels de la douleur, ce qui leur cause davantage de douleur émotionnelle et même physique, car les émotions généralement associées à la douleur sont négatives.

Les jeunes et les femmes sont plus à risque de souffrir de problèmes psychologiques, selon l'Atlas de la spondylarthrite axiale en Espagne 2017, l'étude révèle que le risque de souffrir d'un trouble psychiatrique est plus élevé chez les personnes atteintes de MA, 70,4% chez les femmes et 60,6% chez les hommes.

D'autres facteurs sociaux interviennent également, comme le sexe, car certains médecins ont tendance à exclure certains symptômes physiques chez les femmes, les associant exclusivement à des problèmes psychologiques, retardant ainsi leur diagnostic et leur qualité de vie. Cela se produit, car les symptômes que le patient appelle: insomnie, se réveiller la nuit ou le matin très tôt en raison de la douleur, de la fatigue chronique, d'étranges douleurs d'intensités différentes dans diverses parties du corps, sans aucune autre raison apparente, l'incapacité à rester longtemps dans la même position, la peur et la crise d'angoisse, la tendance à l'isolement causée par l'incapacité occasionnelle et croissante de participer à des activités avec la famille et les amis, les changements apparents de personnalité et la labilité émotionnelle, sont certains symptômes qui pourraient facilement être associés à des troubles de l'humeur, au stress, à l'anxiété généralisée et cela, est exacerbé par les changements hormonaux qui se produisent marquant des différences importantes dans les stades de développement des femmes.

9. Changement de personnalité dû à une maladie médicale, dans ce cas: EA

Il peut être de différents types, avec leurs combinaisons possibles, on trouve principalement labilité affective (facilité à changer l'état émotionnel). Vous pouvez voir certains changements de personnalité pour un type de plus décomplexé à celui qui a présenté précédemment, un mauvais contrôle des impulsions concernant ce qui était habituel, indiscrétions sexuelles, etc. D'autres types de changements visent généralement comportements plus agressifs, avec traits paranoïdes et attitudes d'apathie principalement. La présence de l'un de ces traits peut être accentuée ou se produire en combinaison à différents degrés.

Il existe des relations significatives entre la personnalité, les humeurs, les façons de faire face et l'effet sur la douleur quotidienne perçue. La douleur est susceptible de changer par rapport au type de stratégies d'adaptation mises en œuvre, et que ce choix sera favorisé par le type de personnalité: Les styles de personnalité normale les plus inadaptés seront davantage liés au niveau de douleur.

8 Lignes directrices pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de MA

1. Abandon à la maladie, mais pas à la santé

La l'acceptation de cette nouvelle condition, et l'embrasser avec tous ses changements et défis aura une grande impact sur la santé et la qualité de vie, c'est le premier pas vers notre santé, donc l'un des plus importants, plus nous prenons de temps pour accepter et prendre conscience de nos propres capacités et limites, nous donnons plus de liberté à la maladie pour continuer à avancer.

2. Soyez positif tout en restant réaliste

La MA est une maladie dégénérative chronique auto-immune., tous les efforts que vous faites pour être en bonne santé contribueront directement à votre qualité de vie et avec un bon traitement multidisciplinaire, vous pouvez retarder les effets négatifs de la maladie; mais vous devez être conscient que cela ne vous garantit pas des jours sans douleur et ne souffre pas des conséquences de la maladie.

Beaucoup d'encouragement et d'optimisme réaliste! L'humeur ne doit pas venir de la conviction que tout ira mieux demain ... Mais oui, de la conviction interne que quelles que soient les circonstances, nous nous battrons car notre attitude et nos réponses sont les plus efficaces et adaptables au contexte que nous vivons, c'est-à-dire: le meilleur!, c'est une variable qui OUI nous pouvons contrôler et tout cela contribue à un sentiment de bien-être subjectif.

3. Développer une plus grande tolérance à la frustration

Plusieurs jours, votre esprit et votre cœur vous diront ce que vous voulez et vous pouvez être dans cet entretien d'embauche si désiré, ou dans cet événement familial spécial, que vous serez sûrement bien le samedi soir pour sortir un peu danser et déplacer le squelette , que demain tu emmèneras ton petit dans ton parc et ils joueront au foot et qui sait combien de choses en plus ... Mais ton corps juste quelques heures avant de te crier que tu n'iras pas, tout simplement parce que la douleur est si intense qu'elle est invalidante ...

Respirez longtemps et profondément, invoquez et développez la patience sous toutes ses formes, il est important que vous commenciez à développer une tolérance à la frustration, vous ne pouvez pas changer le fait que vous ne pourrez pas y aller, ni le fait que vous devez en informer le plus tôt possible si vous avez pris des engagements, soyez honnête quant aux raisons, Votre état le mérite! Il y aura plus de sensibilisation parmi la population en général, car nous signalons cette maladie et vous trouverez l'empathie de nombreuses personnes. Cependant,éviter de donner de longues explications, la plupart des gens ne finissent pas de comprendre cette maladie et vous pourriez devenir plus frustré et triste de voir que les gens ne semblent pas comprendre et loin de nous soutenir, ils exercent une pression inutile sur nous. Pour ceux qui veulent vraiment connaître votre état, vous pouvez passer des liens pour en savoir un peu plus sur la maladie d'Alzheimer et s'ils ont des commentaires après la lecture, ils peuvent en discuter.

Car lorsque vos projets sont frustrés, je vous recommande d'avoir toujours un plan B, C, D sous la main ... Concentrer notre énergie et notre attention sur une autre activité qui nous intéresse, peut réduire la sensation d'inconfort et contribuer à être meilleur même si la réactivité de la maladie est plus grandeCela peut être aussi simple que d'avoir un bon livre à portée de main.

4. Ne faites pas crier votre corps, mieux écoutez-le avant

Beaucoup d'entre nous aimeraient que la maladie soit plus prévisible, afin qu'elle nous permette de faire des plans, des activités et des engagements. Parfois, même si nous voulons vraiment continuer à faire des choses, notre corps nous demande de nous arrêter, de nous arrêter un instant... Il est peut-être temps de l'écouter et de répondre à ses besoins, ce que nous avons sûrement ignoré depuis longtemps, alors nous atteignons ce point de chronicité.

5. Changez la façon dont vous percevez la douleur

Pratiquer techniques de respiration, pleine conscience, méditation et relaxation, sont des outils très puissants pour faire face à ces facteurs de risque psychologiques. La respiration peut nous aider à changer les états d'angoisse, d'anxiété, de labilité émotionnelle et de peur, pour des états de relaxation et une plus grande clarté. Les mêmes qui nous profitent en termes de perception de la douleur.

Il vaut toujours mieux penser à ce qu'on peut faire même avec tout et à la limitation du mouvement et de la douleur, qu'à penser à tout ce qu'on ne peut plus faire, il est préférable d'utiliser notre énergie pour jouir avec gratitude, prudence et sagesse de chaque jour avec mouvement .

5. Apprenez de ce que la maladie nous enseigne

L'EA nous apprend que la raideur augmente la douleur et même la limitation des mouvements physiques, par conséquent, nous devons essayer de préserver notre flexibilité corporelle autant que possible par le mouvement et en suivant les conseils des professionnels de la santé, et surtout essayer de développer le flexibilité mentale, tolérance à la frustration et à la patience, car ce sont des vertus dont nous aurons besoin de plus pour nous adapter aux défis de la vie et que nous impose la même condition dégénérative chronique.

Soyez indulgent envers vous-même: la DA et la douleur affectent les différents domaines de votre vie, et malgré cela, ils peuvent être d'excellents professeurs, si nous savons écouter, pour pouvoir aller à leur rythme.

6. Osez prendre la responsabilité de votre propre santé et de votre corps!

D'abord écouter et respecter ses capacités, ses limites, en suivant les suggestions médicales; prenez soin de vous, mangez bien et essayez de continuer à bouger, rappelez-vous que bien que le mouvement soit douloureux, il sera plus important si nous permettons à la maladie de nous rendre plus rigides à chaque fois, si nous permettons à la peur non fondée de nous limiter de plus en plus de mouvement , alors nous limiterons également notre liberté de faire beaucoup de choses. Effectuer des mouvements délicats toujours accompagnés d'une bonne respiration nous aide à faire face un peu à la douleur.

Spondylarthrite = InAnkylose = Action

Alors: ¡Mis en action dès que possible!, "L'organe non utilisé a tendance à s'atrophier".

7. Riez, surprenez-vous et essayez de maintenir une bonne humeur

Les traits affectifs, qu'ils soient positifs ou négatifs, peuvent influencer la condition physique des patients. Utilisons cela pour la santé, en choisissant de prendre les choses avec un sens de l'humour, qui est une caractéristique de l'adaptabilité positive et de l'intelligence.

8. Groupes de soutien pour les personnes atteintes de spondylarthrite ankylosante

La personnalité affecte au cours du trouble médical, une fois diagnostiqué. Parfois, les aspirations académiques et professionnelles peuvent être tronquées à cause de la maladie, ceci en raison de l'incapacité à être dans la même position pendant une longue période, de l'absence occasionnelle due à la réactivité de la condition, de la chronicité de la douleur, de tous ces défis et d'autres, face au jour patients quotidiens avec cette condition.

Il est utile d'avoir le soutien des personnes atteintes de MA, vivre avec des gens qui ont vécu ou vécu les mêmes problèmes que vous vous soulagera beaucoup, Les connaissances partagées sur les recherches et les avancées les plus récentes concernant les traitements qu'elles peuvent partager, le soutien thérapeutique d'une personne qui vit une série de conditions similaires à la vôtre, vous aideront à ne pas vous sentir seul, à en savoir plus sur votre maladie. et de toutes les choses que vous pouvez faire pour avoir une meilleure qualité de vie qui sont nombreuses.

Comme son nom l'indique, ces les groupes sont très favorables, surtout lorsque les problèmes psychologiques les plus courants associés à la MA sont les dépression et la l'anxiété. Dans les réseaux sociaux, vous pouvez en trouver un grand nombre, recherchez-en un ou plusieurs qui correspondent à vos besoins et à vos goûts.

Conclusion

L'augmentation des maladies auto-immunes est en augmentation, il est donc nécessaire d'établir des stratégies d'intervention multidisciplinaires et opportunes en tant que professionnels de la santé. Les facteurs psychologiques exercent une grande influence sur la capacité fonctionnelle chez les patients spondilitiques; La littérature scientifique indique que les symptômes de dépression, d'anxiété et d'autres problèmes psychologiques sont présents chez près de la moitié des patients atteints de MA et sont proportionnellement influencés par la limitation fonctionnelle, la synthèse douloureuse et le niveau d'éducation.

Un diagnostic rapide peut aider à réduire le degré d'invalidité et à éviter les problèmes psychologiques et socio-professionnels associés.

Il est important d'établir un plan de traitement interdisciplinaire, de parler avec votre médecin et de se rappeler que les psychologues sont très utiles, car ils peuvent concevoir un programme d'intervention approprié en fonction de la détection des besoins spécifiques et ainsi contribuer à une meilleure qualité de vie du patient .

Pratiquer des techniques de méditation profonde, la pleine conscience, la relaxation, la respiration, l'autosuggestion et le contrôle de l'esprit, peut nous aider à gérer la douleur et l'acceptation de nombreux processus. En devenant des observateurs externes, nous pouvons acquérir une autre vision plus complète et arrêter de se noyer dans la douleur, ce qui semble en effet dû aux caractéristiques de la maladie, avec le temps elle devient plus chronique.

Étant donné la comorbidité de la MA avec d'autres troubles psychologiques, il est nécessaire d'inclure les psychologues dans le groupe multidisciplinaire de professionnels de la santé, car ils sont un complément efficace au traitement biomédical pour faire face aux différents stades de la maladie et à l'application de leurs stratégies, Ils contribuent à la meilleure adaptation du patient à son état, tout en contribuant à augmenter son niveau de bien-être, et à la préparation physique et émotionnelle à s'adapter avec sagesse, grâce et amour aux changements que son corps et son état lui imposent.

Les liens

//scholar.google.com/scholar?q=espondilitis+enfoque+psicologico&hl=en&as_sdt=0&as_vis=1&oi=scholart&sa=X&ved=0ahUKEwjJ9dfV8uHXAhUFVyYKHewVBDAQgQMIJDA
//www.tucuentasmucho.com/cuidarse/atlas-espondilitis/
//www.actasanitaria.com/espondiloartritis-axial-riesgo-psicologico/
//www.elsevier.es/es-revista-revista-colombiana-reumatologia-374-articulo-ansiedad-depresion-espondilitis-anquilosante-una-S0121812315000912
//aexpebadajoz.blogspot.mx/
//helvia.uco.es:8080/handle/10396/13727
//www.apa.org/news/press/releases/2010/08/gender-pain-differences.aspx